Messe de Profession de foi – Au – revoir au père Eric

Dimanche 26 juin – 13ème dimanche du temps ordinaire à l’église St Louis de Rochefort.

C’était la Profession de foi de 6 enfants : Angelo, Antoine, Faustine, Lizzie, Marie et Marion. la Première communion d’Angelo, puis la première étape de Baptême de Aretha et Héloïse

Rite pénitentiel : En souvenir de notre baptême, recevons l’aspersion ; le père Eric s’en est chargé et  l’assemblée a entonné le chant suivant :

La profession de foi

Dans les années 1960, à cette étape de la vie chrétienne, s’est progressivement substituée la « profession de foi », centrée non plus sur l’Eucharistie, mais sur le renouvellement des promesses de baptême.

Vers douze ans, à l’aide de sa formation catéchétique, l’enfant est supposé apte à bien comprendre le sens de l’engagement baptismal pris en son nom par son parrain et sa marraine. Il lui est donc proposé de le reprendre à son compte en répondant publiquement « je crois » aux questions essentielles de la foi chrétienne.

La profession de foi, parfois appelée fête de la foi, reprend quelques-uns des signes du baptême. Les enfants portent une aube, comme le vêtement blanc du baptême, signe de pureté. Le prêtre leur confie une croix et un cierge allumé au cierge pascal. Il leur rappelle que le baptême les a incorporés au Christ, à sa mort sur la croix et à sa résurrection dans la lumière.

En mettant l’accent sur le renouvellement des promesses du baptême, la profession de foi marque une étape de la vie chrétienne, avant le sacrement de confirmation. Voir ici le décret « Quam singulari » du pape Saint Pie X.

La cérémonie s’est terminée par un chant d’envoi très joyeux

Photos GT

Photos GT