Cartes de voeux en vente

CARTES DE VOEUX :

Pendant tout le temps de l’Avent, vente de cartes de voeux avec les vitraux de la Nativité et de l’Adoration des Mages de l’église St Louis.

Très jolies cartes sur papier glacé ( modèles ci-dessous) 

  • Réservation  au  05.16.65.42.89

Fête de la Miséricorde : St Louis mercredi 15 décembre à 19h30

Mercredi 15 décembre de 19h30 à 21h00 à l’église St Louis :

  • Adoration eucharistique,
  • Méditation de la Parole de Dieu,
  • Enseignement sur la Miséricorde,
  • Sacrement de la réconciliation individuelle

Prière de sainte Faustine Kowalska :

  •  « Je désire me transformer toute entière en Ta miséricorde et être ainsi un vivant reflet de Toi, ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde, passe par mon âme et mon cœur sur le prochain.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux, pour que je ne soupçonne et ne juge jamais d’après les apparences extérieures, mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et lui vienne en aide.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse, afin que je me penche sur les besoins de mon prochain et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse, afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain, mais que j’aie pour chacun une parole de consolation et de pardon.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux, pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est dans le service rendu à mon prochain.
  • Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux, afin que je ressente moi-même les souffrances de mon prochain. Je ne refuserai mon cœur à personne. Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté, et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus. Je tairai mes propres souffrances. Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur.
  • Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout.
  • Ô mon Dieu caché dans ce grand et Divin Sacrement ! Jésus, soyez avec moi à chaque moment ! Et mon cœur sera tranquillisé.
  • Ainsi soit-il. »

Il m’a été demandé de faire un témoignage sur le sacrement de la réconciliation.

Juste quelques mots…

J’ai découvert, il y a maintenant quelques années, que comme tous les sacrements, la confession elle aussi devait partir de la Parole de Dieu. Pas évident au début. Peu à peu, j’ai fait l’expérience, en méditant la Parole, que Dieu lui-même me montrait des points de conversion, ce qui était à corriger, à ajuster.

Et le plus souvent, ces points n’étaient pas ceux que je voulais voir, ni ceux que j’aurais spontanément reconnu.

En quelque sorte, le sacrement de réconciliation c’est un peu moins moi qui coche une case dans une liste, et de plus en plus Dieu qui me montre les points, les liens, les lieux dans ma vie où je résiste à cet amour immense qu’il veut me donner.

Du coup, quand je vais trouver un prêtre pour me confesser, j’essaye de venir avec la parole qui m’a montré ou qui a mis en évidence la blessure que Dieu veut venir guérir. Cela reste encore difficile d’avouer clairement mes fautes, mes ruptures d’amour avec Dieu, les autres ou envers moi-même, question d’amour propre sans doute aussi, mais je sais au plus profond de moi que c’est un rendez-vous avec l’amour miséricordieux de Dieu pour moi, avec cet Amour qui veut me façonner toujours plus à son image et qui me libère.

Témoignage anonyme recueilli le 28 novembre 2021 à Rochefort

 

Nouveau dans le missel 2021-2022 :

Maison de la Parole : Jean-Baptiste Sousy

Le centre Jean-Baptiste SOUZY est la maison de la Parole du diocèse de La Rochelle et Saintes
Il se situe dans le quartier des minimes près du port de plaisance, 33 rue Alfred Kastler à La Rochelle.

LES ACTIVITÉS

CENTRE D’ÉTUDE THÉOLOGIQUE

Tout au long de l’année, le Centre Souzy est un centre d’études théologique en partenariat avec l’université catholique d’Angers.
Il prépare au Certificat d’études Théologique (CET) et Certificat Supérieur de Théologie (CST) .

LES FORUMS DE SOUZY

Les jeudis de Souzy se transforment et deviennent  “les forums de Souzy”.
Cette formule permet d’approfondir des sujets d’actualité en vous proposant d’entrer dans nos propositions thématiques sous des diverses formes.

UN ESPACE SPIRITUEL

La Chapelle vous attend, vous y retrouverez une quiétude, la convivialité et comment vivre votre foi.

Le Service diocésain de la vie spirituelle y est ouvert

sur rendez-vous au 05 46 44 77 13.

ET ENCORE

Média au service de la foi, la radio RCF Charente-Maritime a ses locaux dans le centre Souzy.

Le Centre Souzy est aussi un espace au service des étudiants avec la Mission étudiante.

► Emission présentée le 8/12/2021 par Raphael le Mauve 2

Une émission conviviale, au ton léger. La culture est la base de la recette. Nos invités ? Elus à la culture, artistes ou porteurs de projet. Des chroniqueurs se relaient pour égayer l’émission ou questionner. L’idée ? Faire passer un bon moment à l’auditeur, à l’invité et comprendre le pourquoi du comment !

  RCF Pod Cast de l’émission “ Merci d’être venu ” cliquez ICI

Le Père Louis Chasseriau et Gildas Kerdoncuff présentent les actions de la Maison de la Parole Jean-Baptiste Souzy et l’importance de ce centre culturel dans le quartier des Minimes et la ville de La Rochelle. Ils annoncent aussi les événements futurs.

Célébrations liturgiques de Noël à Rochefort

► Veillée et messe de la nuit de Noël 

Vendredi 24 décembre  2021 :

  • – 18h30 à la chapelle Libération.
  • – 19h30 à l’église St Louis : messe des familles
  • – 21h00 à l’église Notre Dame.

► Messe du jour de Noël

Samedi 25 décembre 2021 :

Crèche de ND de Rochefort

                                                                                                       

 

 

  • 9h30 à l’église St Pierre du Breuil Magné
  • 11h00 à l’église St Louis

► dimanche 26 décembre 

Venez vivre la messe de la Sainte Famille précédée d’un temps de louange à 10h30 à l’église St Louis.

 

 

 

 

 

 

 

Prière de l’Avent : 3ème dimanche

3ème dimanche de l’Avent

C’est l’Avent
Allume une braise dans ton cœur,

C’est l’Avent.
Tu verras, l’attente n’est pas vaine quand on espère quelqu’un.

Allume une flamme dans tes yeux,
C’est l’Avent.
Regarde autour de toi, on a soif de lumière et de paix.

Allume un feu dans tes mains,
C’est l’Avent.
Ouvre-les à ceux qui n’ont rien, ta tendresse est à bout de doigts.

Allume une étoile dans ton ciel,
C’est l’Avent.
Elle dira à ceux qui cherchent qu’il y a un sens à toute vie.

Allume un foyer en hiver,
C’est l’Avent.
Les transis du cœur et du corps viendront et il fera chaud au cœur du monde.
II suffit d’une seule braise, pour enflammer le monde, et réchauffer le cœur le plus froid.

Prions et méditons en musique …

Au nom du Père et du Fils et du St Esprit AMEN

Terminons notre prière par un chant à la Vierge Marie

Prière de l’Avent : 2ème dimanche

Deuxième dimanche de l’Avent

Dieu est entré dans le monde. Il est né au milieu de nous. Il nous a rejoint pour nous parler.

Il n’est pas né dans un palais un jour parfait. Il est né au milieu de la nuit dans une étable ou une grotte au coeur d’un jeune couple. C’était la manière de Dieu de nous montrer que rien n’est parfait.

.C’est Dieu qui prend le risque non seulement d’être un bébé humain vulnérable – mais d’être né dans le dernier endroit où vous vous attendez à le trouver.

Parce que Dieu dit : « Il n’y a pas de gens que je vais refuser d’aimer. Il n’y a pas d’endroits que je ne vais pas bénir. Là où les personnes sont rejetés, vous me trouverez parmi eux. Les choses n’ont pas à être soignées et rangées pour que je les aime. »

Dieu nous rencontre où que nous en soyons, même en désordre. Si vous êtes gêné ou honteux, Dieu ne l’est pas. C’est ce que “Emmanuel” veut dire – ” Dieu avec nous “. C’est le miracle.

Prions et méditons en musique …

Au nom du Père et du Fils et du St Esprit AMEN

Terminons notre prière par un chant à la Vierge Marie

 

Messe rorate les mercredis à saint Louis

MESSE  PRÉCÉDÉE DES LAUDES
  • Photo prise mercredi 8 décembre (Fête de l’Immaculée Conception) à 7h00 dans la chapelle ND de Lourdes à l’église St Louis

Le livre des heures

.

  • Mercredi 22 décembre à 7h00 dans la chapelle Notre Dame de Lourdes à l’église St Louis.

 

Ces messes seront  suivies d’un café croissant, au Catholic’s Pub

 

La messe « RORATE » est célébrée juste avant la fin de la nuit, idéalement de façon à se terminer aux toutes premières lueurs de l’aurore.

Cette tradition de l’Église romaine est d’origine alémanique. La messe est célébrée à la lueur des bougies, afin que cette liturgie matinale fasse des fidèles de l’assemblée des « guetteurs d’aurore » qui attendent dans l’espérance l’avènement du Messie promis, le Christ. (cf. évangile selon Saint-Marc, chap. 13, verset 33 et suivants, évangile du 1er dimanche de l’Avent)

Rorate caeli desuper, et nubes pluant iustum ; aperiatur terra, et germinet Salvatorem.

Traduction exacte “Rorate coeli desuper – Cieux répandez d’en haut ”

Traduction littéraire  “Cieux, faites venir le Juste comme une rosée ; Qu’il descende des nuées comme une pluie bienfaisante : Que la terre s’entrouvre et donne naissance au Sauveur. (Is 45,8 – traduction française du missel romain)

Aventadventus en latin, signifie « venue, avènement »

Le terme “Rorate” est la reprise du mot latin qui donne son titre au chant grégorien « Rorate caeli », chant d’entrée (introït) de la messe du 4ème dimanche de l’Avent, citation du livre d’Isaïe (Is 45,8), déjà en usage liturgique sous le pape Saint-Grégoire-le-Grand (+604).

Chapelet médité : église St Paul

Samedi 4 décembre  à 17h00 à l’église de St Paul

⇒   Chapelet médité le 1er samedi du mois

Nous prierons la Très Sainte Vierge de guider et protéger nos familles.

Nous prierons la Très Sainte Vierge pour nos familles, pour qu’elles connaissent la vraie paix, celle apportée par Jésus, il y a quelque 2000 ans. Nous prierons aussi pour la paix dans le monde et dans l’Église.
Nous aurons toujours dans nos pensées nos frères chrétiens persécutés et les nombreux réfugiés dans le monde, qui vont vivre un nouvel hiver ; nous prierons aussi pour nos frères prisonniers.

Le mois de décembre

(partie de l’article à voir dans le menu du site : Prière du mois)

Décembre est le mois consacré à Marie en son Immaculée-Conception.
Saint Maximilien Kolbe médita, dit-il, toute sa vie sur cette mystérieuse appellation, par laquelle la Vierge elle-même se présenta à Lourdes.

Vertus recommandées : la Patience et la Joie.
Protecteurs du mois    : Saint Étienne, premier diacre et premier martyr (le 26) ; Saint Jean, Apôtre (le 27 décembre), celui à qui le Christ révéla, de façon singulière, les mystères de son Cœur.

Les grandes fêtes du mois :

 8 décembre :  fête de l’Immaculée Conception, de Marie, particulièrement fêtée au sanctuaire de Notre-Dame de la Prière sur l’Île-Bouchard (près de Tours) et bien sûr à Lourdes.   La neuvaine en l’honneur de l’Immaculée commence le 30 novembre.

A propos de l’Île Bouchard : les apparitions eurent lieu dans l’église Saint-Gilles (à partir du 8 décembre 1947) ; c’est là qu’en mars 1429, Jeanne d’Arc s’est arrêtée pour assister à la messe, sur la route qui la conduisait vers le roi  Charles VII à Chinon. La dernière des quatre petites voyantes, Jacqueline Aubry, est décédée il y a peu, le 15 mars 2016, à l’âge de 81 ans ; lorsque celle-ci racontait les apparitions de Marie, elle impressionnait toujours les auditeurs par la façon dont elle faisait le signe de croix, très large, très lentement : c’était ainsi, disait-elle, que la Vierge Marie lui avait appris à le faire. Elle fut frappée par l’extraordinaire beauté de Marie, son sourire et la présence de l’ange Gabriel, apparu nulle part ailleurs dans le monde, à ses côtés.

Celle recommanda aux enfants, et nous pourrions reprendre sa prière, toujours actuelle:  “Priez pour la France, elle en a grand besoin.

– le 25  : Nativité du Seigneur Jésus : Chantons l’Enfant qui nous est né, alleluia

– le 26  : Dimanche de la Sainte Famille : nous La prierons spécialement pour nos familles, afin qu’elles restent toujours fidèles ; que les trois Cœurs unis de Jésus, Marie et Joseph soient nos modèles et nos Protecteurs (Apparitions d’Itapiranga).


Quelques-uns des grands saints du mois :
Nous avons déjà fêté :

le 1er le bienheureux Charles de Foucauld.

le 3    Saint François-Xavier ; né en 1506 à Xavier (Javier) en Navarre, venu à Paris avec son ami Ignace de Loyola ; infatigable missionnaire jusqu’en Extrême-Orient, il mourut, épuisé par ses voyages apostoliques, aux portes de la Chine, sur une petite île en face de Canton, en 1552.

        Saint Martin de Porrès (1579-1639) ; l’Église du Christ n’enferme personne dans sa caste ou sa classe sociale ;  Martin en est l’un des nombreux exemples (avec d’autres personnalités célèbres, tels Vincent de Paul, petit paysan des Landes devenu ministre de Louis XIV ou encore, dès le IIème siècle, saint Calixte 1er, ancien esclave devenu pape).

Péruvien né à Lima, Martin était un mulâtre, fils naturel d’un noble espagnol et d’une  jeune femme noire ; devenu un remarquable médecin, il choisit de servir les pauvres comme frère convers dominicain ; il crée la première “Sécurité sociale” d’Amérique (vers 1600 !) ; il fonde le premier orphelinat du Nouveau Monde, recevant tous les enfants sans distinction de race ou de classe, avec un principe : demander aux riches de partager leur richesse avec les déshérités. Thaumaturge, il se faisait obéir même des animaux : un jour, dit-on, il ordonna aux souris du monastère qui grignotaient les réserves d’aliments de s’en aller au fond du jardin où, fraternel avec elles, il leur apporta quand même à manger… Il avait aussi le don de prophétie et de bilocation : un ancien prisonnier des Turcs raconta aux frères du couvent de Lima que le frère Martin était venu plus d’une fois le réconforter dans sa prison.

le 4  : Saint Jean de Damas ( Damascène), vizir d’un calife vers 730 ; il défendit les icônes face aux iconoclastes, jusqu’à accepter d’avoir la main tranchée, mais celle-ci se réunit miraculeusement au bras ; effrayé, le calife lui demanda de redevenir son ministre mais Jean décida de se faire moine et mourut en 749. Il est considéré comme le dernier des “Pères de l’Église”.

Nous allons fêter :

le 6  : Saint Nicolas, évêque de Myre (en Asie Mineure) ; son culte est introduit par le pape Nicolas 1er en Italie (vers 860), puis, en Allemagne, par une impératrice d’origine byzantine; enfin, au XVème siècle, il devient le fameux patron de la Lorraine (alors germanique).

Dans le nord de l’Europe, c’est le 6 décembre que l’on distribue des cadeaux aux enfants… ; ainsi la fête de Noël est davantage une fête religieuse.

le 7   : Saint Ambroise (v. 340-397) : gouverneur de Milan au départ, il était tellement aimé de la population qu’il fut “élu” et acclamé comme évêque par le peuple chrétien (en 374) ; refusant d’abord, il comprit que la vox populi était ici vox Dei… Il allait devenir l’un des plus glorieux évêques d’Occident, l’un des 4 “Pères de l’Eglise” d’Occident avec St Jérôme, St Augustin et St Grégoire le Grand.

Il est célèbre pour avoir su s’opposer à l’empereur Théodose, un ami pourtant, mais qui, dans un accès de fureur, venait de massacrer des habitants, innocents, de Thessalonique. Ambroise lui interdit l’entrée de la cathédrale (équivalent d’une excommunication) ; 8 mois plus tard, à l’approche de Noël, accablé de remords, l’empereur vint en personne demander pardon…

le 9   : Saint Juan Diego, le voyant de Guadalupe, près de Mexico ; sur son tilma (sorte de poncho) fut imprimée une icône miraculeuse de la Vierge Marie (voir ci-après), image analysée par les scientifiques pour ses caractéristiques extraordinaires ( on distingue notamment, dans l’œil de la Vierge, l’image inversée de Juan Diego, en conformité avec les lois de l’optique).      Elle  fait penser à l’icône miraculeuse du Suaire de Turin car imprimée de façon inexplicable, et de plus, sur un tissu végétal qui aurait dû pourrir depuis bien longtemps. Les dialogues entre la Sainte Vierge et son “petit enfant”  (âgé pourtant de quelque 50 ans!) sont extrêmement touchants.
le 12  : Notre-Dame de Guadalupe. Son apparition à l’Indien Juan Diego, en 1531, constitue un tournant dans la mission auprès des Indiens, mission qui jusque-là avait eu peu de succès ; à partir de ce moment, de façon aussi mystérieuse qu’extraordinaire, les Indiens par millions demandent à être baptisés ; les missionnaires vont multiplier les baptêmes au point d’en avoir, disait-on, les bras presque paralysés !
Notre-Dame de Guadalupe fut proclamée en l’an 2000, par Jean-Paul II, “Patronne des Amériques“.

le 13  : Sainte Lucie : vierge, martyre à Syracuse vers 453 ; elle est l’une des cinq vierges martyres célébrées dans le “Canon romain” ou Prière Eucharistique n° 1.

le 21  : Saint Pierre Canisius. Docteur de l’Église, Hollandais d’origine, ami de St Ignace, il défendit, avec force mais grande bonté, la réforme  de l’Église catholique (il disait : “le renouvellement“) face à la Réforme protestante, en publiant de remarquables “Catéchismes”, en créant d’innombrables collèges ; il est considéré, après St Boniface (8 siècles auparavant), comme le second apôtre de l’Allemagne ; il mourut épuisé par ses travaux en 1597.

le 26  : Saint Étienne, le premier martyr, lapidé pour le Christ ; à l’image de son Maître, il s’écria : “Seigneur, ne leur compte pas ce péché“.

le 27  : Saint Jean, le disciple bien-aimé, le seul Apôtre resté au pied de la Croix ; il allait devenir le premier dépositaire des mystères du Cœur du Christ.

le 28  : les Saints Innocents, massacrés par Hérode, peu après la naissance de Jésus; considérés comme les saints patrons de tous les petits enfants non nés.

le 31 : Saint Sylvestre… mais aussi Sainte Catherine Labouré (religieuse au Monastère de la Rue du Bac, à Paris) à qui la Sainte Vierge, en 1830, confia la Médaille miraculeuse ; c’est la première des 9 grandes apparitions de la Très Sainte Vierge dans nos temps modernes (avec celles de  La Salette -1846 ; Lourdes -1858 ; Pontmain -1871 ; Pellevoisin -1876 ; Fatima -1917 ; les Trois-Fontaines -près de Rome- et l’Île-Bouchard, 1947 ; enfin, Akita -au Japon, 1973). Une dernière apparition, à Itapiranga, près de Manaus, a été incomplètement reconnue par l’évêque du lieu, en 2009.

A propos d’Akita : celle-ci est l’avant-dernière apparition de Marie reconnue officiellement (en 1984) ; c’est une apparition peu connue et pourtant, le Cardinal Ratzinger, futur Benoît XVI, affirma que le message marial d’Akita, donné à la Sœur Agnès Sasagawa, était substantiellement une confirmation du message de Fatima ; un jour même, l’ange gardien de la Sœur lui demanda de réciter régulièrement la prière de Fatima, peu connue alors au Japon : « Ô mon Jésus, pardonnez-nous, préservez-nous du feu de l’enfer, attirez au Ciel toutes les âmes, et (secourez) surtout celles qui en ont le plus besoin », prière à dire après chaque dizaine de chapelet.

Lors d’une de ces apparitions, la Vierge Marie dit à la Sœur Sasagawa :” Avec le Rosaire, priez en réparation pour les péchés de tous les peuples ; priez beaucoup pour le Saint-Père, pour les évêques et les prêtres” ; le message du 13 octobre 1973 est particulièrement impressionnant, écho pour notre temps des messages de La Salette et de Fatima. [« Celle qui pleure au Japon – La Dame de tous les peuples » par le Père Joseph-Marie Jacq (Tequi) ].

 

Aidons le Secours Catholique de Rochefort les dimanches de l’Avent

SOLIDARITÉ :

Lors des messes de fin de semaine, le Secours Catholique récoltera vos dons pour aider les personnes reçues à l’accueil de jour :

  • Produits d’hygiène : – Savon, gel douche, Shampoing, rasoir, dentifrice, brosse à dents, hygiène féminine…
  • Denrées alimentaires longue conservation : – plats en boite, sardines, pâtés, conserves, huile, pates alimentaires, confiture…
FRATERNITÉ :

Nous vous proposons également une bougie au profit du Secours Catholique, accompagnée d’une carte de la Vierge Marie, pour l’offrir à une personne seule ou isolée de votre entourage.

Pour faire un don en argent cliquer sur le logo ci-dessous 

Prière de l’Avent : 1er dimanche

Prière du premier dimanche de l’Avent 

Prions : « Donne à Tes fidèles, Dieu Tout-Puissant, d’aller avec courage sur les chemins de la justice à la rencontre du Seigneur, pour qu’ils soient appelés, lors du Jugement, à entrer en possession du Royaume des Cieux. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec Toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles ».
Cette prière nous rappelle l’attitude des vierges sages dans la Parabole évangélique, qui ont su apprêter à temps l’huile pour les noces de l’Époux (Mt 25) et nous invite à veiller, à être éveillés pour accueillir le Christ qui passe, le Christ qui vient !

Prions et méditons en musique …

 

Au nom du Père et du Fils et du St Esprit AMEN

Terminons notre prière par un chant à la Vierge Marie

 

“Eco Chrétiens 17” à Saintes : dimanche 12 décembre 2021

Eco chrétiens 17 vous invite le 12 décembre à Saintes !
 
> A 10h30 pour une messe à l’Abbaye aux Dames avec Mgr Georges Colomb

> A 12h pour un repas sorti du sac et une animation autour d‘une fresque du climat* à la maison diocésaine

* Animation / jeu développé depuis fin 2018 par  l’association la Fresque du Climat :  elle œuvre pour embarquer tous les individus et toutes les organisations dans la transition, en permettant la diffusion rapide d’une compréhension partagée du défi que représente le changement climatique.

Ouvert à tous !

 

Inscriptions par mail à mapremy@gmail.com ou par tél. au 06 65 69 41 88
 
Invitaion Eco Chrétiens 17 - 12 décembre 2021.jpg
Zone contenant les pièces jointes