Dans le silence Dieu murmure…

Témoignage de Véronique lors de la dernière messe des familles à l’église St Louis de Rochefort.

Témoignage : retraites spirituelles et fruits portés.

Dimanche 23 janvier 2022                                                                                                                                  

“Grâce et Bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie”.

Mon témoignage pourrait se résumer à ce verset du Psaume 23, psaume prié au cours d’une retraite spirituelle en 2017(au Carmel St Joseph de Aire sur Adour).

A ce jour, j’ai vécu 5 retraites spirituelles, différentes les unes des autres, mais également dans des lieux et environnements divers.

Nul besoin de mode d’emploi pour vivre une retraite, sinon d’avoir le désir de rencontrer Dieu, le désir de demeurer, au sens “séjourner”, durer dans le temps, avec Lui.

Dieu n’exige rien, juste me laisser aimer par Lui, avec ce que je suis à cet instant-là de ma vie (peines, aspirations…).

Alors, je rentre en retraite, je rentre dans une intimité profonde de rencontre avec Dieu ; je peux dire comme le jeune Samuel dans la Bible : “Parle Seigneur, ton serviteur écoute”.

Ainsi, dans un ♥ à ♥ avec Dieu, je témoigne que tout peut surgir, même ce que j’appelle “l’inattendu de Dieu” à condition, peut-être de me laisser déplacer, de faire un pas de côté, comme Moïse qui, intrigué, curieux, a fait un détour pour aller voir le buisson ardent. (Passage de l’exode prié au cours d’une retraite : je suis interpellée par l’invitation au détour).

Frères et sœurs de la Communauté paroissiale de Rochefort, je vais vous partager 2 inattendus de Dieu, surgis de 2 retraites spirituelles vécues, à 38 ans d’écart !

*1983, ma 1ère retraite spirituelle « imposée » pour faire un discernement de choix de vie : celui de la vie religieuse apostolique ; j’avais 21 ans.

Aucun souvenir de cette retraite, sinon de l’avoir vécue avec sincérité, mais aussi après relecture, de l’avoir vécue en croyant que Dieu me remercierait de mon engagement en exhaussant un vœu pour ma famille.

Après cette retraite, je rentrais au noviciat dans une Congrégation religieuse.

Au terme de la 1ère année, j’ai “entendu” Dieu me parler (dans un ♥ à ♥). Un matin, comme tous les matins, je priais à l’oratoire du noviciat. Et là, Dieu m’a dit : ”Véronique, tu n’es pas heureuse. Moi, je veux ton bonheur. Je ne veux pas de ton sacrifice”. Oui, à l’oratoire, j’ai été touchée par l’Amour de Dieu-Père pour son enfant Véronique. Un Amour qui libère et qui fait renaître.

J’ai vécu une année de noviciat, certes une seule année, mais pour être en Vérité avec moi-même sous le regard de Dieu ; une année de noviciat qui aura été un passage, un acte de Foi. Dieu n’exigeait rien d’autre de moi.

 * 2021, une retraite vécue au centre spirituel St Hugues dans le massif de la Chartreuse sur le thème : “Contemplation de la création en montagne”, en marchant avec des extraits de la Bible et de l’encyclique Laudate Si’ du Pape François.

En 2021, je ressentais un besoin fort de me connecter à la nature, de marcher en montagne, d’y rencontrer Dieu et d’oublier ce covid 19 !

J’aspirais à me nourrir de « BEAU » en montagne. Là encore, Dieu m’a déplacée. Des dissonances sont très vite apparues dans notre groupe de 6 retraitantes ; nos accompagnateurs se sont adaptés avec bienveillance et patience.

Mais je reconnais avoir été particulièrement agacée par une personne du groupe, me demandant bien ce qu’elle faisait avec nous ; elle avait des difficultés pour marcher en montagne jusqu’à être prise de peur panique.

Un jour, alors qu’elle était en difficulté sur le chemin humide et boueux, j’ai voulu l’aider ! Elle a violemment rejeté mon aide ; j’en ai été blessée.

Le soir, je lui ai fait remarquer qu’elle m’avait injustement mal parlée.

Le lendemain matin, au soleil levant vers 7h, je prenais mon petit-déjeuner sur la terrasse du centre, face à la montagne, en silence.

Cette personne s’est approchée de ma table.

Et là, debout devant moi, à voix basse, pour ne pas rompre le silence des autres retraitants, elle m’a présenté des excuses, elle m’a demandé pardon.

En fin de semaine, tour de table pour le bilan de cette retraite.

Cette même personne a témoigné de ce qu’elle avait souffert au cours de certaines randonnées ; mais surtout, de la joie d’avoir réussi à dépasser ses limites, d’avoir grandi en confiance en elle et d’avoir été entourée de bienveillance (celle des accompagnateurs fut saluée par tout le groupe).

Qui suis-je pour avoir pensé qu’elle n’avait pas sa place dans cette retraite ?

Qui suis-je pour l’empêcher de vivre ce dépassement de soi, cette rencontre avec elle-même et avec Dieu, au cœur de la Création ?

Dans un ♥ à ♥ avec Dieu, une invitation à déplacer mon regard : Contempler la Création, n’est-ce pas aussi contempler son frère et sa sœur en humanité ?Dieu m’a à nouveau déplacée, Il m’a fait redescendre de « ma » montagne.

Le pape François nous dit dans l’encyclique Laudate Si ’que tout est lié :

  • La relation à soi,
  •  La relation aux autres,
  • La relation à la nature,
  • La relation à Dieu.

“Grâce et Bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie”.

Véronique

Si vous voulez imprimer ou télécharger ce témoignage Cliquer ICI

 

Inauguration du nouveau presbytère Notre Dame à Rochefort

Mercredi 2 février 2022 à 17h45 le père Mickaël Le Nezet curé de Rochefort,  les pères Pierre Bigot, Eric Ndikubwayo, Rémi Guérin diacre et les paroissiens accueillaient Mgr Georges Colomb évêque de la Rochelle et Saintes venu inaugurer le nouveau presbytère Notre Dame situé au 65 ter rue Voltaire à Rochefort (au fond de la cour).

Après l’inauguration l’ensemble des participants s’est rendu à l’église Notre Dame pour la célébration de la messe du jour consacrée à la présentation de Jésus au Temple par ses parents Marie et Joseph.

Voici le mot d’accueil du père Mickaël Le Nezet

Chers paroissiens, chers amis,

Je suis heureux de ce moment que nous allons vivre ensemble en présence de notre évêque et des membres du conseil épiscopal.

Depuis plus de deux ans, le conseil économique, une équipe de laïcs mais aussi l’ensemble des paroissiens dans le cadre des assemblées paroissiales ont échangé, réfléchi, imaginé, un projet immobilier cohérent et missionnaire pour notre paroisse. Il était en effet urgent de repenser cet ensemble de l’immobilier de la paroisse.

Je ne compte plus le nombre de plans dessinés, redessinés, modifiés, annotés, déchirés pour arriver à la réalisation actuelles et aux réalisations futures.

Je voudrais dire toute ma reconnaissance à M. Jean Pierre Gadenne pour son investissement dans l’élaboration des plans et la mise en œuvre de ceux-ci ainsi que son suivi des chantiers.

Cet engagement bénévole est inestimable pour la paroisse et mérite nos applaudissements et notre reconnaissance.

Après la vente du presbytère de Saint Paul et là aussi un grand merci à M. Gérard Gimenez, notre comptable et gestionnaire de l’immobilier de la paroisse ainsi qu’à Maryse Lamy notre trésorière, il a été possible d’envisager les travaux du nouveau presbytère sur cet ancien bâtiment des scouts de France appartenant à la paroisse. En 6 mois les travaux ont été menés d’une manière extraordinaire. Cela a été possible grâce aux différents artisans qui ont travaillé sur ce chantier: M. Fabrice Gac, M. Jean Baptiste Martin, M. Gachet, M. Damien Martin, Francis…

Je n’oublie pas l’excellent artisan  saint Joseph, qui, depuis le début du chantier, a été associé également au projet par la prière quotidienne des paroissiens et du curé.

Mais je voudrais aussi dire un grand merci à M. Pascal Georgeon qui lui aussi, bénévolement, a réalisé l’ensemble de la pose des sols et des faïences de la maison, assisté de M. Gérard Gimenez.

Vous verrez le résultat, je le crois beau, simple et fonctionnel. Notre oratoire mérite une mention particulière, nous aurons la joie avec Mgr Colomb d’accrocher sur le mur, face à l’autel, un beau crucifix en ivoire offert par un paroissien.

Nous avons ensuite effectué la vente du presbytère saint Louis et réalisé au mois de mai et juin dernier les travaux derrière l’église St Louis pour regrouper le secrétariat, les locaux administratifs et le bureau du curé de la paroisse sous la houlette de M. Gérard Gimenez avec de grands services rendus par M. Thaddée Grzesiak.

Nous allons pouvoir commencer les travaux du 65 bis qui sera rénové ainsi que les salles paroissiales pour accueillir à la rentrée prochaine, une communauté de religieuses :  les Ursulines de Jésus, dont deux membres de la future communauté nous rejoignent ce soir pour cet événement.

C’est une grande joie que  d’accueillir sœur Monique et soeur Odile qui seront rejointes par deux autres sœurs à la rentrée prochaine.

Nous allons pouvoir maintenant bénir cette nouvelle maison, les personnes qui y vivent et celles qui seront accueillies.

Je vous remercie

P. Mickael

Photos G.T.

30ème dimanche de la santé

Le Dimanche de la Santé aura lieu cette année le dimanche 13 février 2022.

Vous connaissez des personnes isolées ou hospitalisées qui seraient heureuses d’être visitées ? N’hésitez pas à nous contacter :

  • Paroisse de Rochefort : 05.16.65.42.89
  • Aumônerie de l’hôpital : 05.46.88.52.85.

Qu’est-ce que le Dimanche de la Santé ?

En France, cet événement se vit en paroisse à l’occasion du Dimanche de la Santé, généralement le dimanche le plus proche du 11 février. L’Église est présente sur le terrain de l’accompagnement, au sein des aumôneries hospitalières avec ses équipes de bénévoles qui œuvrent aux côtés d’associations laïques où tant de personnes de bonne volonté s’engagent aussi.

Proposition de prière

Seigneur Jésus,
Toi l’homme des Béatitudes, toi, le pauvre, le doux,
Le juste, le miséricordieux, donne-nous de vivre
Par toi, avec Toi et en Toi.
Quelques soient les évènements
Que nous traversons ou les difficultés
Que nous avons à affronter,
Permets que nous n’oublions jamais
Que Tu marches avec nous,
Que Tu nous prends par la main,
Et qu’être heureux,
C’est te savoir à nos côtés
Quoi qu’il nous advienne.
Ainsi soit-il.

Chantal Lavoillotte

Cliquer ICI pour lire le message du pape François

A partir de la Parole de Dieu proposée dans la liturgie du dimanche 13 février 2022 et du texte des Béatitudes (Evangile selon St Matthieu 5, 3-12), l’équipe de préparation du dimanche de la santé a choisi pour thème “Heureux”.

Cette affirmation paradoxale, quand nous sommes proches des personnes vulnérables, se révèle riche spirituellement . Le Christ mort et ressuscité, nous appelle   à nous lever de nos tombeaux et nous fait partager sa koie qu’il nous donne en plénitude.

 

Bénédiction et inauguration du presbytère rue Voltaire

Mercredi 2 février 2022 à 17h45 :

Symbole de la Bénédiction

Bénédiction et inauguration,  avec Mgr Colomb, du presbytère 65 ter rue Voltaire à Rochefort,  suivies de la messe à 18h15 à l’église Notre Dame pour la fête de la présentation de Jésus au Temple.

La première phase des travaux est terminée… Nous prendrons le temps de remercier les bénévoles et les entreprises qui ont travaillé d’arrache pied pour ce nouveau presbytère.

Nous accueillerons deux sœurs des Ursulines de Jésus qui arriveront sur la paroisse fin 2022.

la Présentation du Seigneur au Temple

L’Église célèbre, le 2 février, la Présentation du Seigneur au Temple, qui clôture les solennités de l’Incarnation. Cette fête est aussi la Journée de la vie consacrée.

La fête de la Présentation de Jésus au Temple, aussi appelée fête de la purification, est plus connue sous le nom populaire de Chandeleur. Ce nom, qui signifie “fête des chandelles”, a pour origine la procession par laquelle débute la célébration. Par ce geste, nous nous souvenons que c’est par le titre « Lumière pour éclairer les nations païennes » (Luc 2, 32), que Siméon accueille Jésus lors de la Présentation au Temple par Marie et Joseph, quarante jours après sa naissance.

Par ailleurs, la présentation de Jésus au temple, consacré selon la prescription rituelle de l’époque au Seigneur comme tout garçon premier né, annonce le don de Jésus par amour de Dieu et des hommes et l’offrande suprême de la Croix.

Cette journée a donc une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ, aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner pour marcher à sa suite.

En 1997, le pape Jean-Paul II initie ce jour-là la première Journée de la vie consacrée.

Vidéo (KTO) sur la vie consacrée

 

Qui est l’apôtre Paul ?

Nous voyons dans les Actes des Apôtres (Ac 9),  Saul, le futur Paul, qui se rendait de Jérusalem à Damas pour persécuter les disciples de Jésus dans les synagogues,  être subitement terrassé par le Christ, lui apparaissant pour lui dire : “Je suis Jésus que tu persécutes”.
Aveuglé par cette lumière céleste, il est conduit chez un disciple de Damas, Ananie, qui, malgré ses craintes, l’accueille et le baptise.
Paul est né, il devient apôtre.
  • 25 janvier : La fête de la conversion de Paul

Quand Paul parle de Paul

Paul évoque sobrement  l’événement qui a bouleversé sa vie, ce qui fut son passé, et ce qu’il est devenu, grâce au Christ  Jésus. (Ga 1, 17).
La rencontre du Christ a changé dans sa vie et il y fait référence quand des contestations l’obligent à justifier sa qualité d’apôtre du Christ et sa manière de comprendre la foi chrétienne, et les Ecritures.

Ces allusions se trouvent dans quatre passages des épîtres 1 Co 9,1-2 ; 15, 9-11 ; Ga 1, 11-24 ; Ph 3, 2-16

L’avorton devenu apôtre

Dans deux passages (1Co 9 et 1Co 15), Paul attribue sa qualification d’apôtre du Christ au fait qu’il a bénéficié d’une apparition pascale : “Ne suis-je pas apôtre ? N’ai-je pas vu Jésus notre Seigneur ?” (1Co 9,1) ; “en tout dernier lieu il m’est apparu à moi aussi comme à l’avorton” (1Co 15,9).
Il insiste sur la puissance de la grâce. Lui, le dernier de liste, l’indigne persécuteur, “l’avorton”, est devenu, par la grâce de Dieu, l’apôtre le plus travailleur de tous.
Mais il insistera sur le fait que nous devenons justes aux yeux de Dieu sans l’avoir mérité, en vertu de sa seule grâce.

Un changement de regard

Dans deux épîtres Paul relit l’événement de Damas : épître aux Galates (1, 11-24), épître aux Philippiens (3, 2-16) . Ces deux textes évoquent la controverse engagée avec des judéo-chrétiens que nous appelons des « judaïsants » : des Juifs devenus croyants en Jésus-Christ mais convaincus que la Loi juive est toujours indispensable au salut. De ce fait  ils voulaient l’imposer aux nouveaux croyants venus des nations.
Or Jésus se situait au delà de  la Loi.
Loi qu’il vint “non pas abolir mais accomplir” pour devenir, Lui, le centre et le cœur du salut de Dieu.: ” je suis la voie, la vérité et la vie “.

Conversion ? Vocation ?

Le terme de « conversion » est ambigu, il peut avoir plusieurs sens.
Conversion ne veut pas dire forcément abandon d’une foi pour une autre.
Ou bien abandon d’une vie pécheresse pour le désir de la sainteté.
La conversion c’est fondamentalement le changement de regard sur quelque chose. C’est un retournement de perspective.
Paul n’a jamais eu conscience d’abandonner sa foi juive au moment où il adhérait au Christ Jésus, bien au contraire.
Mais il a changé radicalement de regard sur la personne de Jésus : le Crucifié du Vendredi saint n’était plus à ses yeux le maudit de Dieu, mais son Fils glorifié en raison de sa Passion, acceptée par amour pour nous.
Paul  a répondu à l’appel du Christ lui demandant d’annoncer l’Evangile  aux nations et d’y fonder des Eglises. Il fut aussi le penseur puissant qui a permis aux Pères de l’Eglise de bâtir sur ses écrits dogmes et théologie, au service des fidèles avides de comprendre le christianisme.
Source : diocèse de Marseille

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2022

“Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage“. Matthieu 2,2

Du 18 au 25 janvier 2022, prière pour l’unité des chrétiens

Seigneur Jésus, qui à la veille de mourir pour nous, as prié pour que
tous tes disciples soient parfaitement un, comme toi en ton Père, et ton
Père en toi, fais-nous ressentir douloureusement l’infidélité de notre
désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter ce qui se
cache en nous d’indifférence, de méfiance, et même d’hostilité mutuelle.

Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi, afin que, de nos âmes et
de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l’unité des chrétiens, telle
que tu la veux, par les moyens que tu veux.

En toi, qui es la charité parfaite, fais nous trouver la voie qui conduit à
l’unité, dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité.

Journée mondiale des Lépreux

Dimanche 30 janvier 2022 : 69ème journée mondiale des lépreux :

“La lèpre touche encore 3 millions de personnes dans le monde”.

La lèpre, souvent considérée comme une maladie du passé est toujours bien présente : elle frappe 1 personne su 3 dans le monde. Si c’est un combat historique de l’Ordre de Malte France, il est aussi terriblement d’actualité.

Les 28, 29 et le 30 janvier les bénévoles seront plus que jamais mobilisés pour la quête nationale de rue, pour la 69ème journée de l’Ordre de Malte.

Vous avez la possibilité de faire un don immédiat en vous rendant sur le site : don.ordredemaltefrance.org
Merci à tous pour votre générosité.

Repères de discernement sur la vie sociale et politique en 2022

Alors que la campagne électorale 2022 démarre, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France publie “L’espérance ne déçoit pas”.

Les dix évêques proposent aux citoyens, aux catholiques et à ceux qui voudront bien le lire, quelques repères de discernement sur la vie sociale et politique. L’Église souhaite avec humilité contribuer à la réflexion qui alimentera les débats nécessaires au vote de la prochaine Présidence de la République.

La Direction de la communication de la Conférence des évêques de France propose dans ce dossier des éclairages pour nous emparer de ce texte. Chaque semaine, un épisode sonore vient nous aider à nous poser les bonnes questions sur les enjeux sociaux et politiques du débat électoral 2022.

Sortie du livre de 64 pages, 4,90 € ce jeudi 20 janvier 2022

Journée diocésaine de la démarche synodale.

Samedi 15 janvier 2022 de 10h30 à 16h30 plusieurs équipes du département,  ont assisté en visioconférence à la démarche synodale.

Monseigneur G. Colomb a ouvert cette journée par la prière du synode :

Prière pour la démarche synodale missionnaire cliquer ICI

Le père Louis Chasserriau, animateur pour cette rencontre, a introduit les intervenants.

Intervention de Guillaume Cuchet le matin

Intervention de Jean-Pierre Denis l’après midi

Table ronde l’après midi avec G. Cuchet, J-P Denis et mgr G. Colomb

En  ce début d’année 2022, voici  un « point d’étape » :

1571 participants, répartis en 239 équipes

Répartition des équipes par doyennés

Ces équipes sont principalement composées de personnes d’une même paroisse, mais plusieurs d’entre elles se sont constituées au sein des aumôneries d’hôpitaux ou de gens du voyage, de mouvements chrétiens, du Secours Catholique, de l’enseignement catholique ou même de chorales.

Au 4 janvier 2022, ce sont 334 contributions qui ont été envoyées sur le site internet dédié ; elles sont actuellement en cours de lecture par l’équipe de coordination de la démarche synodale ( les textes ont été imprimés, sans mention des équipes, afin de conserver l’anonymat des réponses).

Une synthèse par doyenné sera produite à la fin de chacune des 2 étapes.

Suite des rencontres en 2022 :

  • 2 rencontres entre février et mars 2022

1ère rencontre : ” En Christ, nous sommes frères”.

2ème rencontre : “En Christ, Dieu nous envoie vers le frère”.

  • Assemblées synodales des doyennés entre avril – mai 2022.
  • Juin – Juillet 2022 compilation par les doyennés, rédaction des actes.
  • Septembre 2022 Envoi en mission par Mgr Colomb dans chaque doyennés.

Les FRATS déjà existantes peuvent se retrouver, d’autres se créer.

Un livret accompagne les équipes sur leur chemin spirituel de partage de la Parole de Dieu, jusqu’aux assemblées synodales du mois de mai 2022.

  • adresse :  – 109 Ter rue Pierre Loti  – 17300 Rochefort ( derrière l’église St Louis).
  •  : 05 16 65 42 89
  • : paroissederochefort@gmail.com

Site diocésain  ouvert pour cet évènement : http://synode.catholiques17.fr