Être appelé

Le Sacrement de l’Ordination

«Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils» (Jn 3,16)

Dieu appelle chaque baptisé (et chaque personne) à une mission. Soit dans la société. Soit dans l’Église. Soit dans les deux. Le chrétien sait qu’il n’est jamais seul dans sa vie. Dieu-Trinité l’accompagne en permanence. Le baptisé reconnaît peu à peu la réalité de l’appel du Seigneur et essaie d’y répondre.

► Vous vous demandez comment savoir à quoi Dieu vous appelle?  Vous souhaitez devenir prêtre, religieux ou religieuse, diacre ou laïc consacré ?

Vous êtes jeunes (ou moins jeunes) et vous souhaitez devenir prêtre, religieux ou religieuse  ? Vous envisagez  de devenir diacre ou laïc consacré ? Vous ressentez un appel dans ce sens et vous souhaiteriez prendre le temps d’y réfléchir et d’en discuter avec des personnes compétentes ?

Prenez le temps de vous informer pour mûrir votre décision.

N’hésitez pas à rencontrer un prêtre de la paroisse ou à prendre contact avec le Service diocésain des vocations (SDV).

Le Service diocésain des vocations (SDV)  a pour mission d’éveiller, de sensibiliser les chrétiens et les personnes ayant une mission d’Église à la question des vocations générales (par ex. le mariage), ou particulières (par ex. prêtres, diacres, contemplatifs, femmes consacrées, etc.) et d’accompagner celles et ceux qui se posent la question d’un choix de vie (célibat pour les prêtres, vie consacrée ou mariage ?) en les aidant à « discerner ». Car pour l’Église catholique, tout baptisé, tout chrétien, a pour mission de répondre à un appel, à des appels, et à en solliciter à son tour…

◆ Contact : Service diocésain des vocations (SDV)

Père Guillaume Salin, responsable diocésain

57, rue Alcide d’Orbigny – 17000 La Rochelle

06 07 14 05 21 – @ : guillaume.salin@hotmail.fr

Équipe diocésaine : Père Philippe Teulé, Père Christophe de la Chanonie, Arnaud Fouan (diacre), Sœur Noëlie

Vocation ? par Mgr Nicolas Souchu, évêque auxiliaire de Rennes, Dol et Saint-Malo :

« Qu’est ce qu’une vocation ? « Vocare » est un mot latin qui veut dire « appeler » et on peut dire qu’il y a deux aspects à la vocation.

  • Le premier aspect est de se poser des questions.
    Quel est le sens de votre vie ? Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? Qu’est ce que tu veux donner ? Qui est-ce que tu veux aimer ? Est-ce que tu te sens appelé au mariage ? Est-ce que tu te sens appelé à donner ta vie comme missionnaire ? Comme religieux ou religieuse ? Comme laïc consacré ? Est-ce que tu te sens appelé par l’Église à être diacre permanent ? A être prêtre ?
    C’est le premier sens de « appeler», c’est-à-dire que c’est à toi de voir comment tu te sens appelé.
  • Le second sens de « vocare », c’est le fait que c’est l’Église qui appelle. Tu peux avoir envie d’être prêtre mais il faut aussi que l’Église te dise « Oui, tu es fait pour être prêtre. » et l’Évêque va t’appeler pour t’ordonner prêtre ou t’ordonner diacre.
    Tu peux avoir envie d’être religieux ou religieuse, soit dans la vie apostolique ou dans un monastère, il n’empêche que c’est ta congrégation qui te dira si elle estime que tu es appelé, malgré ou avec ton désir.
    Tu peux penser te marier mais si tu ne sais pas avec qui et si tu ne te sens pas en affinité avec une personne, tu pourras toujours penser te marier mais il faudra bien qu’un jour quelqu’un d’autre te dise « Je t’aime. » et que tu puisses lui répondre « Je t’aime. ».

Le sens de la vocation vient à la fois de nous même dans ce que nous pouvons espérer et vivre, et d’un appel que l’on reçoit d’un autre, de l’Église. »

Au cœur du monde aimer Dieu et aimer tous les hommes,
Aimer la création,
Être au service du projet inouï de Dieu (que chacun le connaisse et se sente aimé infiniment par lui),
Le Seigneur appelle : « Qui enverrai-je? »
Aujourd’hui « le Christ appelle ceux qu’Il veut pour être toujours avec Lui et pour les envoyer » (Marc 3,14)

Quelles que soient vos aspirations, votre appel, prenez le temps d’en parler, d’être écouté et informé, de découvrir. N’hésitez pas à rencontrer un prêtre de la paroisse pour partager vos questionnements sur votre vocation.

► Dieu appelle des hommes à le suivre comme diacre, prêtre, évêque…

« L’ordre , qui se déploie dans les trois degrés de l’épiscopat, du presbytérat et du diaconat, est le sacrement qui habilite à l’exercice du ministère, confié par le Seigneur Jésus à ses apôtres, de paître son troupeau , dans la puissance de son Esprit et selon son cœur. Paître le troupeau de Jésus, non pas avec la puissance de la force humaine ou avec sa propre puissance, mais avec celle de l’Esprit et selon son cœur, le cœur de Jésus qui est un cœur d’amour. Le prêtre, l’évêque, le diacre doit paître le troupeau du Seigneur avec amour. S’il ne le fait pas par amour, il ne sert pas. Et dans ce sens, les ministres qui sont choisis et consacrés pour ce service prolongent dans le temps la présence de Jésus, s’ils le font avec le pouvoir de l’Esprit – Saint, au nom de Dieu et par amour . » Pape François, 26 mars 2014

L’ordination est le sacrement commun aux diacres, prêtres et évêques… Dès l’origine, l’Église a imposé les mains (geste de l’ordination) à des hommes pour qu’ils soient les successeurs des apôtres. Puis elle a placé auprès d’eux des coopérateurs, prêtres et diacres, pour “faire parvenir à toute l’humanité le message de l’Évangile, rassembler toutes les nations dans le Christ pour qu’elles soient transformées en l’unique peuple de Dieu”(Rituel de l’ordination du prêtre).

✦ Comment  devenir prêtre?

« C’est une initiative que prend le Seigneur. Le Seigneur appelle. Il appelle chacun de ceux qu’il veut voir devenir prêtres. Il y a peut – être ici quelques jeunes qui ont entendu dans leur cœur cet appel, le désir de devenir prêtre, le désir de servir les autres dans les choses qui viennent de Dieu, le désir d’être toute leur vie au service pour catéchiser, baptiser, pardonner, célébrer l’eucharistie, s’occuper des malades… et comme cela toute la vie. Si quelqu’un parmi vous a entendu cela dans son cœur, c’est Jésus qui l’y a mis. Prenez soin de cette invitation et priez pour qu’elle grandisse et porte du fruit dans toute l’Église . » Pape François le 26 mars 2014 audience générale.

L’ordination se célèbre à l’issue d’un cheminement de plusieurs années de discernement et de formation qui se déroule dans la cadre du séminaire pour les prêtres (six ans)

Vous pouvez écouter la manière dont notre pape parle des vocations dans cette vidéo >>>>>>>>>>> 

✦ Comment  devenir diacre  permanent ?

Généralement, ce n’est pas l’homme qui ressent un appel à devenir diacre, mais c’est le Seigneur qui l’appelle, à travers les membres de l’Église. Souvent marié, l’homme appelé est d’abord invité à réfléchir pendant un an avec son épouse. Ensuite, avec elle, il peut accepter d’entrer en formation. Au bout de 4 ans, si l’évêque confirme l’appel et si le candidat y répond favorablement, il est ordonné.

Le diacre permanent est ordonné pour le service. Il est “configuré” au Christ serviteur (lavement des pieds). Il a le souci de rappeler aux chrétiens que l’Église doit être servante, et doit inviter les chrétiens à se préoccuper de leurs frères blessés par la vie. Il est aussi, de par sa présence dans la société, un pont entre l’Église et ceux pour qui l’Église est loin.

Le diacre permanent peut célébrer des mariages, des baptêmes, des obsèques. Il peut aussi commenter la Parole de Dieu à l’eucharistie (homélie).

►Dieu appelle des hommes et des femmes à la vie consacrée (contemplatifs, vie apostolique, femmes consacrées…)

La vie Consacrée est « une forme de vie stable par laquelle des fidèles, suivant le Christ de plus près sous l’action de l’Esprit saint, se donnent totalement à Dieu aimé par-dessus tout, pour que, dédiés à un titre nouveau et particulier pour l’honneur de Dieu, pour la construction de l’Église et du salut du monde, ils parviennent à la perfection de la charité dans le service du Royaume de Dieu, et devenus signe lumineux dans l’Église, ils annoncent déjà la gloire céleste» (Code de Droit Canonique 573 §1)

Elle est assumée librement par des fidèles «qui , par des vœux ou d’autres liens sacrés selon les lois propres des instituts, font profession des conseils évangéliques de chasteté, pauvreté et obéissance» (Code de Droit Canonique 653§2)

On distingue 4 formes de vie consacrée selon le Droit Canon :

  • Les instituts religieux : L’état religieux est un état public et complet de vie consacrée. Aux préceptes communs à tous les fidèles s’ajoutent les trois conseils évangéliques,  de chasteté, pauvreté, obéissance, assumés par les vœux perpétuels ou temporaires renouvelables. L’état religieux comporte la vie fraternelle en communauté et la séparation du monde qui est propre au caractère et au but de chaque Institut.(Ordres et congrégations religieuses. Ex. Les Bénédictins et Bénédictines, les Chartreux, les Frères des Écoles chrétiennes, les Jésuites, les Filles de la Charité, etc.)
  • Les instituts séculiers : leurs membres ne vivent pas leur consécration dans un monastère ou une communauté religieuse, mais au cœur de la vie et des préoccupations du monde (Ex. Notre-Dame de Vie, Institut du Prado, Institut de la Sainte Famille…)
  • Les vierges consacrées : sont appelées « vierges consacrées » des femmes qui ont été consacrées à Dieu par l’évêque diocésain selon un rituel très ancien : « la consécration des vierges ». Elles sont membres du même Ordo virginum (ordre des vierges) tout en ayant des modes de vie, des professions, des engagements dans l’Église et dans la société extrêmement divers. Leur trésor commun : avoir reçu un appel à une vie de prière intense, orientée vers ce qui constitue le cœur de leur vocation : la contemplation du mystère de l’Alliance.
  • Les ermites : l’érémitisme est l’état de vie consacré le plus anciennement connu. Il se distingue en deux aspects, retenus par le Code de Droit canonique : l’érémitisme proprement dit, dans lequel l’ermite se retire au désert (eremos) loin des lieux habités et l’anachorétisme, où il vit en reclus – une grotte – dans un lieu proche d’une communauté.

>>> Une VIDÉO  :  « La vie religieuse en 3 minutes ! »

 

◆ Plus d’infos :

Message du pape François pour le pastorale des vocations au Congrès international des vocations à Rome (18-21 octobre 2016)

▷Un site Internet :  Quelle est ma vocation ? Suivre un chemin tout tracé ou suivre mon chemin