Ciné cult’ : Lettres au Père Jacob

Dimanche 20 janvier à 16h30 à l’église Saint Louis.

Entrée : 5 euros

Un film de Klaus Härö.
Avec : Kaarina Hazard, Heikki Nousiainen, Jukka Keinonen.

Synopsis :

Depuis des mois, des lettres s’accumulent sous le matelas du pasteur Jacob. Aveugle, il ne peut les lire sans l’aide de quelqu’un.
On lui envoie Leila, qui à la faveur d’une amnistie, vient de sortir de prison.
Peu motivée par ce nouveau travail, elle se met à répondre au courrier de ces personnes en quête spirituelle.
Pour Leila, c’est un vrai changement, alors qu’elle est d’un tempérament égocentrique. Le courant a dû mal à passer avec le facteur, qui bientôt cesse de délivrer le courrier. Leila et le pasteur Jacob sont désormais seuls au monde et leurs rapports commencent à évoluer dangereusement…
Un extrait du film, cliquez ICI

Pourquoi pas un service d’accueil le dimanche ?

Dimanche 27 janvier à 9h 30 à l’église saint Louis, lors de notre prochaine assemblée paroissiale  nous réfléchirons à cette nouveauté qui sera à l’ordre du jour.

Pour que chaque personne se sente accueillie, il est nécessaire que nous développions l’hospitalité au sein de notre paroisse. Cela commence par mettre en place des équipes d’accueil à chaque messe dominicale. C’est un véritable ministère dont nous avons besoin.

Parmi les membres de notre communauté il y a des personnes qui aiment accueillir avec le sourire. Le pape François écrit : ” qu’un évangélisateur ne doit jamais avoir l’air de revenir d’un enterrement.” EG 10.

Il serait bon qu’à chaque messe, 2 à 3 personnes assurent ce service non seulement pour donner la feuille de chants,  mais aussi pour donner une information, prendre note d’une demande particulière et surtout repérer les nouvelles personnes et les accompagner.

Pour les personnes intéressées et disponibles une ou deux fois par mois pour assurer ce service, une proposition d’une rencontre de préparation sera faite dans les prochaines semaines.

 

 

Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens

Le dimanche 27 janvier 2019, les communautés chrétiennes de Rochefort vont vivre un temps de prière pour l’unité des chrétiens. Cette année, nous invitons tous les chrétiens à partager un temps de fête autour d’un repas et d’un temps de la Parole de Dieu.

Programme:

  • 12h 30 : Repas au 65 ter rue Voltaire
  • 14h 30 Temps de la Parole et de prière toujours rue Voltaire

Pour l’organisation du repas. Chacun doit apporter ses couverts, ensuite pour les quantités, il faut prévoir pour 10 personnes.                                   Les personnes catholiques apportent une entrée à partager les boissons ( sauf l’eau) et le pain (1 pain par foyer). Les personnes protestantes apportent un plat principal à partager. Les personnes évangéliques apportent un dessert à partager et le café.

Pour l’organisation de la célébration, des membres du groupe : “café œcuménique” se retrouvent le mercredi 16 janvier à 18 heures rue Voltaire.

Pour aider à l’organisation du repas, merci de vous inscrire rapidement auprès de votre communauté  avant le 16 janvier 2019.

Préparons-nous  à vivre ce temps fraternel avec joie.

Informations pour les protestants auprès de Marie-Christine Queguiner tél: 06.33.53.47.38

Informations pour les catholiques au 05.46.99.03.11

Rénovation de la maison diocésaine

La Maison diocésaine de Saintes, Allée du Séminaire, dont vous voyez la future entrée sur l’image d’accueil,  est un lieu chargé d’histoire. D’abord Carmel, puis “Petit Séminaire” avant de devenir, en 1969 Maison diocésaine, elle regroupera bientôt en son sein l’ensemble des Services diocésains tout en conservant sa vocation de lieu d’accueil. 

 

Regrouper l’ensemble des Services diocésains en un lieu unique afin de mieux travailler ensemble pour le bien commun,  voilà que le désir souvent exprimé par les acteurs pastoraux va devenir réalité à la rentrée 2019.

La Maison diocésaine se veut également ouverte et accueillante à tous.Par un espace rénové, largement ouvert sur le jardin central, on accédera à la librairie.

Le 1er étage sera dédié aux logements de prêtres aînés et à un foyer d’étudiants.

Le second étage sera consacré à une salle de réunion de 150 places, au stockage des archives de catholicité et à la bibliothèque.

Dans le parc, l’actuel garage deviendra un local d’accueil pour les jeunes (aumônerie, scouts…)

Le vœu de Mgr Colomb, largement partagé par les acteurs pastoraux, est que cette maison soit un lieu de vie où se croisent et échangent, jeunes, actifs, aînés, prêtres, laïcs, religieuses…. Ce sera chose faite, avec la participation de tous, à l’automne 2019 !

 

 

Vous pouvez, vous aussi, aider à la réalisation de ce beau projet au service de l’Eglise diocésaine en soutenant la rénovation de la Maison diocésaine de Saintes par votre don.

 

Retrouvez l’intégralité du dossier sur la rénovation de la Maison diocésaine de Saintes  ICI

 

Soirée B’Abba – Thème : En quête de Bonheur

Le jeudi 31 janvier 2019 de 19h 30 à 22h 00. 

Comme l’année dernière, nous proposons cette année quelques rencontres appelées ” B’abba” Espace d’échange, d’écoute de la Parole de Dieu de manière nouvelle et d’approfondissement d’un thème autour d’un repas.

 Au cours du partage, on s’enrichit mutuellement, on peut tisser des liens très forts et se rapprocher de Dieu.

► LIEU : salle paroissiale de Notre-Dame, 65 ter rue Voltaire

► RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS : ☏ 05 46 99 03 11

Présentation B’Abba en vidéo.

La FORMULE est SIMPLE et S’ADRESSE À TOUS : catéchumènes et confirmands, personnes en recherche, catholiques pratiquants, parents, fiancés, membres de communautés paroissiales … N’hésitez pas à inviter des personnes qui n’ont pas osé franchir les portes de l’église ou même d’un presbytère. 

prochaines soirées:
  • Mercredi 31 janvier 2019 : “En quête de bonheur”
  • Mercredi 27 février 2019 : ” Croire en la vie malgré tout”
  • Vendredi 29 mars 2019 : ” Parents, passion, galère?”
  • lundi 29 avril 2019 : “Pourquoi la souffrance ?”
  • Lundi 27 mai 2019 : ” Réussir sa vie.”

Soirée sur la finance solidaire

Le groupe œcuménique propose une soirée sur la finance solidaire. Le vendredi 8 février 2019 à 18 heures salle Pierre Loti au Palais des Congrès de Rochefort

  • 18h – Rencontre avec les représentants de 4 associations :  “Oiko Créditd’inspiration protestante, “La Sidi” , filiale de CCFD Terre Solidaire,   “Cigales et ADIE“. Les 2 premières associations travaillent à l’international – les 2 dernières uniquement en France.
  • 19h – table ronde animée par M. Joël Gaurier membre du CCFD et bénévole à “nature et environnement 17”.
  • 20h 30 – Echange avec les intervenants autour d’un verre de l’amitié

 Des vidéos et des expos seront proposées.

Contacts:

  •   Philippe Bortolus  : 06 09 66 15 37
  •   Pasteur Jean-Luc Cremer
  •               – site internet : eglise protestante unie de rochefort
  •               – facebook : eglise protestante unie de rochefort

 

 

 

 

 

 

Crêperie du curé

Convivialité autour de bonnes crêpes bretonnes !

Le dimanche 10 février à 12h 30, salle paroissiale Notre Dame, 65 ter rue Voltaire. Venez passer un temps gourmand et convivial autour de bonnes crêpes bretonnes servies par l’équipe des prêtres et des séminaristes de la paroisse. Une belle occasion de rencontrer d’autres paroissiens, et d’échanger !

Réservez vos places au 05.46.99.03.11

Prochaine date : dimanche 28 avril 2019 à 12h 30 en salle paroissiale Notre Dame

Que peut-on attendre de l’Europe ? Peut-on encore y croire ?

Cette conférence des JEUDIS de SOUZY –  Diocèse  La Rochelle et Saintes,
du Jeudi 14 février 2019 à 20h, au Palais des Congrès de Rochefort 73  rue Toufaire, sera  animée par Monseigneur Antoine Hérouard, évêque auxiliaire de Lille, représentant la France à la COMECE (Commission des Épiscopats de la Communauté Européenne).
                                                                       
Entrée libre.
Cette Commission d’évêques des conférences épiscopales des Etats membres de l’Union européenne possède un secrétariat permanent à Bruxelles.
A la suite du Service catholique européen d’information pastorale (actif de 1976 à 1980), la COMECE voit le jour le 3 mars 1980 :  c’est l’instrument de liaison entre les Conférences épiscopales et la Communauté Européenne.

Objectifs de la COMECE

• Accompagner et analyser le processus politique de l’Union européenne.
• Informer  l’Église sur la législation et les politiques européennes.
• Dialoguer avec les Institutions de l’Union (Commission européenne, Conseil de l’Union européenne et Parlement européen) en prenant part aux consultations organisées par la Commission européenne.
• Encourager la réflexion, basée sur l’enseignement social de l’Eglise, sur les défis de la construction de l’Europe.

Composition

La COMECE, se compose d’évêques délégués par les Conférences Épiscopales catholiques des 28 Etats Membres de l’Union Européenne.              La COMECE accompagne la politique de l’Union Européenne dans chaque domaine d’intérêt pour l’Église. Son Secrétaire Général est le frère Olivier Poquillon.  Le secrétariat est assisté par des experts des conférences épiscopales nationales et d’ organisations catholiques concernées.

Antoine HEROUARD

 

Mgr Antoine Herouard, évêque auxiliaire de Lille, représentant de la Conférence des Évêques de France à la COMECE    fait partie des 27 évêques délégués par les Conférences Épiscopales de l’UE : Allemagne, Angleterre & Pays de Galles, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Ecosse, Espagne, Estonie, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pays Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Scandinavie, Slovaquie, Slovénie et l’Archidiocèse du Luxembourg. Les évêques délégués de Serbie et de Suisse participent aux réunions plénières en tant qu’observateurs.

 

 

La Chandeleur

    Chandeleur – Présentation du Seigneur – le 2 février

 L’Eglise a fixé au 2 févier la fête de la Présentation du Seigneur au Temple de Jérusalem (Luc 2, 22 – 40) : suivant la loi juive tout garçon premier né était présenté 40 jours après sa naissance et offert à Dieu. Ce jour-là Siméon voyant Jésus dans les bras de Marie l’appela pour la première fois « Lumière pour éclairer les nations ».

Cet usage est apparu au IVème siècle à Jérusalem, puis il a été enrichi au Vème siècle, sous le pontificat de Gélase Ier (492 – 496), par une procession de cierges : la « festa candelarum – fête des chandelles ». Lors de la cérémonie la basilique était plongée dans la pénombre, éclairée seulement par les cierges des fidèles, jusqu’à la première lecture.  Du mot chandelle vient celui de Chandeleur.

On a attribué au pape Gélase la distribution, à cette occasion, de crêpes aux pèlerins venus à Rome.

A l’origine, début février,  il y avait une tradition païenne de purification de la terre avant les semailles d’hiver. On peut supposer que les crêpes étaient confectionnées avec des restes de farine et qu’elles constituaient un vœu de prospérité pour les récoltes à venir.

Après la Chandeleur il est d’usage de ranger la crèche jusqu’au début de l’Avent qui survient 4 semaines avant le Noël de l’année suivante ; en général crèche et sapin sont retirés après l’Épiphanie, début janvier.

 

 

 

Natasha St-Pier à Rochefort

CONCERT  Vendredi 5 juillet 2019  à  20h 30 à l’église Notre Dame de Rochefort.

Pour promouvoir ce projet cher à son coeur, Natasha St-Pier mise sur le morceau-titre “Aimer c’est tout donner”, qui reste dans la lignée musicale du précédent opus consacré à Sainte-Thérèse de Lisieux. Un parti pris étonnant pour l’artiste, qui prouve son ouverture à des genres musicaux insoupçonnés.

Natasha St-Pier a découvert les écrits de Sainte-Thérèse de Lisieux avant de savoir qui était la jeune religieuse. Elle avait déjà accepté d’enregistrer une adaptation en musique de certains de ses poèmes avant de savoir qu’ils avaient été écrits il y a plus d’un siècle par une jeune religieuse morte à l’âge de 24 “ans et devenue Sainte.

 THÉRÈSE DE LISIEUX CHANTE LA BEAUTÉ DE LA FOI

Sainte Thérèse, avec sa spiritualité “de l’ordinaire” et de “l’intime” comme dit Grégory Turpin, ne cesse de toucher les artistes. 

Une tournée… des églises !

« Je trouve formidable de chanter dans des lieux de culte, parce que les gens y entrent avec une attention différente » avoue-t-elle,  « C’est une autre façon de se concentrer pour un spectacle qui est beaucoup plus terre à terre ».

La Canadienne explique en quoi les poèmes de Sainte-Thérèse de Lisieux sonnent encore juste aujourd’hui : “Les textes ne sont pas moralisateurs, ils n’ont pas pour but d’évangéliser, mais seulement d’apaiser.” Ces textes ont plus de 100 ans, ils pourraient être démodés. Sauf que Thérèse est morte à l’âge de 24 ans. Elle a écrit entre 17 et 24 ans. Du coup, c’est toute la fraîcheur d’une jeune fille que l’on retrouve ».

Sur ce dixième album, Natasha St-Pier s’est entourée de Battista Acquaviva, (soprano) remarquée dans The Voice,  de Lou “Demain nous appartient” et de Grégory Turpin, ce dernier étant déjà présent sur “Thérèse, vivre d’amour“.

Pour écouter un de ses albums : ” Promesse” le Cantique des Cantiques cliquez ICI