Journée diocésaine de la démarche synodale.

Samedi 15 janvier 2022 de 10h30 à 16h30 plusieurs équipes du département,  ont assisté en visioconférence à la démarche synodale.

Monseigneur G. Colomb a ouvert cette journée par la prière du synode :

Prière pour la démarche synodale missionnaire cliquer ICI

Le père Louis Chasserriau, animateur pour cette rencontre, a introduit les intervenants.

Intervention de Guillaume Cuchet le matin

Intervention de Jean-Pierre Denis l’après midi

Table ronde l’après midi avec G. Cuchet, J-P Denis et mgr G. Colomb

En  ce début d’année 2022, voici  un « point d’étape » :

1571 participants, répartis en 239 équipes

Répartition des équipes par doyennés

Ces équipes sont principalement composées de personnes d’une même paroisse, mais plusieurs d’entre elles se sont constituées au sein des aumôneries d’hôpitaux ou de gens du voyage, de mouvements chrétiens, du Secours Catholique, de l’enseignement catholique ou même de chorales.

Au 4 janvier 2022, ce sont 334 contributions qui ont été envoyées sur le site internet dédié ; elles sont actuellement en cours de lecture par l’équipe de coordination de la démarche synodale ( les textes ont été imprimés, sans mention des équipes, afin de conserver l’anonymat des réponses).

Une synthèse par doyenné sera produite à la fin de chacune des 2 étapes.

Suite des rencontres en 2022 :

  • 2 rencontres entre février et mars 2022

1ère rencontre : ” En Christ, nous sommes frères”.

2ème rencontre : “En Christ, Dieu nous envoie vers le frère”.

  • Assemblées synodales des doyennés entre avril – mai 2022.
  • Juin – Juillet 2022 compilation par les doyennés, rédaction des actes.
  • Septembre 2022 Envoi en mission par Mgr Colomb dans chaque doyennés.

Les FRATS déjà existantes peuvent se retrouver, d’autres se créer.

Un livret accompagne les équipes sur leur chemin spirituel de partage de la Parole de Dieu, jusqu’aux assemblées synodales du mois de mai 2022.

  • adresse :  – 109 Ter rue Pierre Loti  – 17300 Rochefort ( derrière l’église St Louis).
  •  : 05 16 65 42 89
  • : paroissederochefort@gmail.com

Site diocésain  ouvert pour cet évènement : http://synode.catholiques17.fr

 

 

 

Se nourrir de la Parole de Dieu chaque jour.

Mercredi 19 janvier 2022

1ère  lecture : 1 S 17, 32-33.37.40-51

Évangile : Mc 3, 1-6

Jésus semble déconcerté et même impuissant face au cœur fermé et aux pensées enténébrées des pharisiens et hérodiens. Cela provoque d’ailleurs en lui de la colère et comme une lassitude. Mais cela ne va pas l’empêcher d’agir et de poursuivre ce pour quoi il est venu. Rien ne peut le freiner. Ainsi, passant au milieu d’eux, Jésus va son chemin. (Lc 4, 30). Il ne se laisse pas décourager ni arrêter. Et c’est en continuant à faire le bien qu’il est déjà vainqueur du mal qui habite le cœur de l’homme. (Rm 12, 21) Le chemin est clair et tracé !

Bonne journée

Père Mickaël

Vous pouvez télécharger et relire un des derniers commentaires du Père Mickaël, en cliquant ci-dessous, sur la date de votre choix.

Tous au Catholic’s Pub

Chers amies et amis,
L’équipe du Catholic’s Pub est heureuse de vous informer que nous allons bientôt pouvoir nous revoir ! Après une soirée de réouverture, vendredi 5 novembre, brillamment animée par la présence du Trio Bocalise,

Bonjour

Compte tenu du taux d’incidence qui semble augmenter significativement dans la région et afin de nous donner à tous le maximum de chance de passer de bonnes fêtes en famille, nous avons décidé de garder le vin chaud pour la galette des rois de Janvier 2022 !

Nous sommes grandement désolés de ce contretemps de dernière minute mais il paraît plus sage d’agir ainsi …

Si tout va bien en Janvier nous nous retrouverons  le vendredi 28 pour une soirée Galette des rois et vin chaud, du coup !

Il est possible que nous ouvrions aussi après les célébrations du dimanche, mais nous vous le confirmons en temps voulu.

D’ici là, nous vous souhaitons tous de bonnes et joyeuses fêtes de Noël à célébrer en famille et avec ceux qui vous sont chers.

Prenez bien soin de vous !

L’Equipe du Catholic’s Pub

109ter, rue Pierre Loti – 17300 – ROCHEFORT

Le Catholic’s Pub, un moment pour se rencontrer, mieux se connaître et prolonger le temps communautaire.

La fin de l’année arrivant à grands pas, nous anticipons et profitons de ce message pour vous transmettre aussi le formulaire d’adhésion pour 2022.
Merci de prendre ou de renouveler votre adhésion, en nous renvoyant simplement le document ci-joint, idéalement par mail, une fois complété et signé.
Nous vous remettrons votre carte d’adhérent, à votre prochaine visite, après règlement de votre cotisation et présentation de votre pass sanitaire.
A très vite !
PS : Si vous ne souhaitez pas rester dans cette liste de diffusion, merci de nous le signifier par simple retour de mail.


L’Equipe du Catholic’s Pub

109ter, rue Pierre Loti – 17300 – ROCHEFORT
Pour télécharger ou imprimer le bulletin d’adhésion cliquer sur le bon d’adhésion ci-dessous

 

 

Qui est l’apôtre Paul ?

Nous voyons dans les Actes des Apôtres (Ac 9),  Saul, le futur Paul, qui se rendait de Jérusalem à Damas pour persécuter les disciples de Jésus dans les synagogues,  être subitement terrassé par le Christ, lui apparaissant pour lui dire : “Je suis Jésus que tu persécutes”.
Aveuglé par cette lumière céleste, il est conduit chez un disciple de Damas, Ananie, qui, malgré ses craintes, l’accueille et le baptise.
Paul est né, il devient apôtre.
  • 25 janvier : La fête de la conversion de Paul

Quand Paul parle de Paul

Paul évoque sobrement  l’événement qui a bouleversé sa vie, ce qui fut son passé, et ce qu’il est devenu, grâce au Christ  Jésus. (Ga 1, 17).
La rencontre du Christ a changé dans sa vie et il y fait référence quand des contestations l’obligent à justifier sa qualité d’apôtre du Christ et sa manière de comprendre la foi chrétienne, et les Ecritures.

Ces allusions se trouvent dans quatre passages des épîtres 1 Co 9,1-2 ; 15, 9-11 ; Ga 1, 11-24 ; Ph 3, 2-16

L’avorton devenu apôtre

Dans deux passages (1Co 9 et 1Co 15), Paul attribue sa qualification d’apôtre du Christ au fait qu’il a bénéficié d’une apparition pascale : “Ne suis-je pas apôtre ? N’ai-je pas vu Jésus notre Seigneur ?” (1Co 9,1) ; “en tout dernier lieu il m’est apparu à moi aussi comme à l’avorton” (1Co 15,9).
Il insiste sur la puissance de la grâce. Lui, le dernier de liste, l’indigne persécuteur, “l’avorton”, est devenu, par la grâce de Dieu, l’apôtre le plus travailleur de tous.
Mais il insistera sur le fait que nous devenons justes aux yeux de Dieu sans l’avoir mérité, en vertu de sa seule grâce.

Un changement de regard

Dans deux épîtres Paul relit l’événement de Damas : épître aux Galates (1, 11-24), épître aux Philippiens (3, 2-16) . Ces deux textes évoquent la controverse engagée avec des judéo-chrétiens que nous appelons des « judaïsants » : des Juifs devenus croyants en Jésus-Christ mais convaincus que la Loi juive est toujours indispensable au salut. De ce fait  ils voulaient l’imposer aux nouveaux croyants venus des nations.
Or Jésus se situait au delà de  la Loi.
Loi qu’il vint “non pas abolir mais accomplir” pour devenir, Lui, le centre et le cœur du salut de Dieu.: ” je suis la voie, la vérité et la vie “.

Conversion ? Vocation ?

Le terme de « conversion » est ambigu, il peut avoir plusieurs sens.
Conversion ne veut pas dire forcément abandon d’une foi pour une autre.
Ou bien abandon d’une vie pécheresse pour le désir de la sainteté.
La conversion c’est fondamentalement le changement de regard sur quelque chose. C’est un retournement de perspective.
Paul n’a jamais eu conscience d’abandonner sa foi juive au moment où il adhérait au Christ Jésus, bien au contraire.
Mais il a changé radicalement de regard sur la personne de Jésus : le Crucifié du Vendredi saint n’était plus à ses yeux le maudit de Dieu, mais son Fils glorifié en raison de sa Passion, acceptée par amour pour nous.
Paul  a répondu à l’appel du Christ lui demandant d’annoncer l’Evangile  aux nations et d’y fonder des Eglises. Il fut aussi le penseur puissant qui a permis aux Pères de l’Eglise de bâtir sur ses écrits dogmes et théologie, au service des fidèles avides de comprendre le christianisme.
Source : diocèse de Marseille

Importance de la pastorale du deuil

Former des laïcs à l’accompagnement des familles en deuil.

La pastorale du deuil est d’une grande importance pour l’accompagnement des familles. Dans le désir de mettre en place des équipes de laïcs pour accompagner et présider des célébrations d’obsèques nous proposons pour la paroisse de Rochefort une formation.

Mardi 18 janvier 2022 de 9h30 à 11h30 à Marennes. 

Si vous êtes intéressés, Contacter le père Mickaël à l’adresse ci-dessous.

CONTACT PAROISSE : 

SECRÉTARIAT PAROISSIAL 109 Ter  rue Pierre Loti (derrière l’église Saint-Louis) 17300 Rochefort
  05.16.65.42.89 – Courriel : paroissederochefort@gmail.com

Notre Credo nous rappelle notre foi en la résurrection de la chair et en la vie éternelle. Et pourtant, lorsqu’un être cher rejoint le Père, nous pouvons parfois nous sentir perdu, désemparé et vulnérable.

Le soutien de la pastorale du deuil nous aide dans notre désir d’accompagner nos défunts vers celui qui nous aime et qui donne un sens à nos vies. C’est dans de tels moments que nous avons besoin d’une famille, la famille des chrétiens est tout naturellement auprès de nous dans l’épreuve de la séparation.

C’est dans l’espérance et le désir de témoigner que le Christ est ressuscité que des bénévoles dans notre paroisse se font proches de ceux qui connaissent l’épreuve de la séparation.

Leur mission, confiée par l’Église, s’exerce dans l’accompagnement des personnes en deuil, à l’occasion des préparations et des célébrations des funérailles.

Le prêtre présente l’équipe lors d’une première visite à la famille. Les multiples obligations du prêtre et sa mobilité dans les différents relais ne lui permettent plus aujourd’hui d’organiser des funérailles sur sa globalité. L’équipe du deuil, rencontre autant de fois que nécessaire la famille en offrant un soutien technique et surtout le message d’amour que Jésus nous a laissé.

La pastorale du deuil est un don, faisons croître ses bénévoles au service de ceux qui souffrent.

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2022

“Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage“. Matthieu 2,2

Du 18 au 25 janvier 2022, prière pour l’unité des chrétiens

Seigneur Jésus, qui à la veille de mourir pour nous, as prié pour que
tous tes disciples soient parfaitement un, comme toi en ton Père, et ton
Père en toi, fais-nous ressentir douloureusement l’infidélité de notre
désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter ce qui se
cache en nous d’indifférence, de méfiance, et même d’hostilité mutuelle.

Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi, afin que, de nos âmes et
de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l’unité des chrétiens, telle
que tu la veux, par les moyens que tu veux.

En toi, qui es la charité parfaite, fais nous trouver la voie qui conduit à
l’unité, dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité.

Vœux de Mgr Georges Colomb

«Tous mes vœux, pour cette nouvelle année, à chacun ; que nous ayons la joie de nous voir, que cette pandémie ne nous empêche pas, ne nous enferme pas et ne nous replie pas sur nous-mêmes. Mais que, tout en prenant les mesures nécessaires de protection pour nous-mêmes et pour les autres, nous puissions nous voir.

Prenez soin de vous, prenez soin de vos corps mais aussi, prenez soin de vos cœurs. La Vierge Marie méditait beaucoup de choses dans son cœur.

Alors, suivons là, prenons soin de nos cœurs pour que notre amour et l’amour que nous recevons soient un témoignage pour ceux qui sont dans la souffrance, manquent d’affection. »

L’équipe Pastorale de Rochefort : Bonne année 2022

Les membres de l’équipe Pastorale, l’équipe des prêtres et des diacres de la paroisse de Rochefort vous souhaitent une bonne année 2022,

Dans ces temps qui sont les nôtres, que nous puissions toujours être dans la confiance en Jésus qui nous redit qu’il est avec nous tous les jours et que son commandement puisse nous guider :

  • “Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.”

 

Chaises : merci au généreux donateur

Un grand merci de toute la paroisse de Rochefort à ce donateur anonyme qui a fait un don important à la paroisse en réglant l’achat  de nouvelles chaises. Il s’agit de chaises “saint Denis” en hêtre teinté verni, avec un dossier “fleur de lys” et une assise en bois,  harmonisées à la récente restauration de l’église saint Louis.

180 chaises vont ainsi être remplacées courant février 2022.

Il nous faut trier celles qui doivent être mises au rebut, celles à transférer à l’église Notre Dame et celles qui pourront être vendues.

Si vous acceptez d’aider au tri ou si vous voulez acheter quelques chaises, contactez M. Gérard Gimenez au : 06.87.29.92.82

Merveilleux vitrail du Breuil

L’église Saint-Pierre de Breuil-Magné fait partie de la paroisse de Rochefort.

Elle a été construite entre 1848 et 1849. Elle possède un chemin de croix datant de 1849.

 

 

Le vitrail de la Vierge à l’Enfant  appelé  “Virgo Mater Dei” (en latin ” La Vierge mère de Dieu)  vient d’être restauré et il a repris sa place, il est magnifique.

La cathédrale Notre Dame de Paris

Où en est le chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris après deux ans de travaux ? On fait un point sur le chantier. 

Le chantier a bien avancé malgré les triples contraintes auxquelles il est soumis : le plomb, la crise sanitaire et l’arrêté de péril. La phase de sécurisation, commencée au lendemain de l’incendie, est désormais en voie d’achèvement.

Rappelons les opérations importantes réalisées depuis deux ans :

– la dépose de l’échafaudage sinistré (de juin à novembre 2020), qui entourait la flèche au moment de l’incendie, dont il a patiemment fallu scier un à un les 40 000 tubes de métal qui avaient fondu.
– la dépose et l’évacuation du grand orgue (d’août à décembre 2020), dont il fallut déposer les 8000 tuyaux répartis en 115 jeux.
– le chantier-test mené sur deux chapelles – Saint Ferdinand et Notre-Dame de Guadalupe (de septembre 2020 à janvier 2021) pour définir un protocole de nettoyage de restauration qui sera généralisé à l’ensemble des 24 chapelles que compte la cathédrale.
– l’évacuation des vestiges, le nettoyage et l’aspiration de l’ensemble des voûtes du chœur, de la nef et de la croisée des quatre voûtes adjacentes du transept.

Une dernière opération importante est en cours : la sécurisation des voûtes réalisée en montant des échafaudages à l’intérieur de la cathédrale et en posant des cintres en bois sous les voûtes pour les consolider.

Le chœur a été étayé © David Bordes / Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Enfin, la pose d’un parapluie au niveau de la croisée du transept permettra d’assurer la mise hors d’eau de la cathédrale. Cette phase de sécurisation s’achèvera comme prévu à l’été prochain.

Rappel du calendrier

Phase de sécurisation (16 avril 2019 – été 2021)
Budget : 165 millions d’euros
Principales opérations réalisées
– 15 au 16 avril 2019 (nuit de l’incendie) : sauvetage des reliques les plus précieuses et d’éléments du Trésor
– Avril 2019 : évacuation et préservation des œuvres d’art
– Avril-mai 2019 : instrumentation de la cathédrale
– Mai 2019-début 2021 : déblaiement, tri et inventaire des vestiges
– Mai-novembre 2020 : cintrage des 28 arcs-boutants
– Juin-novembre 2020 : démontage de l’échafaudage sinistré
– Août 2020-décembre 2020 : dépose du grand orgue
– Automne 2020-printemps 2021 : évacuation des vestiges, nettoyage et aspiration des quatre voûtes adjacentes du transept, dégagée de l’échafaudage sinistré

Principales opérations en cours
– Juin 2020-mi-2021 : consolidation et diagnostic des voûtes
– Octobre 2020-été 2021 : pose d’échafaudages intérieurs sur près de 27 mètres de hauteur dans le chœur, les transepts et la nef, opération préalable à la pose des cintres en bois pour sécuriser les voûtes
– Printemps 2021 : sécurisation des pieds de gerbe, laissés à nu par l’effondrement de la voûte de la croisée du transept
– Printemps 2021 : pose d’un parapluie au niveau de la croisée du transept permettant d’assurer la mise hors d’eau de la cathédrale.
– Mars-été 2021 : consolidation des six voûtes les plus fragilisées par la pose de cintres en bois
La phase de sécurisation de l’édifice s’achèvera à l’été 2021.

Opérations préalables à la restauration déjà réalisées
Si le chantier de restauration n’a pas formellement débuté, deux opérations majeures, préalables à la restauration, ont été menées :
– Septembre 2020-janvier 2021 : le chantier-test mené sur deux chapelles – Saint Ferdinand et Notre-Dame de Guadalupe – pour définir un protocole de nettoyage et de restauration qui sera généralisé à l’ensemble des 24 chapelles que compte la cathédrale, a donné des résultats très satisfaisants.
– Janvier 2021 – mars 2021 : sélection et récolte des 1000 chênes nécessaires à la restitution de la flèche, du transept et des travées adjacentes grâce à la mobilisation de l’interprofession France Bois Forêt et de la générosité de l’ensemble des acteurs de la filière. L’ensemble des chênes a été offert. 50% sont issus de forêts publiques, 50% de forêts privées.

Phase de restauration (hiver 2021 – 2024)
– Les études préalables à la restauration sont bien avancées.
– La décision de restituer l’architecture extérieure à l’identique, flèche et couverture du grand comble, dont les grands principes ont été approuvés par le président de la République, a été prise le 9 juillet 2020, suite à un avis unanime de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA). Un choix unanimement partagé par le Conseil scientifique de l’établissement public, réuni le 23 juin 2020. En outre, le 25 mars 2021, la CNPA a émis un avis favorable à un dessin proche de celui de la charpente disparue, donnant à voir les qualités formelles de la charpente médiévale et sa profondeur historique, laquelle témoigne de l’émergence de l’art du trait de charpente, classé au patrimoine mondial de l’humanité. Pour autant, le projet ne vise pas à réaliser un pur fac-similé de l’ouvrage disparu. Fidèle au dessin médiéval, il restitue les seules réparations pertinentes au plan structurel ou patrimonial.
– L’étude présentée privilégie la fidélité à la forme du monument et une restauration de la cathédrale dans son dernier état « complet, cohérent et connu », comme le préconise la charte de Venise quand cet état est parfaitement documenté et que sa restitution est réalisable.
– Les travaux de restauration à proprement parler commenceront cet hiver (hiver 2021), à la suite des appels d’offres de travaux dont certains sont d’ores et déjà engagés.
– L’examen par l’établissement public des études de diagnostic réalisées par Philippe Villeneuve, architecte en chef des monuments historiques, et ses équipes est en cours et permettra de finaliser le programme d’ordonnancement des travaux, le calendrier précis et le budget de la restauration.
– Le calendrier précis des travaux permet de tenir l’objectif de rendre la cathédrale au culte en 2024.

Le forum du patrimoine du 28 au 31 octobre 2021

Nominations – Janvier 2022

Par décision de l’évêque de la Rochelle et Saintes et après les consultations requises :

Mme Coralie MASSON, responsable du pôle annonce de la Foi, est nommée membre du conseil épiscopal

M. Jean de FOUCAULD est nommé contrôleur des comptes de l’Association Diocésaine de la Rochelle pour un mandat de trois ans.

Ces nominations prennent effet au 1er janvier 2022