Des Capucins à saint Louis

L’église St Louis a été construite à l’emplacement de l’ancienne chapelle du couvent des Capucins, dont elle a réemployé certains éléments. Bâtie dès 1672 et érigée en église paroissiale en 1791 sous le vocable de saint Louis, elle occupe une place particulière dans l’histoire de la ville, puisqu’elle fut le lieu d’inhumation de grands personnages, comme l’intendant Michel Bégon (1698-1710), qui repose dans la crypte..

C’est en 1823, que la commune devint propriétaire de la totalité de l’ancien établissement religieux et elle y édifia, en 1829, un collège de noble apparence; l’actuel collège P. Loti., jouxtant l’église St Louis

Pour le conseil municipal de l’époque, l’église présentait alors ” un aspect désagréable qui contraste singulièrement avec le nouveau collège y attenant…” Pour cette raison l’église saint Louis,  de piètre apparence, sera l’objet d’une ambitieuse campagne de restructuration, entre 1835 et 1838, sous la direction de Félix Garde, architecte de la ville de Rochefort. Seul le clocher- campanile, datant de 1768 est conservé et intégré dans la nouvelle composition.

Les sœurs jumelles

Comme la plupart des église du début du XIX ème siècle, le plan de l’église saint Louis s’inspire des anciennes basiliques romaines. Encadrée de bas – cotés, elle développe une nef sans transept qui donne sur un chevet plat s’appuyant sur l’ancien clocher du couvent des Capucins.

Oeuvre majeure de Félis Garde, sa façade à bossages s’organise à partir d’un majestueux portique à l’antique à colonnes corinthiennes, couronné par un puissant fronton sculpté. La façade de l’église St Louis présente de fortes analogies de composition avec la façade de l’église parisienne, Notre Dame de Lorette. Cette dernière, construite entre 1823 et 1836 par l’architecte Hippolyte Lebas, est considérée comme l’un des grandes références de l’architecture néoclassique française.

L’orgue, dû au facteur Merklin-Schutze (Paris), a été acheté en 1885. L’espoir de sa remise en état subsiste toujours…

Rénovation intérieure 2019 – 2021

Trois tranches de travaux, pour une somme proche du million d’euros, ont été nécessaires pour la rénovation intérieure de l’église St Louis.

Son financement a été supporté par la ville de Rochefort avec le concours de l’Etat, de la DRAC Nouvelle Aquitaine, de la région Nouvelle Aquitaine et du département de Charente Maritime.

La fin de ces travaux de réhabilitation et la réouverture de l’église,  ont été marqués par une messe solennelle, le 12 septembre 2021, présidée par Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle aux côtés l’abbé Mickaël Le Nézet, curé de Rochefort.

La 1ère tranche a vu la restauration de la voûte de la nef et la restitution de son décor à partir de cartes postales du XIXème siècle qui montrent un décor de faux doubleaux, des semis d’étoiles, des rosaces au centre de chaque travée, ainsi qu’une frise encadrant  les bases en demi – lunes.

La 2ème tranche a compris la réfection des sols de la nef et des bas côtés. Ils ont été restitués en pierres semblables à celles de l’allée centrale selon le cahier des charges de 1835. Un système de chauffage électrique, installé dans les estrades en bois supportant les chaises, de chaque côté de l’allée centrale, a été choisi pour sa réversibilité et son faible impact sur l’équilibre thermique de l’édifice.

La 3ème tranche s’est attachée à la rénovation des décors de la nef. Un premier décor, aujourd’hui peu visible, accompagnait vraisemblablement l’architecture. Le second décor, riche et travaillé est contemporain des statues en terre cuite, s’appuient sur les piliers de la nef. Ce dernier décor sera nettoyé, consolidé et complété pour ses parties disparues.

Pour les personnes intéressées par les magnifiques panneaux  extérieurs, fixés aux palissades  pendant les travaux  et représentant les richesses de l’église St Louis, une galerie de photos est disponible ci dessous.