Soirée “Net for God”

Le Mardi 26 novembre à 20h30, au Temple protestant de Rochefort (17 rue Jean Jaurès)

Venez-vous réchauffer le cœur à cette seconde soirée œcuménique, proposée par le pasteur Jean-Luc Cremer de l’Église réformée  à Rochefort, le père Mickaël Le Nezet, curé de la paroisse catholique de Rochefort, et le père Paul Ganem de l’Église orthodoxe, pour vivre un temps de partage et de prière à partir d’un film sur Saint Irénée. Ce deuxième évêque de Lyon  fut un des premiers Pères de l’Église (fin du IIème siècle), pasteur, homme d’unité, il a  une vision optimiste de l’homme, vivant en harmonie avec la Création :  “la gloire de Dieu, c’est l’homme vivant“.

Il s’agit d’un documentaire-fiction, réalisé par Neuf Media, à l’occasion de “l’année Saint Irénée 2020”.

Qui est St Irénée ?
Un géant, une figure incontournable des premiers siècles de l’Église, mais paradoxalement encore largement méconnue.

Né à Smyrne, dans l’actuelle Turquie, il devient évêque de Lyon en 177 après les terribles persécutions contre les chrétiens. Pasteur proche de son peuple, théologien de talent, il a à cœur de transmettre la foi dans une période où le christianisme doit trouver son chemin parmi une multitude de courants spirituels.

Sa vision extrêmement optimiste de l’homme créé à l’image de Dieu, en croissance continuelle, unifié en Christ, nous rejoint dans notre quête de plénitude et de bonheur. Dans ce film, nous découvrons son histoire et les thèmes les plus importants de ses écrits, qui font de lui un vrai compagnon de route pour les chrétiens aujourd’hui.

Net for God
Eglise Protestante Unie de Rochefort

Veillée pour la vie, prière, louange et adoration.

Vendredi 29 novembre  à 20h30 à l’église Notre Dame

Les veillées  pour la vie s’inscrivent  dans une  démarche de promotion d’une véritable culture de vie et d’amour. Elles ont été désirées par le Pape Jean-Paul II qui dit dans l’exhortation  Evangelium Vitae (95)« Il est urgent de se livrer à une mobilisation générale des consciences et à un effort commun d’ordre éthique, pour mettre en œuvre une grande stratégie pour le service de la vie. Nous devons construire tous ensemble une nouvelle culture de la vie…» Ces veillées ont été lancées par le Pape Benoit XVI en 2010 puis bénies et encouragées par le Pape François. Plus de 400 veillées pour la vie sont attendues en France en 2019.

Il s’agit de louer pour le don de la vie, don de Dieu, mais aussi de prier pour toutes les vies difficiles (personnes malades, handicapées, rejetées, souffrant de solitude, en fin de vie, personnes migrantes, prisonniers…) qui demeurent sacrées de la conception à la fin de vie. Toutes ces vies gardent tout leur sens et une part de mystère, même si pour certains, elles n’auraient plus de sens.

Comme le rappelle le Père Jacques Hamel dans ses 10 Paroles de Dieu « Tu considéreras toute vie comme sacrée, car chaque homme est appelé à être membre du Christ ». Il rappelle aussi dans son homélie du 25 décembre 2011 « Dieu est celui qui déborde de vie et d’amour et il nous a créés pour avoir part à sa vie et à son amour ».

Ces veillées, un peu différentes selon les lieux, démarrent par un temps de louange, puis un temps de lecture de la Parole de Dieu et d’intentions. Ensuite, un temps d’adoration guidée est proposé pour ceux qui le souhaitent avec une possibilité de recevoir le sacrement de réconciliation et de confier des intentions (dans une corbeille au pied de l’autel) qui seront priées par une communauté religieuse ou le monastère invisible.

Ces veillées sont ouvertes à tous, de tous âges. On y trouve en général une grande intensité de prière et une grande paix.

Dans notre diocèse, les veillées pour la vie sont co-organisées par les services diocésains de la pastorale familiale, de la santé et des personnes migrantes, le CLER, AGAPA, Mère de Miséricorde et les AFC.

Catherine Gardies, déléguée épiscopale à la Pastorale familiale

 

Assemblée paroissiale

Dimanche 24 novembre de 9h 45 à 10h 45 à l’église Notre Dame

suivie d’une messe unique de rassemblement dominical à 11h. L’occasion pour tous de mieux se connaître, d’échanger sur les projets paroissiaux. Venez nombreux!

Il y aura la première réunion de l’Eveil à la foi pour les petits enfants.

L’assemblée paroissiale s’adresse à tous les paroissiens,

du responsable du catéchisme au fidèle du dimanche, comme à ceux qui ne viennent qu’occasionnellement. Sont aussi concernés  toutes les associations  d’entraide, et les personnes de bonne volonté, chacun a un rôle à un rôle à  jouer.

Les murs de l’église ne sont pas les limites de la paroisse : les communautés voisines, les associations et les établissements scolaires catholiques,  peuvent être partie prenante de la réflexion et de la mission d’une paroisse.

Vous souhaitez faire dire une messe.

Offrir une messe pour quelqu’un que l’on aime : un acte d’amour !

Une des belles traditions de l’Église consiste à faire célébrer une Messe pour une personne en particulier.
▬ Il peut s’agir d’un défunt, pour intercéder auprès du Christ pour sa purification (son prénom de baptême est mentionné au cours de la Prière Eucharistique, dans le Memento des Défunts).
▬ La Messe peut être célébrée pour une personne vivante, pour sa conversion, sa sanctification ou sa bénédiction, à l’occasion d’un anniversaire de baptême, de confirmation, de mariage…
L’intention peut être plus large : « action de grâce », « pour les âmes du Purgatoire », « pour la paix »… Ou secrète : elle est alors notée « intention particulière », que Dieu connaît, et que le prêtre porte en son cœur.

Comment offrir une messe

Complétez le formulaire à télécharger ici : http://urlz.fr/7x7x
Précisez succinctement l’intention de messe (merci de préciser s’il s’agit d’une personne défunte).
Indiquez le nombre de messes souhaité, la (les) date(s) souhaitée(s), la (ou les) église(s) où vous souhaitez que cette (ces) messe(s) soi(en)t célébrée(s) ainsi que vos coordonnées où vous joindre en cas de besoin.
Envoyez votre formulaire à l’adresse suivante, sans oublier de joindre votre offrande : Presbytère Saint – Louis. 102 rue Pierre Loti – 17300 Rochefort

L’offrande de messe

Une intention particulière fait l’objet d’une offrande.
Une messe n’a pas de prix, mais cette offrande participe à la vie matérielle du prêtre. Les personnes démunies, bien entendu, peuvent aussi confier une intention particulière, même sans offrande.

▬ Le montant de l’offrande, proposé par l’assemblée des Évêques, est de :
– 17€ pour une Messe
– 170€ pour une Neuvaine (célébration de 9 messes consécutives pendant 9 jours)
– 535€ pour un Trentain (célébration de 30 messes consécutives pendant 30 jours)
Vous pouvez verser votre offrande soit en espèces, soit par chèque à l’ordre de “Paroisse de Rochefort”

Retour sur la rencontre autour du livre d’Adrien Candiard à la bibliothèque paroissiale.

Ce jeudi 14 novembre, vous avez été une douzaine de participants à la rencontre proposée par la bibliothèque  paroissiale autour du livre d’Adrien Candiard : “Lettre de Saint Paul à Philémon: réflexions et échanges sur la liberté chrétienne”, présenté par Philippe Bortolus !

Merci à vous de vous être associé à cette première manifestation organisée par la bibliothèque et pour la richesse des échanges qui ont eu lieu. Et merci à Philippe Bortolus pour l’animation de cette rencontre.

Rappel la bibliothèque paroissiale vous accueille de 14h30 à 17h les jeudis* (hors vacances scolaires) dans la même salle St Paul VI où est installé le Catholic’s pub !
Entrée à l’arrière de l’église Saint-Louis, par rue Pierre Loti.

Merci au Père Jean pour ces photos.

Aimer son Eglise, c’est la soutenir financièrement

Il est encore temps de donner son Denier de l’Eglise ou du culte. Votre don, permet à l’Église catholique d’accomplir sa mission et de diffuser son message. Grand ou petit, chaque don compte, n’hésitez pas !

►Comment donner ?

  • Des enveloppes sont disponibles  dans les églises de la paroisse.
  • Vous pouvez également effectuer votre don en ligne.

Le savez- vous ? 66% du montant de votre don effectué à l’ordre de l’Association diocésaine est déductible de votre impôt sur le revenu dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

A quoi sert votre don ?

Votre Denier de l’Église, sert en priorité à faire vivre les prêtres et à rémunérer les animateurs pastoraux qui les aident (rémunération, couverture sociale, retraite…). Les prêtres de notre diocèse ne sont payés que 560€ par mois. Lorsque la paroisse le peut, elle verse un complément qui peut aller jusqu’à 400€.

Saint Paul déclare aux Galates (6-6)  : « Que celui qui reçoit l’enseignement de la Parole fasse une part de tous ses biens en faveur de celui qui l’instruit » et  dans la première lettre aux Corinthiens (1 Co 9,10-14) il insiste : « Si nous avons semé pour vous les biens spirituels, serait-il excessif de récolter des biens matériels ? ».

Bibliothèque paroissiale : rencontres autour du livre “Lettre de St Paul à Philémon: réflexions et échanges sur la liberté chrétienne” d’Adrien Candiard

Rendez-vous le jeudi 14 novembre à 15h à la bibliothèque paroissiale, pour poursuivre la  rencontre autour du livre “Lettre de St Paul à Philémon : réflexions et échanges sur la liberté chrétienne” d’Adrien Candiard, présenté par Philippe Bortolus.  Venez nombreux !

Adrien Candiard, dominicain vivant au couvent du Caire, une des voix majeure de la spiritualité aujourd’hui.

La bibliothèque est située dans la même salle St Paul VI où est installé le Catholic’s Pub, à l’arrière de l’église Saint-Louis (entrée par la rue Pierre Loti). Elle est ouverte les jeudis (hors vacances scolaires) de 14h30 à 17h.

A lire l’avis de la librairie  La Procure sur ce livre : “Il est urgent de lire ce texte formidable d’Adrien Candiard, qui de plus vient d’être distingué par le Prix de la liberté intérieure. Urgent car essentiel, tout comme l’est cette lettre de saint Paul à Philémon qui fait l’objet de cette réflexion. Car il s’agit ici de réfléchir à la notion de liberté, si fondamentale dans le christianisme. Entre devoir et interdiction, la morale chrétienne est souvent bien difficile à suivre, et pourtant… Qu’est-ce que cette liberté chrétienne dont parle saint Paul avec tant de finesse ? Un chemin d’humanité.”

Résumé du livre :
Qu’est-ce qu’un chrétien est obligé de faire ? Qu’est-ce qui lui est interdit ? Et qu’est-ce que cela signifie pour ceux qui ne croient pas ? La morale a aujourd’hui mauvaise presse, mais ce questionnement est plus présent que jamais. Les prêtres le savent bien, à qui on ne cesse de poser ce genre de questions. Ceux qui les posent ne sont pas des névrosés, mais des personnes estimables – croyants ou non croyants – qui s’efforcent de bien vivre, de bien faire, et qui pour cela se débattent de leur mieux avec le grand bazar contradictoire de leurs désirs, de leurs convictions, de leurs attachements, de leurs devoirs, de leurs envies, de leurs fatigues, s’efforçant de faire rentrer le réel compliqué dans des catégories simples : le permis, le défendu, l’obligatoire.
Dans un des livres les plus courts de la Bible, la lettre qu’il écrit à son ami Philémon à propos de la liberté d’un esclave, l’apôtre saint Paul ouvre pourtant un tout autre chemin : celui d’une authentique et exigeante liberté, sous la conduite de l’Esprit Saint.
C’est ce chemin magnifique que ce livre redécouvre.

Recherche bénévoles pour cuisiner pour nos prêtres et séminaristes

Le presbytère Notre-Dame, 65 bis, rue Voltaire, recherche des paroissien(ne)s bénévoles qui accepteraient de soulager leur organisation et de se relayer pour faire la cuisine 2 à 3 fois par semaine pour l’équipe de prêtres et de séminaristes (repas pour 4 à 6 personnes).

Merci par avance tous ceux et celles qui s’impliqueraient dans ce service!

Précision : il n’y a pas de courses à faire. Les matières premières sont fournies par la paroisse.

Contact : Père Pierre Bigot – ☏ 06 50 74 27 46