Rencontres : “On ne naît chrétien, on le devient”

Des catéchèses vivantes pour revisiter notre foi

Les LUNDIS et JEUDIS de 20h30 à 21h30 (à partir du lundi 24 septembre 2018)

Séries de rencontres ouvertes à tous les adultes désirant redécouvrir la foi de leur baptême, organisées par une équipe missionnaire du Chemin Néocatéchuménal : un couple, Yoanna et Matthieu, un célibataire, Benoît, et un prêtre originaire du Mexique, Jacob.

Pour TOUS, jeunes ou moins jeunes, baptisés ou non baptisés, engagés ou moins engagés dans l’Église… A NE PAS MANQUER pour revisiter la foi de l’Église !

Il ne s’agit ni des cours, ni des conférences didactiques mais d’une rencontre existentielle avec Jésus Christ ressuscité, présent dans son Église à travers la prédication.

Lieu : Salle paroissiale Notre-Dame, 65 bis rue Voltaire, 17300 Rochefort

Contact

SECRÉTARIAT PAROISSIAL
05 46 99 03 11

Le Chemin Néo-Catéchuménal : qu’est-ce que c’est ?

Itinéraire de formation catholique valide pour la société et les temps actuels” (Jean Paul II), le Chemin Néo-Catéchuménal a vu le jour dans les années 60 dans une des banlieues les plus pauvres de Madrid. Il s’est diffusé dans le monde entier.

Dans l’Église primitive, quand le monde était païen, si un homme voulait devenir chrétien, il devait suivre un “catéchuménat”, qui était un itinéraire de formation pour se préparer au Baptême.

Le processus actuel de sécularisation a conduit beaucoup de gens à abandonner la Foi et l’Église. Il faut, par conséquent, ouvrir de nouveau un itinéraire de formation au christianisme.

Le Chemin Néocatéchuménal n’est pas un mouvement ni une association, mais un instrument dans les paroisses au service des Évêques pour reconduire à la foi beaucoup de gens qui l’ont abandonnée.

Il a vu le jour dans les années 60 dans une des banlieues les plus pauvres de Madrid, sur l’initiative de Kiko Argüello et de Carmen Hernández et rencontra le vif intérêt de l’archevêque de Madrid de ce temps-là, Monseigneur Casimiro Morcillo, qui constata dans ce premier groupe une véritable redécouverte de la Parole de Dieu et une mise en pratique du renouvellement liturgique promu justement pendant ces années par le Concile.

Constatant l’expérience positive dans les églises de Madrid, en 1974 la Congrégation pour le Culte Divin choisit le nom de Chemin Néocatéchuménal pour cette expérience. Il s’agit d’un chemin de conversion à travers lequel les richesses de l’Évangile peuvent être redécouvertes. Durant ces années, le Chemin s’est répandu dans plus de 900 Diocèses dans 105 Nations, avec plus de 20 000 communautés dans 6.000 paroisses et des séminaires diocésains missionnaires “Redemptoris Mater”.

Récemment, en réponse à l’appel du Pape pour la nouvelle évangélisation, beaucoup de familles qui ont parcouru le Chemin se sont offertes pour aider la mission de l’Église en allant vivre dans les zones les plus sécularisées et déchristianisées du monde, préparant la naissance de nouvelles paroisses missionnaires.