« Spiritus Domini » : le Pape admet les femmes pour les lectures et le service de la messe

Avec le Motu proprio, Spiritus Domini, le pape modifie le Code de Droit canonique et ouvre aux femmes les ministères du Lectorat et de l’Acolytat.

La pratique établie dans l’église latine a confirmé que les ministères laïcs de “Lecteur et acolyte” étaient fondés sur le sacrement du baptême et qu’ils pouvaient donc être confiés “à tous les fidèles qui y sont aptes, qu’ils soient du sexe masculin ou féminin“, décrète le pape François dans un Motu Proprio publié le 11 janvier 2021. Modifiant le Canon 230 §1 en élargissant ces ministères aux femmes.

le Pape formalise ce qui était prévu déjà au canon 230 § 2.

 

Canon N° 230
Code de Droit Canonique CIC/1983

Canon en vigueur depuis le 11/01/2021.

Les Evêques de France invitent au jeûne et à la prière

Le projet de loi révisant la loi de bioéthique revient bientôt devant le Sénat, en deuxième lecture. Le Gouvernement voudrait le faire aboutir sans retard.

Ce projet de loi entraîne des risques graves pour notre société en bouleversant l’ordre de la filiation humaine, en ouvrant de fait un droit à l’enfant au lieu de défendre les droits de l’enfant, et en organisant sur les embryons humains des recherches qui ne respectent pas leur intégrité et qui n’ont pas pour première visée leur santé, mais plutôt une amélioration des succès de la technique de procréation médicalement assistée.

N’assistons-nous pas à un aveuglement diffus sur la dignité de tout être humain qui vient gratuitement à l’existence et qui doit être accueilli fraternellement ?

Les évêques de France, réunis en assemblée plénière, ont souhaité appeler tous les catholiques ainsi que les hommes et femmes de bonne volonté à se tourner vers Dieu en priant et en jeûnant pour Lui demander la grâce de nous ouvrir les yeux à tous et d’être ensemble des artisans du respect de tous les êtres humains dès leur conception.

La Conférence des évêques de France (CEF) publie ce document préparé par son Groupe bioéthique afin d’aider chacun à vivre entre janvier et début février quatre vendredis (15, 22, 29 janvier et 5 février) de jeûne et de prière.

Cette démarche spirituelle pourra se vivre chacun chez soi, seul ou en famille, ou, si les normes sanitaires le permettent, en communauté.  Avec un cœur paisible mais sans relâche, les catholiques souhaitent aider notre société française à être une société de l’amour et de l’espérance dans la vérité et le respect de la dignité humaine, sans quoi la fraternité prônée dans notre devise républicaine ne serait qu’illusion.

Plus de renseignements en cliquant sur l’image

Vivre une vie monastique à l’Abbaye de Solesmes

Du vendredi 12 février 2021 au dimanche 14, les moines de Solesmes invitent jeunes pros et étudiants à découvrir la vie monastique.

Vous êtes étudiant ou jeune professionnel, vous souhaitez vivre une expérience de vie monastique et mieux connaître ses valeurs. Ce week-end vous est spécialement destiné.

Au programme de ces trois jours (début le vendredi après-midi) :

– découverte de la Règle de saint Benoît ;

– initiation à la liturgie et à la lectio divina ;

– travail manuel ;

Inscriptions auprès du Père Patrice Mahieu ou P. Geoffroy Kemlin 02 43 95 03 08 ou viemonastique@solesmes.com

 Libre participation aux frais

Solesmesjeunes

Plus d’informations sur : www.abbayedesolesmes.fr

Se nourrir de la Parole de Dieu chaque jour.

Lundi 18 janvier 2021

1ère Lecture : He 5, 1-10
Évangile : Mc 2, 18-22

Jeûner, c’est faire de la place pour Dieu, c’est lui redonner la première place. Le cardinal Basil Hum que je cite régulièrement rappelle que dans une période d’épreuves, d’incertitudes, de questionnement, nous sommes appelés à être des hommes et des femmes de prière, privilégiant la lectio divina, le silence et la solitude avec Dieu. Autrement dit jeûner de ce qui n’est pas l’essentiel pour être encore plus tourné vers le Seigneur.
Et c’est ainsi poursuit-il que nous sommes alors préservés de tous les facteurs de trouble et de bouleversement, et le calme revient, et une estimation plus juste des problèmes à traiter. Ainsi, si nous savons accueillir le vin nouveau de l’Evangile, Dieu saura transformer les vieilles outres que nous sommes en outre neuve, l’homme ancien, en homme nouveau.
Bonne journée
P. Mickaël

Vous pouvez télécharger et relire un des derniers commentaires du Père Mickaël, en cliquant ci-dessous, sur la date de votre choix

La vaccination Covid 19 à Rochefort

Dès le lundi 18 janvier 2021, en accord avec la préfecture et la municipalité les salles Colbert et Lafayette du Palais des Congrès de Rochefort accueilleront un centre de vaccination COVID pour les personnes âgées de plus de 75 ans (dans un premier temps), désireuses de se faire vacciner du lundi au samedi.

Prise de rendez-vous obligatoire à l’adresse mail suivantes www.doctolib.fr ou au 05 46 82 65 56

Pour information, les salles Colbert et Lafayette sont donc indisponibles le temps de la campagne de vaccination aux mois de Janvier, Février, Mars et certainement jusqu’en Juin 2021 (voir plus).

Nous vous tiendrons informer au fur et à mesure de l’évolution de la vaccination.

La mairie de Rochefort

Nouveau : couvre feu à 18 heures

Le Premier ministre Jean Castex vient d’annoncer la mise en place d’un couvre-feu sur l’ensemble du territoire national à 18h dès ce samedi 16 janvier 2021. Une mesure qui va rendre plus difficile l’organisation des messes le week-end.

Dès ce samedi, le 16 janvier, un couvre-feu à 18h sur l’ensemble du territoire sera mis en place, vient d’annoncer le Premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse ce jeudi. Une mesure qui, pour le gouvernement, devrait permettre de réduire les risques de propagation du Covid-19.

Cette nouvelle annonce va obliger les prêtres, une nouvelle fois, à s’organiser. Déjà limités en raison d’un protocole sanitaire strict ne permettant qu’un taux de remplissage limité par messe, de nombreuses paroisses s’étaient organisées en multipliant le nombre de messes et en avançant l’horaire de certains offices en raison du couvre-feu à 20h déjà en vigueur.

Désormais, avec un couvre-feu à 18h, les messes de fin de journée du samedi et dimanche soir pourraient être avancées à l’après-midi. La messe anticipée, traditionnellement fixée à 18h30 ou 19h et avancée dans de nombreuses paroisses à 18h, va donc certainement être avancer une nouvelle fois à 17h ou 17h30. De même pour la messe pour la messe du dimanche soir.

Source : Aleteia

Changement des horaires dans la paroisse de Rochefort

Annonces gouvernementales :  couvre feu pour l’Hexagone  à 18h à partir du samedi 16 janvier 2021.

Messes en semaine :

⇒  Chapelle de Notre Dame de Lourdes à l’église St Louis vêpres à 17h suivies de la messe à 17h15

Messes du week-end :

⇒  Eglise St Paul samedi soir messe anticipée : 17h
⇒  Eglise St Pierre du Breuil Magné dimanche messe à 9h30
⇒  Eglise Notre Dame dimanche messe à 11h
⇒  Chapelle Notre Dame à St Louis dimanche messe du soir à 17h

P. Mickaël

Semaine de prière pour l’unité chrétienne

Chaque année, le principal temps fort œcuménique demeure la « Semaine de prière pour l’unité chrétienne » qui, depuis 1908, rassemble des chrétiens de toutes confessions du 18 au 25 janvier.

Cette année, le thème choisi est : “Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance”.

Il exprime la vocation de prière, de réconciliation et d’unité dans l’Église et la famille humaine. Il indique également la mission de tout chrétien.

Ce thème de la Semaine de prière 2021 est une grande joie et une grande chance.

Il nous fait entrer dans notre véritable lieu de vie. Il invite à habiter nos existences et le monde avec Jésus et de son point de vue. À l’image d’une agence immobilière, les Églises ont la mission d’aider chacun à trouver sa façon bien à lui de demeurer avec Jésus.

Hôte du Seigneur, nous pratiquons l’hospitalité. Nous visitons les demeures des autres chrétiens pour enrichir les nôtres et accueillir les autres, particulièrement les blessés de la vie.

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2021 a été préparée par la Communauté monastique de Grandchamp.

Un comité international – composé de représentants du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens (Rome) et de la commission Foi et Constitution du Conseil œcuménique des Eglises (Genève) – publie chaque année un document sur un thème préparé par un groupe interconfessionnel d’un pays. Il propose un thème biblique, un schéma de célébration œcuménique et des prières quotidiennes.

En France, ce document est adapté par le centre Unité chrétienne de Lyon, qui propose aussi tout un matériel d’animation : brochure, affiches, images, etc.

CÉLÉBRONS ENSEMBLE LA SEMAINE DE PRIÈRE POUR L’UNITÉ DES CHRÉTIENS

Le Pasteur François Clavairoly, Président de la Fédération protestante de France, nous invite à célébrer la semaine de prière pour l’Unité chrétienne du 18 au 25 Janvier 2021 sur le thème « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » (Jean 15,1-17)

Baptême et cierge pascal

L’Evangile de ce jour nous rappelle que nous sommes baptisés dans le Christ Ressuscité qui nous fait passer de la mort à la vie.
Le cierge pascal en est le symbole
Les trois branches jaillissant d’un chandelier pascal (1) signifient que nous sommes baptisés au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, un seul Dieu trinitaire.
Les hortensias blancs sont le signe de la nouveauté offerte par le Christ qui nous purifie de tous péchés.
Ils peuvent aussi faire mémoire de cette colombe, symbole de l’Esprit Saint, qui descend sur le Christ, comme sur nous au jour de notre baptême.
(1) Le Trikirion pascal (grec ancien : Τρικήριον) est un chandelier à trois branches utilisé durant le Temps pascal dans les Églises d’Orient – Églises orthodoxes et Églises catholiques de rite byzantin.

 

Les feutiers de Lourdes

Lourdes, connue pour être un haut lieu de pèlerinage catholique, a une profession unique en France qui n’existe qu’à Lourdes, le métier de feutier.

Les feutiers sont chargés de nettoyer les brûle-cierges tous les soirs. Ils évacuent ainsi les déchets des 600 tonnes de cierges brûlés chaque année.

Pour accueillir au mieux les 6 millions de visiteurs chaque année, les feutiers assurent aussi le remplissage des présentoirs, gèrent le stock des cierges et veillent à ce que l’espace de la Grotte soit propre avant la première messe du matin.

La première exposition de la maison diocésaine aura lieu en 2021

Lieu fraternel et centre névralgique des services diocésains, la Maison diocésaine Robert Jacquinot est un lieu incontournable dans notre diocèse.

En 2021, cet ancien carmel ouvert sur la société lancera un « signal fort » avec sa première exposition sur l’encyclique Laudato Si’.

Ses murs ont autrefois abrité des carmélites, mais aussi des blessés pendant la Première Guerre mondiale puis des séminaristes pendant une large partie du 20e siècle.

La Maison diocésaine de Saintes est aujourd’hui le lieu où sont implantés l’ensemble des services diocésains. Restauré avec beaucoup de goût en 2019, ce complexe est également un lieu de vie et de fraternité.

Les vingt-deux jeunes qui louent une chambre dans le nouveau foyer d’étudiants côtoient les prêtres aînés qui y vivent en autonomie. Logeant dans une annexe, une communauté de sœurs originaires du Vietnam veille sur la vie spirituelle de la Maison en récitant tous les jours les offices dans la petite chapelle du premier étage.

La Maison diocésaine est donc un lieu qui se veut à la fois accueillant et ouvert sur le monde. Lieu de passage obligé pour les amoureux des livres, la librairie Siloë occupe ainsi toute une aile du cloître et ses libraires accueillent et conseillent chaque jour les personnes désireuses de se procurer ouvrages et autres objets religieux.

Un programme déjà riche

Dans cette optique d’ouverture sur la société civile et aux périphéries, selon l’expression chère au pape François, Sandrine Guillaume, la dynamique directrice de la Maison diocésaine, a souhaité que soient organisées des expositions dans les mois à venir. Et le programme est déjà riche !

La première exposition mettra en lumière l’encyclique du pape François Laudato Si’, l’illustrant avec des photographies de Yann Arthus-Bertrand. Toute une équipe de bénévoles est mobilisée autour de Sandrine Guillaume dans cette exposition ouverte au public au printemps 2021. Cet événement sera complété par des stands mais aussi des conférences ayant pour objet l’écologie.

« La Maison diocésaine étant engagée depuis plus d’un an dans la démarche ‘Eglise verte’ (un label pour les communautés chrétiennes qui s’engagent dans le soin de la Création, NDLR), il était important de commencer cette série d’expositions par un message fort et une mise en lumière de l’encyclique du pape François », explique Sandrine Guillaume.

Au cours de cette même année, d’autres expositions prendront place : une exposition avec les bannières des paroisses du diocèse, une autre sur Madagascar et une autre encore sur l’Arménie. En fonction des sujets de ces manifestations, Sandrine Guillaume compte s’entourer de différentes personnes ou mouvements, selon leurs charismes, pour l’aider à préparer les expositions et conférences associées.

Si la crise sanitaire du coronavirus complique son organisation, la directrice de la Maison diocésaine garde confiance en l’avenir. Rendez-vous donc au printemps 2021 pour le grand lancement des expositions de la Maison diocésaine Robert Jacquinot.

Marie Devallet

PÈRE ROBERT JACQUINOT DE BESANGES : UN PARRAIN MISSIONNAIRE

P. Robert Jacquinot de Besanges

Né à Saintes en 1878, mort en 1946, le père Robert Jacquinot de Besanges est l’un des rares noms propres cités dans la Convention de Genève. Il fut l’un des inspirateurs de la protection des populations civiles en temps de guerre. Ce Jésuite, professeur d’anglais, de littérature, polyglotte, fin diplomate, s’est signalé en Chine par d’importantes œuvres humanitaires.