Le Pape reçoit les prêtres de Saint-Louis-des-Français de Rome

Lundi 7 juin 2021, recevant, en audience les prêtres du Collège Saint-Louis-des-Français de Rome, le Pape les a invités à former une communauté « où se respire l’air de la joie et de la tendresse », à concevoir leur actuelle formation universitaire comme une préparation pour annoncer l’Évangile au sein des réalités qui les attendent.

Vatican News

À la vingtaine de prêtres étudiants membres de la communauté actuellement, le Saint-Père a proposé de redécouvrir la figure de saint Joseph, «homme de foi», «modèle de fidélité et d’abandon» dont l’exemple appelle à «revenir à l’expérience des actes simples de l’accueil, de la tendresse, du don de soi».

Dans la vie communautaire, a-t-il poursuivi, «il y a toujours la tentation de créer des petits groupes fermés, de s’isoler, de critiquer et de parler mal des autres, de se croire supérieur, plus intelligent. Et cela nous guette tous ! Ce n’est pas bien ! Que vous puissiez toujours vous accueillir les uns les autres comme un don. Dans une fraternité vécue dans la vérité, la sincérité des relations et une vie de prière nous pouvons former une communauté où se respire l’air de la joie et de la tendresse

Être attentif aux personnes

Et François de revenir sur la figure même du prêtre, «l’homme qui (…) distille le goût de Dieu autour de lui et donne l’espérance aux cœurs troublés». Certes, les études suivies par les pensionnaires de Saint-Louis-des-Français les «forgent à mieux apprécier la réalité» dans laquelle ils seront appelés à annoncer l’Évangile ; cependant le Pape leur rappelle qu’ils n’iront pas sur le terrain «pour appliquer les théories sans prendre en considération le milieu» dans lequel ils se trouvent, ainsi que les personnes qui leur sont confiées.

«Je vous souhaite d’être des pasteurs “avec l’odeur de leurs brebis”, des personnes capables de vivre, de rire et de pleurer avec votre peuple (…) Dépouillez-vous de vous-mêmes, de vos idées préconçues, de vos rêves de grandeur, de votre auto affirmation pour mettre Dieu et les personnes au centre de vos préoccupations quotidiennes», leur a-t-il lancé car un sacerdoce vécu hors du peuple de Dieu n’est pas catholique ni même chrétien. Et pour mettre le Peuple de Dieu au centre, il faut être des pasteurs, a encore insisté le Pape.

Les enjoignant enfin à avoir toujours de grands horizons, à rêver d’une Église servante, à ne pas avoir peur de risquer et à rester ancrés dans le Christ, l’évêque de Rome a conclu son allocution par une invitation à cultiver la reconnaissance au Seigneur «pour ce que vous êtes les uns pour les autres» ; c’est en effet la reconnaissance qui permet «de maintenir allumée la flamme de l’espérance dans les moments de découragement, de solitude et d’épreuves».

Nous avons recueilli au terme de cette rencontre la réaction du recteur de Saint-Louis-des-Français, Mgr Laurent Bréguet:

 

Les remerciements au père Landousies

À l’occasion de cette audience, le Pape a chaleureusement salué le père Jean Landousies, qui quittera à la fin du mois de juin sa charge de responsable de la Section française au sein de la Secrétairerie d’État. Le religieux lazariste, qui a longtemps vécu en Algérie, est entré au service de la Secrétairerie d’État en 1995. Sous le pontificat du Pape François, il a notamment servi d’interprète lors des visites de chefs d’État francophones.

Le Pape saluant Mgr Jean Landousies, responsable de la Section française de la Secrétairerie d’État.