Chapelet médité : église St Paul

Samedi 5 mars 2022  à 17h00 chapelet médité
 à l’église Saint-Paul de Rochefort

 

 

Nous prierons la Très Sainte Vierge pour nos familles, pour la paix en Ukraine, dans le monde et dans l’Église.

Nous La prierons par l’intercession de saint Joseph en ce mois qui lui est consacré : qu’il protège nos familles, particulièrement les plus déshéritées.

Celui-ci fut persécuté, se réfugiant sur une terre étrangère. Nous le prierons spécialement pour les chrétiens persécutés et les réfugiés d’Ukraine.

Enfin, nous n’oublierons pas nos frères prisonniers.

Le mois de mars

C’est le mois consacré à Saint Joseph
Vertu recommandée : l’imitation de la Sainte Famille

Nous sommes dans le temps du Carême : il a commencé le 2 mars, avec le mercredi des Cendres.

Vivre ce carême en paroisse à ROCHEFORT :

— tous les vendredis à 15 h : Chemin de Croix à l’église Notre-Dame

— tous les samedis de 10h45 à 11h45 : Confessions à l’église Saint Louis

En ce moment où de sombres nuages semblent planer sur l’Europe, notre prière à Marie se fera plus fervente ; cette guerre sur notre continent nous touche particulièrement et nous fait prendre davantage conscience du drame que vivent ceux qui connaissent la guerre ; cela doit nous aider à nous souvenir que de nombreux peuples plus lointains (Liban, Burkina, Mali et tant d’autres) vivent dans la guerre et le dénuement depuis de longues années.

A Fatima pourtant, il y a plus d’un siècle, la Très Sainte Vierge est venue nous mettre en garde contre cette folie des hommes, qui procède toujours de nos infidélités ; Elle a demandé notre conversion et aussi deux “petites choses”, toutes simples en apparence mais signes de ce que nous mettrions enfin notre confiance en Dieu, et non pas en nous, en notre “sagesse”, en notre technologie.

La première est la prière du 1er samedi du mois, avec confession et communion, au moins 5 fois consécutives.

La deuxième est la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie par le Souverain Pontife, en communion avec tous les évêques. C’est justement ce que viennent de demander au Pape François les évêques catholiques d’Ukraine, dans une lettre mise en ligne le Mercredi des Cendres ; en attendant ce moment, ils ont proposé une très belle Consécration, personnelle, privée, de chaque Ukrainien à la fin de chaque messe ; en voici le début :

Bien-aimée Reine et Notre Mère, Reine du Saint Rosaire, Auxiliatrice des Chrétiens, Salut du genre humain, Vierge Victorieuse, nous nous prosternons humblement devant Vous, afin que Vous puissiez porter nos prières sincères auprès de la Sainte Trinité, Dieu Tout-Puissant. Nous venons en toute confiance implorer la miséricorde et la protection de notre patrie en cette dramatique période de guerre.

Mère de Miséricorde, nous ne le demandons pas par nos mérites, sur lesquels nous ne comptons pas, mais à cause de la bonté infinie de Votre Cœur et du Sang salvifique du Christ, Votre Fils. […]

Le Protecteur du mois :

Le 19  : Saint JOSEPH, père nourricier de Jésus, époux de Marie, Patron de l’Église universelle.

Les grandes fêtes du mois :

Le 19 : Saint JOSEPH. Jean XXIII fit ajouter la mention de St Joseph dans le Canon Eucharistique Romain. Le pape François le fit ajouter à toutes les autres Prières Eucharistiques.

Le 19 est aussi, dans le martyrologe romain, la fête de St Dysmas, nom donné au Bon Larron, crucifié en même temps que le Christ Jésus. Nous pourrons spécialement prier, ce jour, pour nos frères prisonniers.

Le 25 : est fêtée l’ ANNONCIATION de l’ange Gabriel à Marie, l’Incarnation du Seigneur Jésus.

“Ave Maria, gratia plenaBénie sois-Tu, ô Marie, entre toutes les femmes, Mère du Sauveur, Mère de Dieu, car Tu as enfanté l’Emmanuel “.

Quelques-uns des grands saints du mois :

Le 9   : Saint Dominique Savio : saint patron de la jeunesse ; mort à l’âge de 15 ans le 9 mars 1857.  Il est l’un des rares saints dont la vie a été écrite par un autre saint : Don Bosco.

Dominique Savio, canonisé en 1954, est encore le plus jeune des confesseurs non-martyrs canonisés. Le jeune Carlo  Acutis, mort lui aussi à l’âge de 15 ans, a été déjà déclaré “Bienheureux” le 10 octobre 2020.

Sa piété était tellement remarquable que son curé lui permit de faire sa première communion à 7 ans (au lieu de 11-12 ans, à l’époque, car c’était avant que le saint Pape Pie X ne permette et conseille même de faire la première communion vers 7 ans justement).

Pour préparer ce jour exceptionnel, il écrivit ceci :

Résolutions prises par moi, Dominique Savio, en 1849, quand j’ai fait ma première communion à 7 ans : 

       1) Je me confesserai très souvent et je communierai toutes les fois que mon confesseur me le permettra. 

       2) Je veux sanctifier les jours de fête. 

       3) Mes amis seront Jésus et Marie. 

       4) La mort mais pas de péchés. ”

Toujours joyeux, même dans la souffrance, pur, serviable, dévoré de zèle missionnaire pour l’amour de Dieu et de Marie Immaculée, il est un véritable modèle pour les jeunes. Don Bosco ne pouvait évoquer son souvenir sans pleurer.

Le 18 : St Cyrille de Jérusalem : (315-387) consacré évêque de Jérusalem en 348, il fut exilé à 3 reprises par le pouvoir politique ! Il fut de ces grands évêques qui voulurent rester fidèles à la “foi de Nicée”, (c’est à dire au fameux “Credo” proclamé au Concile de 325 et complété par celui de Constantinople -381- ) : c’est ce “Credo” que nous proclamons normalement le dimanche.