Je prie comme je suis

La prière attache l’homme à  Dieu. S’adresser à  Dieu c’est commencer à l’aimer, la prière est donc essentielle à la vie des chrétiens.
Un chrétien peut vivre sans prière… mais il ne sera plus chrétien.  Pourtant prier n’est pas simple ; l’ennui, le découragement, l’aridité ou la routine peuvent démotiver. De plus, chacun l’a expérimenté ; après une  récollection on n’est pas devenu meilleur, ou bien, telle prière n’a pas été exaucée.

La communication avec Dieu est souvent comparée à la communication humaine : oui,  puisque nous sommes humains, mais elle est bien plus que cela. elle est un mystère d’amour

Celui qui prie, peut penser que Dieu reste sourd à sa prière, car Dieu reste caché , alors qu’en vérité Dieu le regarde avec amour.

Répéter une prière, la méditer, en éprouver toute la saveur, vibrer avec elle, pour qu’elle devienne comme une respiration, c’est entrer dans le mystère du dialogue entre Dieu et l’homme.

Souvent, le dialogue avec Dieu est fait de silence, et pourquoi pas ? En  fermant les yeux, dans les bras de l’être aimé, avons nous besoin de paroles ? Sainte Thérèse nous dit que le silence rend disponible à la perception de l’amour de l’autre; ici, l’autre, c’est Dieu.
La prière prend une forme différente selon le temps, les lieux, les occupations et préoccupations de chacun, la culture et les expériences vécues.

La prière peut naître spontanément avec des mots de tous les jours ; elle emprunte également aux Écritures. Elle peut être personnelle ou communautaire.
Les moines et moniales, les religieux (ses), prêtres, laïcs, mais aussi des chrétiens ordinaires, rythment leurs journées par la prière de l’Église qu’on appelle  « Liturgie des Heures ». A Rochefort les vêpres, prière du soir, sont dites à 18h à la chapelle de Lourdes de l’église saint Louis.
Les psaumes constituent le cœur de la prière de l’Église, selon la tradition ils auraient été composés par le roi David. Le psaume est un cri avant d’être un écrit. C’est une voix qui appelle, murmure, invoque, ou se brise dans l’épreuve. Dans les psaumes, à l’exemple d’Israël, le peuple de Dieu, plongé dans la culpabilité après une faute, submergé d’épreuves, ou exultant de joie interpelle son Père.