Soirée CCFD Terre solidaire à Rochefort

Vers quel développement en République Démocratique du Congo (RDC) ? L’action de l’Église et des partenaires du CCFD Terre Solidaire.

le Jeudi 3 mars de 19h30 à 21h30
en salle paroissiale Notre-Dame,
65 ter rue Voltaire à Rochefort.
avec la participation du Père Sylvestre KISWESO, curé de St Savinien,
et de l’équipe rochefortaise du CCFD Terre Solidaire

Une soirée organisée par le CCFD-Terre solidaire

 

Journée Mondiale de Prière (JMP) au temple à Rochefort

Un avenir à espérer  (Jérémie 29, 1-14)
Chaque année les paroisses protestante réformée, protestante évangélique et catholique de Rochefort participent à la Journée Mondiale de Prière (JMP). Cette année, c’est l’Église protestante réformée qui accueille la célébration et invite chaleureusement tous les chrétiens à se rassembler :
> le Vendredi 4 Mars à 18h
au Temple protestant de l’Église protestante réformée
17 rue Jean Jaurès à Rochefort
Nous prierons de manière chantante et profonde, mondiale et plus particulièrement avec les femmes de trois parties du Royaune-Uni :  l’Angleterre, le  Pays de Galles et l’Irlande du Nord.

Un formidable rendez-vous à ne pas manquer !

———————-

La Journée Mondiale de Prière (JMP), c’est quoi ?
La Journée Mondiale de Prière (JMP) est un mouvement œcuménique mondiale initié par des femmes chrétiennes à la fin du XIXème siècle. Il se concrétise pour une journée de prière commune chaque année, le premier vendredi de Mars, dans plus de 120 pays. Pendant 24 heures autour de la terre, les mêmes mots dans la diversité des langues invitent à prier le Seigneur.
Chaque année, les femmes d’un pays différent conçoivent et rédigent une célébration œcuménique. Cette année 2022, ce sont les femmes d’Angleterre, du Pays de Galles et d’Irlande du Nord (abréviation anglaise EWNI) qui nous invitent à méditer à partir du texte de Jérémie 29,1-14 : « Un avenir à espérer ».
Les femmes affirment que la prière et l’action sont indissociables et jouent un rôle essentiel dans le monde.
Toutes et tous sont invités à venir :
  • Découvrir la richesse des différentes confessions dans un esprit œcuménique
  • Partager espoir et craintes, joies et peines
  • Prendre conscience des talents de chaque personne
  • S’encourager mutuellement
  • Témoigner que la prière est force de changement.
*La célébration 2022 : « Un avenir à espérer »
Cette célébration 2022 est basée sur la lettre que le prophète Jérémie a écrite aux exilés en Babylonie  (Jérémie 29,1-14). Les exilés se trouvaient dans un contexte de souffrance, d’incertitude et de points de vue opposés sur la façon de réagir au moment présent.
Aujourd’hui, nous nous réunissons pour entendre les histoires de femmes qui se sentent exclues, écouter la peur d’un enfant réfugié et apprendre à voir le contexte d’une  société multiethnique, multiculturelle et multiconfessionnelle en Angleterre, au Pays de Galles et dans le Nord. Irlande (EWNI).
Pour Jérémie, le plan de Dieu était clair et nous partageons cette assurance en le chantant.
L’œuvre d’art (cf. affiche), créée par Angie Fox à l’aide d’une combinaison de broderie, d’appliqué et de ferronnerie, représente des mots clés tels que :
– Liberté , représenté comme une porte ouverte sur un chemin traversant une vue ouverte sans fin ;
– Justice , représentée par  chaînes brisées;
– La paix et le pardon de Dieu, représentés par la colombe de la paix et un lis de la paix perçant le trottoir.
Dans l’ensemble, un arc-en-ciel qui en est venu à représenter toutes ces choses depuis l’histoire de Noé jusqu’à nos jours.  C’est un symbole de l’amour démesuré de Dieu.
On nous donne une graine d’espoir pour réfléchir où elle doit être plantée dans nos vies et dans nos communautés.
Une graine, nourrie de prières d’intercession et d’actes d’amour, nous lie à travers le monde.

Plus d’infos ici : https://journeemondialedepriere.fr

Le pape annonce un jour de jeûne pour la paix le 2 mars

Alors que la crise s’accentue de jour en jour en Ukraine, le Pape François a fait part de sa «grande douleur» à ce sujet lors de l’audience générale de  mercredi 23 février 2022. 
Une fois de plus, la paix de tous est menacée par des intérêts partisans.

Je voudrais lancer un appel à ceux qui ont des responsabilités politiques pour qu’ils fassent un sérieux examen de conscience devant Dieu, qui est le Dieu de la paix et non de la guerre, le Père de tous et non de quelques-uns, qui veut que nous soyons frères et non ennemis», a déclaré le Souverain Pontife depuis la salle Paul VI.

Journée de jeûne le 2 mars

Il a également lancé un appel à tous, «croyants et non-croyants». «Jésus nous a appris qu’à l’insistance diabolique, à l’absurdité diabolique de la violence, on répond avec les armes de Dieu : par la prière et le jeûne», a rappelé François.

Le Saint-Père a donc annoncé que le 2 mars prochain, mercredi des Cendres, serait un jour de jeûne pour la paix. «J’encourage tout particulièrement les croyants à se consacrer intensément à la prière et au jeûne ce jour-là. Que la Reine de la Paix préserve le monde de la folie de la guerre», a-t-il conclu.

 

Comment vivre un Carême de Miséricorde

Suite à la réunion des référents d’équipes synodales le dimanche 27 février, il est proposé aux frats de se rencontrer 2 fois avant Pâques, en groupe de 2 équipes. Cela pour apprendre à nous connaître mieux au sein de la paroisse. Ces temps seront l’occasion d’échanger au choix de chaque groupe, soit sur les fiches de carême proposées par le diocèse (cf. ci-dessous), soit sur le livret du CCFD (ce dernier remis aux messes du jour des Cendres et du 1er dimanche de carême) .
Vous trouverez ci-dessous les fiches de carême du diocèse. Si vous décidez de les utiliser vous en choisissez 2 à méditer.

PS : En ce qui concerne le synode diocésain, il convient de rappeler à chacun qu’une journée est prévue à Soubise le 21 mai.

Fiches de Carême proposées par le diocèse de La Rochelle

Voici les différentes fiches proposées par le diocèse pour vous accompagner pendant le temps du Carême. En cliquant dessus, vous pourrez les ouvrir, les télécharger et les imprimer.

C’est dans cette optique que le service diocésain de la vie spirituelle nous propose des fiches de Carême, qu’il est possible de vivre personnellement ou en petites équipes.

Par ailleurs, cinq conférences de Carême se tiendront les dimanches 13, 20, 27 mars, 3 et 10 avril de 17h à 18h, sur le thème « Vivre la mission à la suite de grands témoins ». Il sera possible de les suivre en se rendant à la cathédrale de la Rochelle ou de se réunir à la maison diocésaine (Saintes) où une diffusion en directe sera assurée.

Télécharger le dépliant recto et le dépliant verso

Carême 2022 : livrets spirituels écologie – entraide du CCFD

Il est proposé de vivre le carême 2022, du 2 mars au 14 avril, sur le thème de l’écologie intégrale et de cheminer à l’aide de méditations sur les lectures des dimanches de Carême, grâce aux livrets spirituels de Carême proposés par le CCFD-Terre Solidaire.
Semaine après semaine, ce livret vous propose un parcours d’engagement pour habiter la même maison et construire une terre solidaire.
Ce parcours, à vivre seul, en famille, ou en groupe, permettra à chacun de devenir acteur dans sa vie et avec les autres et donnera du sens à vos dons de Carême destinés au CCFD-Terre Solidaire le 5e dimanche de Carême.
> Les livrets seront distribués aux messes du Mercredi des cendres et du 1er dimanche de Carême, puis à disposition sur les tables au fond des églises.
En voici les thèmes proposés :
  • Le mercredi des Cendres : Méditation à écouter
  • Le 1er dimanche de Carême le 6 mars : Rompre avec la toute puissance.
  • 2ème dimanche de Carême le 13 mars : Contempler le monde.
  • 3ème dimanche de Carême le 20 mars : Chercher la justice
  • 4ème dimanche de Carême le 27 mars : Osez le pardon.
  • 5ème dimanche de Carême  le 3 avril : Construire une fraternité nouvelle.
Depuis plus de 60 ans le CCFD-Terre solidaire soutient les acteurs de terrain afin que leurs droits fondamentaux soient respectés : manger à sa faim, vivre de son travail, habiter dans un environnement sain, choisir son cadre de vie…
Cet engagement prend racine dans l’Évangile et la pensée sociale de l’Église. Les évêques de France ont confié au CCFD-Terre Solidaire la mission d’organiser l’action de solidarité internationale en appelant les chrétiens au partage pendant la période de Carême, notamment lors de la collecte du 5ème dimanche de Carême.

+ d’infos ici : https://ccfd-terresolidaire.org/careme-2022-nous-7221/

Prière de mars 2022

La Prière pour le Carême « Tu nous invites, Seigneur à nous convertir » :

« Tu nous invites, Seigneur à nous convertir ; une tâche jamais finie, car nous serons toujours pécheurs. Mais Tu ne nous laisses pas seuls pour entrer dans ce temps de conversion.

Tu nous donnes ton Fils, Jésus. C’est avec Lui que nous voulons marcher.

Avec Lui nous irons au désert.

Avec Lui, nous gravirons la montagne.

Et, de semaine en semaine, nous mettrons nos pas dans les siens jusqu’à communier, plus intensément, au don total que Jésus fait de Lui-même, sur la Croix, par amour pour nous.

Amen. »

Chantons comment vivre le carême

Prière que vous pouvez retrouver dans le menu en cliquant sur : célébrer/prier pendant tout le mois de mars  2022.

Célébration des Cendres

Mercredi 2 mars 2022

  • à 10h 30 à Notre Dame  
  • à 19h00 à l’église St Louis 

En vue de la préparation de la célébration d’entrée en carême le
mercredi 2 mars 2022, nous vous invitons à déposer vos
rameaux à bruler lors des messes des prochains dimanches de
février dans les sacristies. Merci

 

Le mercredi des Cendres pourquoi ?

Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême, est marqué par l’imposition des cendres : le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu. Cette année, il est fêté le mercredi 2 mars.

On trouve déjà le symbolisme des cendres dans l’Ancien Testament. Elles y évoquent  le  péché et la fragilité de tout être. Lorsque  l’homme se recouvre de cendres, il montre à Dieu qu’il reconnaît ses fautes. Maculé de cendres, qui symbolisent ses fautes, il demande à Dieu son pardon. 

Un symbole de renaissance

La cendre appliquée sur le front est un geste de pénitence et d’humilité. La chaleur et la beauté du feu se sont enfuies, il en est ainsi de toute vie, au début nous étions poussière et à la fin nous serons cendre. Le Christ est venu nous sortir de cette impasse, oui, sa résurrection nous donne l’espoir de brûler d’amour avec lui, dans une vie qui cette fois ci sera éternelle.

Tout en le marquant, le prêtre dit au fidèle : « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle ». Ce jour, le message de saint Matthieu – chapitre 6, versets 1 à 6 et 16 à 18 –  incite les fidèles à prier et agir, non pas de manière orgueilleuse et ostentatoire, mais discrète :

« Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que te donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret.

Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret.

Quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement du Père qui est présent dans le secret ».

Chrétiens d’Orient à St Louis

Exposition du 6 mars  au 24 avril 2022 dans l’église St Louis de Rochefort

Du lundi au dimanche de 8h00 à 18h00

Entrée Libre

⇒   Sur La Rochelle

Mgr Maroun Nasser Gemayel, évêque maronite de l’Éparchie de France et d’Europe, sera l’hôte de notre diocèse le week-end du Samedi 19-Dimanche 20 Février 2022.
Nous souhaitons vivre ces deux jours en communion avec les libanais et l’Eglise du Liban.
→ Le Samedi 19 Février, Mgr Gemayel donnera une conférence sur le Liban à 17h en l’église du Sacré-cœur à La Rochelle, suivie d’échanges.
Titre de la conférence : “Le Liban, histoire, Eglise, situation actuelle.”
Il célèbrera ensuite la messe en rite maronite à 18h30 dans cette même église, concélébrée par Mgr Georges Colomb..
 

 

Le pape François annonce un Jubilé en 2025

Le pape François l’a rappelé dans son message publié mardi 3 février à l’occasion du 150e anniversaire de la proclamation de Rome, capitale italienne:                                              “Le jubilé de 2025 n’est plus très loin.

Cette tradition remonte à l’Antiquité. Le nom jubilé vient  de l’hébreu « Yobel » qui désigne une corne de bélier utilisée comme trompette. Tous les cinquante ans, le son de cette trompette proclamait le début d’une année spéciale pour Israël, celle du jubilé. Selon la Bible, l’année jubilaire comportait, entre autres prescriptions, la remise des dettes, la libération des esclaves et le repos total de la terre. Une manière de rétablir paix et justice sociale.

Le Pape annonce la tenue du Jubilé en 2025. Dans une lettre adressée au Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle évangélisation -organisateur de cette future Année Sainte – le Pape François souhaite préparer le peuple chrétien à vivre l’événement dans toute sa dimension pastorale.

Le Jubilé de 2025, pour “renouveler l’espérance après la pandémie”

Après deux ans de pandémie de Covid 19, le pape espère que ce moment de grande importance spirituelle, ecclésiale et sociale, favorisera «la recomposition d’un climat d’espérance et de confiance».

Ces deux dernières années,  pas un seul pays n’a été épargné par «l’épidémie soudaine qui, en plus d’avoir touché du doigt le drame de la mort dans la solitude, l’incertitude et le caractère provisoire de l’existence, a modifié notre mode de vie».

Comme les écoles ou les usines, les églises ont été fermées. Comme toute la population, les chrétiens ont éprouvé de la souffrance, de la peur ou le confinement. Il n’est pas question pour le pape François d’en rester là: l’Esprit Saint nous appelle à repartir.

 

 

Fête de Notre Dame de Lourdes et réouverture de la grotte au public

Ce vendredi 11 février 2022, réouverture de la Grotte prévue à 12 h, après deux ans de fermeture, pour cause de Covid. Pour la fête des Apparitions,  les pèlerins vont pouvoir se recueillir  de nouveau aux pieds de Notre Dame.

Depuis 1907, la fête de Notre-Dame de Lourdes est inscrite au calendrier liturgique le 11 février.

Cette date correspond à la première apparition de celle qui se dévoilera plus tard comme l’Immaculée Conception à la jeune Bernadette Soubirous.

La Vierge Marie est apparue 18 fois à Bernadette Soubirous, entre le 11 février et le 16 juillet 1858, à la grotte de Massabielle, près de Lourdes.

Elle demande à Bernadette de devenir sa messagère et de travailler, à sa manière, à la conversion des pécheurs. Elle lui demande d’établir un lieu de prière et de pèlerinage et lui confirme le dogme proclamé trois ans plus tôt par le Pape Pie IX en disant d’elle-même : “Je suis l’Immaculée Conception”.

Bernadette, humble servante, s’effacera  dans un monastère  quand l’Église aura accepté le message de la Vierge Marie. Aujourd’hui plusieurs millions de visiteurs, de pèlerins et de malades viennent chaque année, du monde entier, prier Notre-Dame de Lourdes, afin d’obtenir la grâce de la conversion et le soulagement de leurs épreuves et maladies.

“Il est normal que Marie, mère et modèle de l’Église, soit invoquée et vénérée comme Salus Infirmorum ( salut des malades). Première et parfaite disciple de son fils, elle a toujours fait preuve en accompagnant le cheminement de l’Église d’une sollicitude particulière pour qui souffre… En célébrant les apparitions de Lourdes, lieu choisi par Marie pour manifester sa sollicitude maternelle envers les malades, la liturgie repropose justement le Magnificat…qui n’est pas le cantique de ceux à qui sourit la fortune.

Il est le merci de ceux qui connaissent les drames de la vie et mettent leur confiance dans l’œuvre rédemptrice de Dieu… Comme Marie, l’Église porte en elle les drames humains et la consolation divine au long de l’histoire… Acceptée et offerte, partagée sincèrement et gratuitement, la souffrance devient un miracle de l’amour…”

Benoît XVI, le 11 février 2010

Jean-Paul II à Lourdes

Prière à Notre-Dame de Lourdes

Marie, tu t’es montrée à Bernadette dans le creux du rocher.
Dans le froid et l’ombre de l’hiver,
Tu apportais la chaleur d’une présence,
La lumière et la beauté.

Dans le creux de nos vies souvent obscures,
au creux du monde où le Mal est puissant,
apporte l’espérance,
redonne la confiance !

Toi qui es l’Immaculée Conception,
viens en aide aux pécheurs que nous sommes.
Donne-nous l’humilité de la conversion,
le courage de la pénitence.
Apprends-nous à prier pour tous les hommes.

Guide-nous vers les sources de la vraie vie.
Fais de nous des pèlerins en marche au sein de ton Eglise.
Aiguise en nous la faim de l’eucharistie,
le pain de la route, le pain de vie.

En toi, Marie, l’Esprit Saint accomplit des merveilles :
par sa puissance, il t’a placée auprès du Père,
dans la gloire de ton Fils, à jamais vivant.
Regarde avec tendresse
les misères de nos corps et de nos cœurs.
Brille pour tous, comme une douce lumière,
au passage de la mort.

Avec Bernadette, nous te prions, Marie,
dans la simplicité des enfants.
Fais-nous entrer, comme elle, dans l’esprit des Béatitudes.
Alors, nous pourrons, dès ici-bas,
commencer à connaître la joie du Royaume
et chanter, avec toi :
Magnificat !

Gloire à toi, Vierge Marie,
heureuse servante du Seigneur,
Mère de Dieu,
demeure de l’Esprit Saint !

Amen !

PRIONS POUR LES MALADES !
11 février, journée mondiale pour les malades : nous sommes invités à prier pour et avec nos malades.

Message du pape François cliquer ICI pour ouvrir le lien

 

 

 

Temps de formation pour les curés de Charente Maritime

Jeudi 10 et vendredi 11 février 2022, à la maison diocésaine, les curés des paroisses participent à la session du conseil presbytéral pour vivre un temps de formation sur le thème : « Evangéliser aujourd’hui, quelles conversions pastorales ? »

C’est Mgr Jean-Luc Garin, évêque du diocèse de Saint-Claude, qui anime ces deux journées, alternant les topos, les échanges, ainsi que des moments de travail en petits groupe. Outre quelques rappels historiques (Vatican II, le synode de 1974 sur l’évangélisation du monde moderne, par exemple), les réflexions sont guidées par des questions sur les différents processus d’évangélisation de ces 50 dernières années afin d’amener chacun à réfléchir sur les conversions pastorales possibles et la manière de vivre le ministère.

Dans le silence Dieu murmure…

Témoignage de Véronique lors de la dernière messe des familles à l’église St Louis de Rochefort.

Témoignage : retraites spirituelles et fruits portés.

Dimanche 23 janvier 2022                                                                                                                                  

“Grâce et Bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie”.

Mon témoignage pourrait se résumer à ce verset du Psaume 23, psaume prié au cours d’une retraite spirituelle en 2017(au Carmel St Joseph de Aire sur Adour).

A ce jour, j’ai vécu 5 retraites spirituelles, différentes les unes des autres, mais également dans des lieux et environnements divers.

Nul besoin de mode d’emploi pour vivre une retraite, sinon d’avoir le désir de rencontrer Dieu, le désir de demeurer, au sens “séjourner”, durer dans le temps, avec Lui.

Dieu n’exige rien, juste me laisser aimer par Lui, avec ce que je suis à cet instant-là de ma vie (peines, aspirations…).

Alors, je rentre en retraite, je rentre dans une intimité profonde de rencontre avec Dieu ; je peux dire comme le jeune Samuel dans la Bible : “Parle Seigneur, ton serviteur écoute”.

Ainsi, dans un ♥ à ♥ avec Dieu, je témoigne que tout peut surgir, même ce que j’appelle “l’inattendu de Dieu” à condition, peut-être de me laisser déplacer, de faire un pas de côté, comme Moïse qui, intrigué, curieux, a fait un détour pour aller voir le buisson ardent. (Passage de l’exode prié au cours d’une retraite : je suis interpellée par l’invitation au détour).

Frères et sœurs de la Communauté paroissiale de Rochefort, je vais vous partager 2 inattendus de Dieu, surgis de 2 retraites spirituelles vécues, à 38 ans d’écart !

*1983, ma 1ère retraite spirituelle « imposée » pour faire un discernement de choix de vie : celui de la vie religieuse apostolique ; j’avais 21 ans.

Aucun souvenir de cette retraite, sinon de l’avoir vécue avec sincérité, mais aussi après relecture, de l’avoir vécue en croyant que Dieu me remercierait de mon engagement en exhaussant un vœu pour ma famille.

Après cette retraite, je rentrais au noviciat dans une Congrégation religieuse.

Au terme de la 1ère année, j’ai “entendu” Dieu me parler (dans un ♥ à ♥). Un matin, comme tous les matins, je priais à l’oratoire du noviciat. Et là, Dieu m’a dit : ”Véronique, tu n’es pas heureuse. Moi, je veux ton bonheur. Je ne veux pas de ton sacrifice”. Oui, à l’oratoire, j’ai été touchée par l’Amour de Dieu-Père pour son enfant Véronique. Un Amour qui libère et qui fait renaître.

J’ai vécu une année de noviciat, certes une seule année, mais pour être en Vérité avec moi-même sous le regard de Dieu ; une année de noviciat qui aura été un passage, un acte de Foi. Dieu n’exigeait rien d’autre de moi.

 * 2021, une retraite vécue au centre spirituel St Hugues dans le massif de la Chartreuse sur le thème : “Contemplation de la création en montagne”, en marchant avec des extraits de la Bible et de l’encyclique Laudate Si’ du Pape François.

En 2021, je ressentais un besoin fort de me connecter à la nature, de marcher en montagne, d’y rencontrer Dieu et d’oublier ce covid 19 !

J’aspirais à me nourrir de « BEAU » en montagne. Là encore, Dieu m’a déplacée. Des dissonances sont très vite apparues dans notre groupe de 6 retraitantes ; nos accompagnateurs se sont adaptés avec bienveillance et patience.

Mais je reconnais avoir été particulièrement agacée par une personne du groupe, me demandant bien ce qu’elle faisait avec nous ; elle avait des difficultés pour marcher en montagne jusqu’à être prise de peur panique.

Un jour, alors qu’elle était en difficulté sur le chemin humide et boueux, j’ai voulu l’aider ! Elle a violemment rejeté mon aide ; j’en ai été blessée.

Le soir, je lui ai fait remarquer qu’elle m’avait injustement mal parlée.

Le lendemain matin, au soleil levant vers 7h, je prenais mon petit-déjeuner sur la terrasse du centre, face à la montagne, en silence.

Cette personne s’est approchée de ma table.

Et là, debout devant moi, à voix basse, pour ne pas rompre le silence des autres retraitants, elle m’a présenté des excuses, elle m’a demandé pardon.

En fin de semaine, tour de table pour le bilan de cette retraite.

Cette même personne a témoigné de ce qu’elle avait souffert au cours de certaines randonnées ; mais surtout, de la joie d’avoir réussi à dépasser ses limites, d’avoir grandi en confiance en elle et d’avoir été entourée de bienveillance (celle des accompagnateurs fut saluée par tout le groupe).

Qui suis-je pour avoir pensé qu’elle n’avait pas sa place dans cette retraite ?

Qui suis-je pour l’empêcher de vivre ce dépassement de soi, cette rencontre avec elle-même et avec Dieu, au cœur de la Création ?

Dans un ♥ à ♥ avec Dieu, une invitation à déplacer mon regard : Contempler la Création, n’est-ce pas aussi contempler son frère et sa sœur en humanité ?Dieu m’a à nouveau déplacée, Il m’a fait redescendre de « ma » montagne.

Le pape François nous dit dans l’encyclique Laudate Si ’que tout est lié :

  • La relation à soi,
  •  La relation aux autres,
  • La relation à la nature,
  • La relation à Dieu.

“Grâce et Bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie”.

Véronique

Si vous voulez imprimer ou télécharger ce témoignage Cliquer ICI