Journée Mondiale de Prière (JMP) au temple à Rochefort

Un avenir à espérer  (Jérémie 29, 1-14)
Chaque année les paroisses protestante réformée, protestante évangélique et catholique de Rochefort participent à la Journée Mondiale de Prière (JMP). Cette année, c’est l’Église protestante réformée qui accueille la célébration et invite chaleureusement tous les chrétiens à se rassembler :
> le Vendredi 4 Mars à 18h
au Temple protestant de l’Église protestante réformée
17 rue Jean Jaurès à Rochefort
Nous prierons de manière chantante et profonde, mondiale et plus particulièrement avec les femmes de trois parties du Royaune-Uni :  l’Angleterre, le  Pays de Galles et l’Irlande du Nord.

Un formidable rendez-vous à ne pas manquer !

———————-

La Journée Mondiale de Prière (JMP), c’est quoi ?
La Journée Mondiale de Prière (JMP) est un mouvement œcuménique mondiale initié par des femmes chrétiennes à la fin du XIXème siècle. Il se concrétise pour une journée de prière commune chaque année, le premier vendredi de Mars, dans plus de 120 pays. Pendant 24 heures autour de la terre, les mêmes mots dans la diversité des langues invitent à prier le Seigneur.
Chaque année, les femmes d’un pays différent conçoivent et rédigent une célébration œcuménique. Cette année 2022, ce sont les femmes d’Angleterre, du Pays de Galles et d’Irlande du Nord (abréviation anglaise EWNI) qui nous invitent à méditer à partir du texte de Jérémie 29,1-14 : « Un avenir à espérer ».
Les femmes affirment que la prière et l’action sont indissociables et jouent un rôle essentiel dans le monde.
Toutes et tous sont invités à venir :
  • Découvrir la richesse des différentes confessions dans un esprit œcuménique
  • Partager espoir et craintes, joies et peines
  • Prendre conscience des talents de chaque personne
  • S’encourager mutuellement
  • Témoigner que la prière est force de changement.
*La célébration 2022 : « Un avenir à espérer »
Cette célébration 2022 est basée sur la lettre que le prophète Jérémie a écrite aux exilés en Babylonie  (Jérémie 29,1-14). Les exilés se trouvaient dans un contexte de souffrance, d’incertitude et de points de vue opposés sur la façon de réagir au moment présent.
Aujourd’hui, nous nous réunissons pour entendre les histoires de femmes qui se sentent exclues, écouter la peur d’un enfant réfugié et apprendre à voir le contexte d’une  société multiethnique, multiculturelle et multiconfessionnelle en Angleterre, au Pays de Galles et dans le Nord. Irlande (EWNI).
Pour Jérémie, le plan de Dieu était clair et nous partageons cette assurance en le chantant.
L’œuvre d’art (cf. affiche), créée par Angie Fox à l’aide d’une combinaison de broderie, d’appliqué et de ferronnerie, représente des mots clés tels que :
– Liberté , représenté comme une porte ouverte sur un chemin traversant une vue ouverte sans fin ;
– Justice , représentée par  chaînes brisées;
– La paix et le pardon de Dieu, représentés par la colombe de la paix et un lis de la paix perçant le trottoir.
Dans l’ensemble, un arc-en-ciel qui en est venu à représenter toutes ces choses depuis l’histoire de Noé jusqu’à nos jours.  C’est un symbole de l’amour démesuré de Dieu.
On nous donne une graine d’espoir pour réfléchir où elle doit être plantée dans nos vies et dans nos communautés.
Une graine, nourrie de prières d’intercession et d’actes d’amour, nous lie à travers le monde.

Plus d’infos ici : https://journeemondialedepriere.fr