Soirée Miséricorde – Eglise Saint Louis

Eglise Saint-Louis mardi 19 décembre à 19h30

Il y aura de la joie dans le Ciel pour un seul pêcheur qui se convertit Lc 15,7

  • Adoration eucharistique,
  • Enseignement sur la Miséricorde,
  • Sacrement de la réconciliation
    individuel.

 

Qu’est-ce qu’une veillée miséricorde ?

C’est une soirée où les sacrements de la miséricorde : eucharistie et confession, sont disponibles pour chacun.

Après la messe, le Saint-Sacrement sera exposé pour un temps d’adoration spontanée, en même temps la confession sera possible auprès des prêtres présents.

Venez découvrir la tendresse de Dieu et préparons-nous à la venue de Jésus, dans la paix.

Se confesser : pourquoi et comment ?

Il s’agit de se placer en vérité face à Dieu et à soi- même.

On demande au Seigneur de nous aider à prendre conscience de nos fautes et de nos manques d’amour. Sommes-nous attentifs à ce que nous sommes pour les autres ?   Il est très difficile de dévoiler son  intimité, c’est une épreuve, mais la récompense  est grande : le Christ délègue réellement au prêtre le pouvoir de nous pardonner et de nous rendre  la paix.

Et puis le curé d’Ars nous fait cette confidence : “ Les péchés que nous cachons reparaîtront tous, pour bien cacher ses péchés, il faut les confesser. “

Evangile de Jean 20, 23:

« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

Schéma « pratique » de confession :

  • Le pénitent dit : « Bénissez-moi, mon père, parce que j’ai péché ». Le prêtre bénit alors le fidèle et l’invite à entrer dans la confiance pour cette confession.
  • Le pénitent peut dire depuis combien de temps il ne s’est pas confessé et présenter brièvement son état de vie.
  • Puis vient le temps de l’aveu des péchés reconnu à la lumière de l’amour infini de Dieu. Je reconnais avec simplicité mon péché, sans me justifier. On peut examiner les manquements…
    – envers Dieu
    – envers mon prochain
    – envers moi-même
  • « Pour tous ces péchés je demande pardon à Dieu. Ai-je demandé pardon à ceux que j’ai offensés ou blessés ? Sinon vais-je le faire ?  ». Saint Matthieu en 5, 24 nous donne ce conseil : ” Laisse ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens et offre ton don.”
  • Ensuite le prêtre, témoin de la miséricorde, relève et encourage dans la foi celui qui reconnaît ses fautes.
    – Il  peut proposer une pénitence adaptée à la situation. La pénitence manifeste  notre désir de vie nouvelle et de rendre grâce à Dieu.
    – Il invite à formuler un acte de contrition,
    – Il prononce la formule d’absolution,
    – Il invite à repartir dans la paix.

Acte de contrition  

    “Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé
parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable,
et que le péché vous déplaît.
Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce
de ne plus vous offenser et de faire pénitence.”