Chapelle sixtine, Michel-Ange et Botticelli

Pour la grande majorité d’entre-nous, la chapelle Sixtine ce sont avant tout les superbes fresques de Michel-Ange. Pourtant on peut aussi y découvrir une impressionnante fresque de Sandro Botticelli, « Les Tentations du Christ », qui est considérée comme l’œuvre « d’essai » du maître de la Renaissance, lui qui devait faire ses preuves auprès du pape Sixte IV.En 1480, Botticelli est appelé à Rome depuis Florence, où il a peint la célèbre “Naissance de Vénus“, dans le cadre d’un échange d’artistes entre les souverains de Florence, la famille des Médicis et le pape Sixte IV.

Avec d’autres peintres florentins, il commence alors à travailler sur une série de fresques sur les parallèles entre la vie du Christ et celle de Moïse.

BIRTH OF VENUS

Sandro Botticelli 

C’est donc pour faire ses preuves auprès du pape Sixte IV, que le peintre va réaliser ce qu’on considère encore aujourd’hui comme sa fresque « d’essai ». Achevée en 1482, la fresque présentée ici montre les trois tentations de Jésus par Satan dans la partie supérieure de l’œuvre.

BOTTICELLI TEMPTATION OF CHRIST

À l’extrême gauche, le diable, vêtu comme un moine, met Jésus au défi de prouver son identité en transformant des pierres en pain. Au milieu, le diable, habillé en moine, tente Jésus de se jeter du haut d’un précipice. La dernière tentation, à l’extrême droite, montre le diable offrant à Jésus tous les royaumes du monde.

Dans la partie inférieure de la fresque, Botticelli met en scène une rencontre symbolique entre l’Ancienne Loi et la Nouvelle, avec un jeune homme guéri de la lèpre par Jésus se montrant au Grand Prêtre devant le Temple pour présenter les éléments d’un sacrifice de purification. Le prêtre peut représenter Moïse et le jeune homme Jésus, qui s’est sacrifié pour notre salut. Le message général de la fresque est le triomphe du Christ sur les tentations du diable. Une frise porte d’ailleurs  l’inscription « Temptatio Iesu Christi Latoris Evangelicae Legis » (« Les tentations du Christ, porteur de la loi évangélique »). Une autre fresque d’accompagnement représente trois épreuves surmontées par Moïse, dans le cadre de la tradition artistique qui consiste à mettre en parallèle Moïse et Jésus.

 

En images : (re)découvrir les merveilles de la Chapelle Sixtine :