Padre Pio, le saint miraculeux : 1887 – 1968

Fêté le 23 septembre, Padre Pio aura, pendant 50 ans, démontré la force de la charité et du service de l’autre. Profondément croyant, il en sera touché jusque dans sa chair.

Santo Padre Pio

Il aimait le Christ. Padre Pio l’aimait tellement qu’il porta plus que sa croix, il reçut les stigmates. Fancesco Forgione naquit le 25 mai 1887 à Pietrelcina en Italie. Grandissant dans une famille catholique, sa mère était très pieuse, il est baptisé le lendemain de sa naissance comme il était de coutume. Huitième enfant, il ne veut pourtant pas jouer avec les enfants de son âge qu’il accuse de blasphémer. Solitaire, le futur saint avouera que son meilleur ami était son ange gardien. A cinq ans, Padre Pio ressent la présence de Dieu, mais humblement, il pense que c’est le lot de tous les petits garçons.

Le diable vient le tourmenter dès son enfance. Lorsque sa mère éteint la lumière, il ressent comme des coups et se met à crier. Sa mère alors, accourt et allume la lumière, le prince des ténèbres disparaît. Ces attaques des forces du mal dureront toute sa vie.

A 16 ans, le jeune Francesco Forgione commence son noviciat dans l’ordre des frères mineurs capucins. Il prononce ses vœux solennels le 27 janvier 1909, et devient, en décembre de la même année, diacre.  Le moine capucin prend alors le nom de Fra Pio, en hommage au pape Pie V qui avait engagé un redressement moral de l’Eglise. Il veut, par sa vie, confirmer la vision qu’il avait eu à l’âge de 15 ans où il comprit qu’il aurait à combattre les forces du mal toute sa vie.

Adepte d’un dépouillement total, il ne peut pourtant vivre dans un couvent car sujet d’attaques violentes de la part du démon. Fra Pio demande une autorisation spéciale au Saint-Siège pour pouvoir devenir le père spirituel de plusieurs personnes. A partir du 4 Septembre 1916, il est au couvent de San Giovanni Rotondo, il y restera jusqu’à la fin de sa vie.

Le 5 août 1918 se produit le phénomène de Transverbération, c’est-à-dire que son cœur est transpercé spirituellement par un trait d’amour mais saigne réellement. Le 20 Septembre, il reçoit les stigmates complets, ses mains sont percées de part en part ainsi que ses pieds, et il a une blessure au flanc rappelant les blessures de Jésus sur la croix. Malgré sa volonté de garder cela secret, le bruit se repend rapidement, attirant ainsi le regard de l’Eglise qui y envoya trois médecins. Les journaux s’emparent de l’affaire et Padre Pio est connu comme le Saint miraculeux de San Giovionni Rotondo.

Les critiques vont commencer à pleuvoir, le Saint-Siège réagit et interdit au Padre de célébrer la messe en public à partir du 23 mai 1931, ainsi que de confesser pendant deux ans. L’Eglise Catholique émettant de fortes réserves envers les stigmatisés lors de leur vie. De plus, celle-ci considère que les frères capucins s’enrichissent sur le dos et la popularité de Padre Pio, et qualifie le saint de « bête de cirque ».

Mais le 14 juillet 1933, l’Eglise révise sa position et autorise Fra Pio à célébrer la messe et à confesser.

Avant la Seconde Guerre mondiale, il souhaite construire un hôpital dans cette région qui n’en possédait que très peu, il l’appellera la Casa Sollievo della Sofferenza, « la maison pour soulager la souffrance ».  Il ouvrira en 1944, mais son inauguration officielle aura lieu seulement en 1956.

La dévotion des fidèles, qui continuent à affluer, est telle qu’à la fin de sa vie le futur saint aura célébrer la messe pour 20 millions de personnes et confesser 5 millions de personnes. Le futur Jean-Paul II, alors archevêque de Cracovie, lui écrira pour lui demander la guérison d’une femme, Wanda Poltawska, qui sera guérie de son cancer. Karol Wojtyla avait déjà rencontrer Padre Pio en 1947.

Le 22 septembre 1968, Padre Pio célèbre le cinquantenaire de ses stigmates, le soir il reçoit l’extrême onction. Il meurt le 23 septembre. Il sera béatifié 2 mai 1999 et canonisé le 16 juin 2002, par saint Jean-Paul II.

Seront réunis plus de 73 témoignages de guérison inscrits dans 104 volumes. La tombe de Saint Pio da Pietrelcina est devenue un grand lieu de pèlerinage aujourd’hui.

Voulez-vous être catéchiste, témoin de la foi ?

Les enfants de Rochefort ont besoin d’adultes sympas prêts à les accompagner pour le catéchisme cette année… avec leur calme et leur expérience. On est souvent bien plus compétent qu’on imagine, et puis avec un peu de travail…

Etre catéchiste c’est  accompagner un groupe d’enfants, de jeunes, tout en veillant aux liens avec leurs parents, cela renforce le lien avec la communauté paroissiale.

Pour la paroisse de  Rochefort

Contact : Brigitte Gadenne -Tèl : 06.74.28.07.76

Secrétariat du presbytère – 109 ter rue Pierre Loti Rochefort –    05 16 65 42 89 – @ : paroissederochefort@gmail.com

Le catéchiste est un “médiateur”, dans deux directions : celle  qui relie à Dieu et  celle qui unit les personnes entre elles.

Ces deux directions de la catéchèse – celles de la croix –  renvoient au mystère de la Passion, la mort et la résurrection de Jésus. « Jésus-Christ seul peut conduire à l’amour du Père dans l’Esprit et nous faire participer à la vie de la  Sainte Trinité. ».

Le, ou la  catéchiste, témoin de la foi de l’Eglise

La, ou le, catéchiste respecte la liberté et le cheminement des enfants « Le catéchiste se prépare à faciliter la croissance d’une  foi dont il n’est pas le dépositaire. C’est Dieu qui l’a déposée au cœur de l’enfant.  La tâche du catéchiste se borne à cultiver ce don, en lien, si possible avec les parents » .

Le Texte National pour l’Orientation de la Catéchèse souligne la responsabilité du catéchiste par rapport à celui qui est en chemin avec lui : « Le catéchète est frère du catéchisé. Il n’est pourtant pas « à égalité » avec lui : le devoir de transmettre induit une certaine forme d’autorité, qui permettra à l’autre de devenir « auteur » de sa vie… L’autorité du catéchète ne vient pas de lui, mais de  la source évangélique

Le catéchisme de l’Eglise catholique est un livre de référence important.

La formation des catéchistes

Les catéchistes sont comme des disciples en chemin. Ils ont toujours à cultiver leur propre relation au Christ, à se former.   La formation des catéchistes est centrée avant tout sur leur vie de foi, leur spiritualité, la conscience qu’ils ont de faire partie de l’Eglise.

Le pape François donnait trois clés pour être catéchiste lors du congrès des catéchistes pour l’année de la foi : être familier du Christ, l’imiter pour sortir de soi et rencontrer l’autre, sans avoir peur d’aller dans les périphéries. A partir de cette façon d’être il est possible de développer un savoir de la foi.

Et maintenant en avant pour cette aventure…

QUÊTE : un panier connecté dimanche 26 septembre à l’église St Louis

Pas de monnaie pour la quête ? Voici un autre moyen de participer à ce geste liturgique important.

Le panier connecté est présenté aux paroissiens munis d’une carte bancaire (MasterCard ou Visa) avec paiement sans contact.

Pas besoin de faire son code. Il suffit de choisir le montant désiré : 2, 5, 10 ou 20 euros, puis de poser sa carte sur le lecteur.

Le débit est immédiat. La somme est transmise sur le compte bancaire de la paroisse.
Les paniers sont identiques à nos paniers de quête traditionnels.

 

Je choisis le montant de mon offrande:

2, 5, 10 ou 20€

  ⇒

 

Merci pour le bon accueil que vous réserverez à ce nouveau moyen de participer à la quête.

Sans oublier la quête sur mon smartphone

Je n’ai pas de monnaie sur moi… Je télécharge : appli-laquete.fr  sur mon téléphone portable (c’est gratuit).

Voici le mode d’emploi pour la quête monétique avec mon  smartphone par Play store ou avec mon iPhone par app Store :      

         1 – Pour télécharger  gratuitement  l’application, cliquer sur installation, puis patienter quelques minutes. Une fois installée,  l’application s’ouvre 

        2 – Il faut alors entrer dans le formulaire vos coordonnées, choisir un mot de passe, puis VALIDER.

       3 – Identifiez votre carte bancaire. ( Soyez tranquille,  tout est sécurisé.)

       4 – Puis, choisissez votre église dans l’onglet « mes églises » :

                  Rochefort :   – Saint Louis – Notre-Dame – Saint Paul

         5 – Enfin  il vous reste à choisir le montant souhaité : 2€, 5€, 10€ et “libre” (au choix)  et vous pressez le bouton : « Je donne ».

C’est terminé !

Cette application vous permet de donner à la quête, en toute sécurité, quand vous le désirez : pendant la  messe, pendant une célébration ou au dehors. (messe vue à la télévision).

Voici un tutoriel d’explication :

Se nourrir de la Parole de Dieu chaque jour.

Mardi 21 septembre 2021

Fête de St Matthieu

1ère lecture : Ep 4, 1-7. 11-13

Évangile : Mt 9, 9-13

On est toujours surpris de la réponse immédiate de Matthieu à l’appel du Seigneur. « Il se leva et le suivit ». Mais n’est-ce pas le premier mouvement qui compte le plus ? Le Seigneur dans sa grande bonté s’occupe du reste.

Ce qui est aussi interpellant c’est de voir qu’il suffit de la conversion d’un seul pour que de nombreux publicains et de nombreux pécheurs se retrouvent à la table de Jésus. Et, en ce sens, Matthieu est déjà un vrai missionnaire. Son exemple, sa personne, entraînent la conversion de beaucoup. « Veille sur ta personne et sur ton enseignement, persévère en ces dispositions. Agissant ainsi tu te sauveras, toi et ceux qui t’écoutent. » (1 Tm 4, 16)

Bonne journée

Père Mickaël

Vous pouvez télécharger et relire un des derniers commentaires du Père Mickaël, en cliquant ci-dessous, sur la date de votre choix.

Journée de rentrée paroissiale : dimanche 12 septembre

Dimanche 12 septembre,  en présence du père Mickaël Le Nezet, curé, la rentrée paroissiale et la réouverture de l’église St Louis rénovée, ont été présidées par Mgr G. Colomb évêque de La Rochelle.

Des chants de louange et d’invocation de l’ Esprit Saint  ont animé la cérémonie d’ouverture. Se sont succédé au  pupitre, pour faire chanter l’assistance, Estelle Hartenberger,  Noëlle Lastère et Rémi Guerin ( diacre) .

Mgr G. Colomb

La messe présidée par Mgr Georges Colomb, fut concélébrée avec le père Mickaël curé, le père Eric Ndikubwayo, vicaire et les abbés Yves Guiochet et Pierre Bigot anciens curés de St Louis. assistés par : David Arrat, Arnault Fouan et Rémi Guérin diacres.

Pour télécharger l’homélie de Mgr G. Colomb cliquer ICI

M. Hervé Blanché, maire

M. Hervé Blanché maire,  M. Alain Giorgis, général de gendarmerie, adjoint au maire, des membres de l’équipe  municipale, dont M. Gérard Pons ainsi que M. Rémi Letrou élu municipal d’opposition ont honoré de leur présence cette cérémonie.

 

M. Blanché, maire, a rappelé à l’assistance l’effort financier exceptionnel de la municipalité accordé à cette rénovation dans le cadre de la préservation et de la mise en valeur de ce monument historique, emblématique de la ville de Rochefort.

Père Mickaël Le Nezet

 

Le père Mickaël a ouvert la célébration en prononçant  l’allocution qui suit :

 

 

Allocution :

Notre chère église St Louis était bien abîmée et fatiguée, elle s’était assombrie et couverte de poussière. Elle avait vieilli. Et voilà qu’après bien des diagnostics, des études et des auscultations assurés par des experts, après des choix courageux et audacieux des décideurs et des politiques, après bien des soins prodigués par des mains d’artistes, et l’investissement de nombreux paroissiens ces dernières semaines, venus la bichonner, nous retrouvons l’église saint Louis plus belle, plus lumineuse, plus majestueuse.

Elle est la maison, l’auberge où il fait bon se reposer et se ressourcer pour mieux reprendre la route. Certes, elle sait qu’elle devra encore passer entre les mains des spécialistes mais elle a confiance en leur savoir-faire et en leur passion pour elle. Ils ne la laisseront pas tomber.

Elle nous permet de nous rassembler ce matin avec joie et émotion, si heureuse de retrouver ses enfants bien-aimés qui ne sont ni abîmés, ni fatigués, ni assombris, ni couverts de poussière, ni vieillis mais qui forment une communauté encore plus vivante, plus fraternelle et plus missionnaire. L’église saint Louis veut être pour nous tous mais aussi pour celles et ceux qui entreront la visiter et la contempler, un havre de paix au milieu de la cité, représenté ici par les élus que je remercie de leur présence à commencer par le maire de Rochefort, M. Hervé Blanché.

Elle nous invite à nous tourner vers Celui qui en est la tête, le Christ ressuscité et vivant représenté aujourd’hui en la personne de notre évêque, Mgr Georges Colomb assisté des diacres, des prêtres et notamment des deux anciens curés qui m’ont précédé, le père Yves Guiochet et le père Pierre Bigot.

Elle nous encourage, à rester unis par un même Esprit Saint, à chanter notre louange et notre reconnaissance, comme nous venons de le faire, à Dieu Père de toute miséricorde et de toute bonté qui nous ouvre déjà les portes de la Jérusalem Céleste.

Eglise saint Louis, réjouis-toi, te voilà enfin prête à reprendre le service, à accomplir ta mission pour la Gloire de Dieu et le salut du monde. « Ecoute, ton Dieu t’appelle. »

Père Mickaël Le Nézet, curé de Rochefort

Pour télécharger ou imprimer cette allocution cliquer ICI 

Cette célébration a été conclue par la nomination pour 3 ans de  la nouvelle équipe pastorale par Mgr G. Colomb évêque :

  • Martine Guerin

    La nouvelle équipe pastorale
  • Estelle Hartenberger
  • Blandine Vernier
  • Pascal d’Erceville
  • Jean baptiste Martin

Equipe destinée à collaborer avec les pères Mickael Le Nezet et Éric  Ndikubwayo.

 

L’après midi  l’assemblée paroissiale s’est réunie autour du père Mickaël curé,  en présence de Mgr Georges Colomb évêque, pour être informée du lancement de la démarche synodale, qui sera soutenue par des petites fraternités, réparties sur l’ensemble du doyenné de Rochefort.

Pour s’inscrire aller sur le site du diocèse spécialement dévolu à  cet évènement :

Rendez-vous sur : http://synode.catholiques17.fr

Inscrivez-vous sur le site diocésain directement, mais aussi, pour info, auprès du secrétariat paroissial de Rochefort.

CONTACT PAROISSE

Secrétariat paroissial  :  Presbytère Saint-Louis  –  109  ter rue Pierre Loti,  17300 Rochefort  –  05 16 65 42 89– @ : paroissederochefort@gmail.com

Frédéric Passeboeuf

 

M. Frédéric Passeboeuf,  historien, membre des services du patrimoine de la ville de Rochefort,  venu pour l’occasion, a clos cette journée, en guidant  la visite de l’église rénovée.

 

 

Galerie des photos GT

 

 

 

 

 

 

 

 

Des Capucins à saint Louis

L’église St Louis a été construite à l’emplacement de l’ancienne chapelle du couvent des Capucins, dont elle a réemployé certains éléments. Bâtie dès 1672 et érigée en église paroissiale en 1791 sous le vocable de saint Louis, elle occupe une place particulière dans l’histoire de la ville, puisqu’elle fut le lieu d’inhumation de grands personnages, comme l’intendant Michel Bégon (1698-1710), qui repose dans la crypte..

C’est en 1823, que la commune devint propriétaire de la totalité de l’ancien établissement religieux et elle y édifia, en 1829, un collège de noble apparence; l’actuel collège P. Loti., jouxtant l’église St Louis

Pour le conseil municipal de l’époque, l’église présentait alors ” un aspect désagréable qui contraste singulièrement avec le nouveau collège y attenant…” Pour cette raison l’église saint Louis,  de piètre apparence, sera l’objet d’une ambitieuse campagne de restructuration, entre 1835 et 1838, sous la direction de Félix Garde, architecte de la ville de Rochefort. Seul le clocher- campanile, datant de 1768 est conservé et intégré dans la nouvelle composition.

Les sœurs jumelles

Comme la plupart des église du début du XIX ème siècle, le plan de l’église saint Louis s’inspire des anciennes basiliques romaines. Encadrée de bas – cotés, elle développe une nef sans transept qui donne sur un chevet plat s’appuyant sur l’ancien clocher du couvent des Capucins.

Oeuvre majeure de Félis Garde, sa façade à bossages s’organise à partir d’un majestueux portique à l’antique à colonnes corinthiennes, couronné par un puissant fronton sculpté. La façade de l’église St Louis présente de fortes analogies de composition avec la façade de l’église parisienne, Notre Dame de Lorette. Cette dernière, construite entre 1823 et 1836 par l’architecte Hippolyte Lebas, est considérée comme l’un des grandes références de l’architecture néoclassique française.

L’orgue, dû au facteur Merklin-Schutze (Paris), a été acheté en 1885. L’espoir de sa remise en état subsiste toujours…

Rénovation intérieure 2019 – 2021

Trois tranches de travaux, pour une somme proche du million d’euros, ont été nécessaires pour la rénovation intérieure de l’église St Louis.

Son financement a été supporté par la ville de Rochefort avec le concours de l’Etat, de la DRAC Nouvelle Aquitaine, de la région Nouvelle Aquitaine et du département de Charente Maritime.

La fin de ces travaux de réhabilitation et la réouverture de l’église,  ont été marqués par une messe solennelle, le 12 septembre 2021, présidée par Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle aux côtés l’abbé Mickaël Le Nézet, curé de Rochefort.

La 1ère tranche a vu la restauration de la voûte de la nef et la restitution de son décor à partir de cartes postales du XIXème siècle qui montrent un décor de faux doubleaux, des semis d’étoiles, des rosaces au centre de chaque travée, ainsi qu’une frise encadrant  les bases en demi – lunes.

La 2ème tranche a compris la réfection des sols de la nef et des bas côtés. Ils ont été restitués en pierres semblables à celles de l’allée centrale selon le cahier des charges de 1835. Un système de chauffage électrique, installé dans les estrades en bois supportant les chaises, de chaque côté de l’allée centrale, a été choisi pour sa réversibilité et son faible impact sur l’équilibre thermique de l’édifice.

La 3ème tranche s’est attachée à la rénovation des décors de la nef. Un premier décor, aujourd’hui peu visible, accompagnait vraisemblablement l’architecture. Le second décor, riche et travaillé est contemporain des statues en terre cuite, s’appuient sur les piliers de la nef. Ce dernier décor sera nettoyé, consolidé et complété pour ses parties disparues.

Pour les personnes intéressées par les magnifiques panneaux  extérieurs, fixés aux palissades  pendant les travaux  et représentant les richesses de l’église St Louis, une galerie de photos est disponible ci dessous.

 

 

 

 

 

Journées du patrimoine

Samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021 

Des visites de l’église St Louis seront organisées par le service du patrimoine :

Vous aurez aussi l’occasion de visiter le collège Pierre Loti également chargé d’histoire.

  • Samedi de 10h00 à 17h30
  • Dimanche de 14h00 à 18h00

Concert de piano dans la nef de l’église St Louis à 19h00

Samedi 18 septembre à 19h00
Concert des professeurs du Conservatoire de Rochefort.

– Quatuor de cordes
Laurence Le Calvé Bailly (violon) Marie-Laure Pellerin Merceron (violon) Émeline Mends da Cunha (alto) Karine delage (violoncelle).
– Trio piano, chant, hautbois
Bénédicte Oudin (piano) Marie-Annick Blin (chant) Pierre Chataigner (hautbois).Programme musical varié, festif et sacré pour célébrer la restauration de la nef de l’église Saint Louis.

ATTENTION, nombre limité de personnes, 
réservation obligatoire – Inscription à partir du 14 septembre au Musée Hèbre .

 

Fête de la Croix Glorieuse

Dans la liturgie actuelle, la fête de la Croix glorieuse se situe le 14 septembre, au terme d’un parcours spirituel de quarante jours commencé le 6 août à la fête de la Transfiguration.

La liturgie offre ainsi comme un « carême d’été » qui permet un cheminement au cours duquel les chrétiens sont appelés à progresser pour entrer dans la sagesse de Dieu. Ces quarante jours, vécus à partir de la Transfiguration du Seigneur, sont l’occasion d’approfondir un aspect essentiel du mystère chrétien.

Que nous apprend le langage de la Croix ?

Le bois de la Croix rappelle le supplice du Seigneur et apparaît comme un symbole par excellence du Salut en marche.

La Croix est le signe éminent de l’amour sauveur de Dieu qui donne sa vie, mais en même temps signe de victoire sur le péché, le mal et la mort, car ce don débouche sur la Résurrection et la gloire.

Ainsi, les quarante jours qui conduisent de la Transfiguration à la fête de la Croix, nous incitent à changer notre regard sur la Croix pour y voir le désir de Dieu que « la vie surgisse à nouveau d’un arbre qui donnait la mort » (Préface).

Forum des associations : Secours Catholique de Rochefort

Samedi 11 septembre place Colbert, s’est tenu le forum des associations rochefortaises. Après un début de matinée pluvieux, la journée  est vite devenue chaude et ensoleillée   Une centaine d’associations était  présente pour présenter leurs activités.

Le stand du Secours Catholique était présent à ce forum

Dès 12h a eu lieu dans le Jardin du théâtre,  le traditionnel accueil des nouveaux Rochefortais.

Ce temps fort, très attendu de la rentrée, fut l’occasion de rencontres et d’échanges entre les habitants et les associations.

Cet évènement a été organisé dans le respect des règles sanitaires, le port du masque était obligatoire.

Pèlerinage à Pons pour les vocations

Samedi 11 septembre 2021, vous êtes tous invités à Pons pour prier pour les vocations autour de Notre-Dame de Recouvrance. Une conférence autour du thème de la vocation sera animée par le père Dominique-Raphaël, dominicain de Bordeaux.

Le pèlerinage sera présidé par l’évêque du diocèse de La Rochelle, Mgr Georges Colomb. Les participants se réuniront à partir de 10h devant l’église d’Avy avant de se diriger vers Pons. A 12h, le père dominicain Dominique-Raphaël donnera une conférence avant que la procession sous le regard de Notre-Dame de Recouvrance. Une messe clôturera cette journée.

Notre Dame de Recouvrance est priée toute l’année par les paroissiens, les pèlerins de saint Jacques de Compostelle, les diocésains. Le pèlerinage a connu bien des temps de grande piété comme des moments de doute voire des périodes d’abandon. Mais Marie ne nous abandonne jamais ! Elle reste fidèle à son « OUI » au Seigneur tout en respectant la liberté d’y croire ou de ne pas y croire : Cantate de Mgr Jean-Auguste-François Eyssautier, Évêque de La Rochelle et Saintes 1906-1923 : « Autrefois des moines austères ici répandaient leurs prières et vous répandiez vos bienfaits ».

Décès de Mgr François Favreau

Ancien évêque de La Rochelle et Saintes, Mgr François Favreau est décédé dans sa 92ème année ce mardi 7 septembre 2021.

Une messe présidée par Mgr Matthieu Rougé sera célébrée à la cathédrale Sainte-Geneviève de Nanterre vendredi 10 septembre 14h30 et à Poitiers samedi 11 septembre en début d’après-midi.

Mgr Favreau est né le 15 novembre 1929 à Poitiers, il a été ordonné prêtre le 15 juin 1965 à l’âge de 23 ans pour le diocèse de Poitiers.

l fut vicaire et professeur de philosophie à Niort puis directeur diocésain de l’enseignement religieux et délégué national à la catéchèse.

Après deux années comme vicaire général de Mgr Vion, le pape Paul VI le nomme en 1972 évêque auxiliaire de Mgr Jean-Paul Vincent, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron. Il est ordonné évêques le 20 janvier 1973, en la cathédrale de Poitiers.

En 1977, Jean-Paul II le transfère à La Rochelle comme coadjuteur de Mgr Félix Verdet auquel il succède de plein droit deux ans plus tard.

Au service de la Conférence des évêques de France, il fut président de la commission épiscopale de liturgie et de pastorale sacramentelle de 1979 à 1984, président de la commission internationale francophone pour les traductions et la liturgie entre 1985 et 1991, puis membre de la commission doctrinale de 1994 à 1996 et du conseil permanent de 1995 à 2000.