Oclocher : Ma paroisse dans la poche !

Découvrez le site Oclocher en moins de 5 minutes.

Oclocher : Ma paroisse dans la poche !

Pourquoi Oclocher ?

Le clocher est un repère pour les pèlerins.
Les cloches donnent le rythme de la journée.
On se retrouve dans Oclocher !

L’ambition : ​une communauté  évangélisatrice.

“À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples :
si vous avez de l’amour les uns pour les autres.”
 Jn 13, 35

Une communauté soudée est une paroisse qui rayonne,   ses paroissiens s’engagent dans les œuvres et l’évangélisation.  L’étirement géographique des paroisses, le rythme rapide de notre société, et les réticences à l’engagement rendent difficile le contact régulier et vrai entre les membres d’une paroisse.

Fort de ce constat, Oclocher souhaite dynamiser les communautés en aidant les paroissiens à participer à leur paroisse et à ne pas rester aux portes tant de l’église (lieu) que de l’Eglise (communauté).

Le contexte

Nouvelles possibilités offertes par le numérique.

Le smartphone permet de maintenir des contacts malgré la distance et s’affirme aujourd’hui comme un véritable moyen d’organiser sa vie : chaque événement est organisé en ligne, chaque famille a son groupe WhatsApp, les paroisses créent leurs chaînes Youtube…Même si en raison de son âge on est réticent il faut avoir le courage de sauter le pa, Au XIXème siècle combien ont hésité à passer de la diligence au chemin de fer !

Présent dans toutes les poches, le smartphone démultiplie l’accès aux autres. Pour servir et écouter les autres il est indispensable.

La proposition d’Oclocher

Grâce à son application, Oclocher propose aux fidèles de conserver le contact entre eux et avec la paroisse : le curé  peut  s’adresser à ses paroissiens à tout moment via des messages courts : exemple ” Commentaire du père Mickaël”, horaires des messes, animations paroissiales, évènements.

Grâce à son application, Oclocher propose aux  paroissiens d’interagir entre eux :

  • ” Notre bébé Paul est né hier soir, nous remercions le Seigneur”
  • ” Mon mari est entré à l’hôpital, je le confie à vos prières ! “
  • ” Besoin d’aide pour déplacer un frigo lourd chez moi. 

L’application Oclocher propose des fonctionnalités que l’on peut regrouper en trois groupes.

Je me nourris spirituellement Je m’engage Je m’informe
Homélie quotidienne Evénements Horaires
Articles Coups de main Lieux
Intentions de prières Equipes Coordonnées

Pour télécharger l’application “Oclocher ” cliquer ICI

     

 

Le pélé VTT 2022 riche de souvenirs et d’émotions

Le Pélé VTT est une association catholique qui facilite, sur le plan national, des camps diocésains en VTT pour ados de 11-15 ans. Pélé VTT est une marque déposée.

Le Pélé VTT, c’est 5 jours à vélo avec d’autres jeunes en direction d’un sanctuaire marial ou d’une cathédrale.

C’est un événement intergénérationnel, une aventure humaine, spirituelle et sportive qui permet de progresser dans la foi.

40 jeunes pèlerins de Charente-Maritime ont participé à ce pélé VTT, qui les a menés, après avoir parcouru plus de 180km, jusqu’à Notre-Dame de Recouvrance à Pons.
Bravo aux cyclistes et merci aux accompagnateurs, (une vingtaine de personnes) dont les pères Arockiya et Eric Ndikubwayo, les animateurs: TTV, staff, ABS, OGM, GGG… qui ont permis la réussite de ce grand moment en assurant intendance , entretien des vélos , sécurité, etc.
L’épopée de 180 km à vélo, s’est déroulée du mardi 23 au dimanche 28 août 2022. Le départ a eu lieu à Sablonceaux, magnifique abbaye du XII ème siècle où se déroulent les grands rassemblements diocésains.
Le soleil, en cette période post caniculaire, a accompagné le pèlerinage. Le vent et pluie ne se sont manifestés que dans la nuit du mercredi au jeudi, pour réveiller le campement aux aurores, mais le petit déjeuner a été pris bien au sec, dans le réfectoire de la maison diocésaine de Saintes.
Les cyclistes sont ensuite partis vers Ecurat et les châteaux de Crazannes et de Panloy.
Une halte aux Lapidiales de Port d’Envaux – site dédié à l’art lapidaire ( du latin  lapis : pierre) – a permis de rencontrer les sculpteurs d’œuvres parfois étonnantes. La carrière bien connue de Crazannes n’étant pas loin.
De leur coté, les accompagnateurs restés au camp, préparaient les activités  à venir : soirées et grand jeu dans Saintes.
Sur la route, les pèlerins,  séchés par  un généreux soleil sont arrivés  au camp de Saintes où les attendaient,  après  la douche : jeux, préparation  de veillée et prise de photos aériennes, grâce  au TTV multimédia spécialiste ès drones. Puis, à midi, brochettes de chamallows grillés au barbecue…..
Au pelé VTT, on ne se laisse pas mourir de faim.
La veillée  a permis à chaque équipe de présenter son saint Patron et  après l’office des complies (dernière prière du soir), le camp a retrouvé son calme et les sportifs, le  repos .
Après Saintes, les pèlerins VTT ont gagné le lieu de camp suivant,  à Chermignac, au terme d’un circuit de 36 kms à vélo.
Le vendredi 26 août les 100 km ont été atteints, le samedi a été bien occupé et  le dimanche 28 août, sixième journée du pélé, départ vers Pons, but ultime du pelé.  Après avoir bénéficié d’un ravitaillement paroissial au 30ème kilomètre, puis avoir affronté la rude “montée des marches,” le peloton est arrivé au donjon de Pons.
Les équipes ont reçu un accueil inoubliable à l’hôpital des pèlerins, hospice médiéval  célèbre, situé sur le chemin de Compostelle, avec une haie d’honneur des staffs et des TTV. La musique a fait sortir des riverains qui se sont joints à la petite foule pour féliciter  les jeunes pour leur performance.
Une messe a clôturé le pelé, merci à Notre Dame de Recouvrance !
Il est dur de se quitter… mais l’avenir est là: chacun pense déjà  au pelé VTT 2023 !

 

Départ ce matin du pélé VTT en Charente Maritime

Ce matin vers 8h00 des jeunes du diocèse, collégiens et lycéens, sont partis en VTT, de l’Abbaye de Sablonceaux vers Pons.

Les pèlerinages en VTT sont nés au Sanctuaire de Rocamadour (Lot) en 2001. Aujourd’hui, des « pélés VTT » sont organisés dans une quarantaine de départements et regroupent environ 5000 participants dans toute la France.

Dans le diocèse de La Rochelle, c’est la seconde année qu’un Pélé VTT a lieu. 70 personnes, collégiens (“pédalants”), lycéens et adultes, âgées de 11 à 75 ans, y participeront.

Le Pélé VTT est parti de l’Abbaye de Sablonceaux, et fait étape à Saintes, Chermignac, Saint-Simon-de-Pelouaille, jusqu’à Pons et sa belle statue de Notre-Dame de Recouvrance. Pendant 6 jours, les collégiens vont découvrir les routes, les paysages, les communes, les monuments et les habitants de la Saintonge, accompagnés d’un animateur et d’un prêtre ou d’une religieuse. Pendant ce temps, des lycéens démonteront le camp, pour le remonter à la prochaine étape, aidés par des adultes qui assurent l’intendance, la sécurité et la logistique.

 

 

Fidélité et mission pour la vie en Christ : thème du pèlerinage à l’île Madame

Vendredi 19 août 2022, les chrétiens de Charente-Maritime se sont retrouvés au pèlerinage à l’Île Madame, dédié aux prêtres et religieux martyrs sous la Révolution.

Cliquer ICI pour lire le texte “Fidélité et Mission pour la vie en Christ” de Mgr G. Colomb

Programme  :

  • 9 h 45 : Accueil des pèlerins au sanctuaire de  Port-des-Barques
  • 10h00 : Ouverture du pèlerinage, accueil et présentation de Mgr Hervé Gosselin  par Mgr Georges Colomb. Réponse de Mgr Gosselin.

 

Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême, invité par Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, a présidé ce pèlerinage .

 

Vidéo de l’intervention de Mgr Gosselin

Texte recueilli après l’intervention de Mgr H. Gosselin par GT

Père Blomme

Temps spirituel et évocation du martyr des prêtres et religieux sur les pontons de Rochefort, par le père Blomme, postulateur de la cause en béatification des 64 prêtres et religieux martyrs de la Révolution française en 1794; déclarés bienheureux le 1er octobre 1995, à Rome, par saint Jean-Paul II, avec le père Jean-Baptiste Souzy à leur tête.

Vidéo de la Messe du pèlerinage

Les prêtres martyrs de Rochefort – 1794

La plus grande nécropole de prêtres au monde.

 L’île Madame à l’embouchure de la Charente, est un lieu unique, d’une grande beauté, c’est aussi « Le plus grand reliquaire de prêtres martyrs, en France, et peut-être dans le monde », comme le déclarait en 1994, Mgr Roger Etchegarray, venu au pèlerinage du bicentenaire des prêtres et religieux martyrs des pontons de Rochefort. Propos repris en 1995 par le cardinal Lustiger, présidant à son tour le pèlerinage à l’île Madame.

La Révolution française fut anticléricale, dans ce rejet ont joué :

Les dérives et excès scandaleux du haut clergé aristocratique, puisque les évêques étaient nommés avec l’accord du roi, tout comme les riches abbés, selon le système commendataire,

L’alliance séculaire du trône et de l’autel et la pauvreté du peuple, due aux guerres de Louis XIV, n’expliquent pas tout, car le peuple connaissait le dévouement du bas clergé, des curés, des moines et des moniales. Bien souvent, ce sont les curés, qui rédigèrent les cahiers de doléance du peuple, pour les adresser aux Etats Généraux de mai 1789.

En fait, les élites révolutionnaires, animées par l’esprit des Lumières et la montée de la Franc maçonnerie, rejetaient l’Eglise, considérée comme une force obscurantiste, et elles haïssaient la monarchie et la noblesse qui leur barraient la route, malgré leurs compétences, leur dévouement et leur habileté, vers le pouvoir, les promotions et les faveurs. Enfin, le mépris affiché par les aristocrates envers tout roturier, même dévoué et talentueux, n’arrangea rien.

La « Constitution civile du clergé »,

Une tentative de prise de contrôle de l’Église catholique par l’État.

La persécution des prêtres et religieux qui refusèrent de rompre avec le pape pour se placer sous le contrôle de l’Etat français en 1791, en ne signant pas la « Constitution civile du clergé » fut un épisode dramatique de l’histoire de France.

Le clergé, qui, en 1789, comptait 130 000 prêtres dont 44 000 curés de paroisse, auxquels il fallait ajouter 30 000 religieux et religieuses, se partagera sous la Révolution en deux camps, presque égaux: les jureurs « assermentés », qui composèrent avec le nouveau pouvoir, et les non-jureurs « insermentés », qui restèrent fidèles au pape Pie VI et refusèrent de prêter le serment d’allégeance au gouvernement révolutionnaire.

En effet, le 12 juillet 1790, l’Assemblée constituante vote la Constitution civile du clergé qui coupe les ponts entre le clergé français et Rome : les évêques devant être élus par le corps électoral civil, mêlant croyants et incroyants, sans interférence du pape.

Le 14 juillet 1790 c’est la fête de la Fédération au Champ-de-Mars, à Paris.

Le 24 juillet, le serment d’allégeance à la République est imposé aux évêques et aux prêtres, Louis XVI accepte le texte,

Le 27 novembre 1790 un décret impose à tous les ecclésiastiques de prêter serment sous 8 jours, la moitié, environ, du clergé paroissial « jurera » et l’autre moitié refusera ; on la dira « insermentée ».

Le 10 mars 1791, Pie VI rejette la Constitution civile du clergé.

Le 27 mai 1792 l’Assemblée, devenue législative, vote la loi d’exil dans les 3 mois des prêtres rebelles, dits « insermentés », sinon c’est la déportation en Guyane.

Le 26 août 1792 la loi est durcie : départ en exil dans les 15 jours, sinon c’est l’arrestation et la déportation en Guyane.

Le 27 mars 1793  les prêtres insermentés sont regroupés à Bordeaux pour déportation.

La saturation des prisons de Bordeaux dirige les flux suivants vers Rochefort.

En 1794, c’est la Terreur, le Comité de salut public a envoyé 1 494 ecclésiastiques, de toute la France, à Bordeaux  (on comptera 160 décès à Bx), puis à Rochefort829 ecclésiastiques  arriveront de mars à juillet 1794.

A Rochefort ils embarquent, à partir d’avril 1794, d’abord sur les « Deux Associés », puis », à partir de juin 1794, sur le « Washington ».

 Entassés sur ces deux navires négriers, ancrés à l’embouchure de la Charente, près de l’île d’Aix, dans des conditions concentrationnaires 547 prêtres et religieux mourront en 8 mois.

En janvier 1795, après la chute de Robespierre, la détention s’adoucit.

Le 15 août 1795 les détenus apprennent leur débarquement sur l’île Madame et ils mettent ce bonheur au compte de Notre Dame.

Au total, il n’y aura que 228 survivants, soit à peine le quart des prisonniers. Fait capital à souligner : ils décideront, au nom du Christ, de pardonner à leurs bourreaux et de ne pas s’étendre, en liberté, sur leurs souffrances, afin de contribuer à la paix civile.

Le 1er octobre 1995, à Rome, 64 ecclésiastiques, avec le père Jean-Baptiste Souzy, vicaire général de La Rochelle à leur tête, seront béatifiés, par le pape Jean-Paul II, comme martyrs de la foi. Ce  chiffre de 64 ecclésiastiques est dû au fait que ne furent retenus que ceux pour lesquels on disposait de témoignages d’héroïcité et de vertu, pour beaucoup d’autres, hélas, ce fut impossible, faute de témoignages.

Initié en 1910, le pèlerinage diocésain de l’île Madame a lieu à proximité du 18 août, jour de la fête commémorant le martyre des ecclésiastiques français.

Pour télécharger ou imprimer ce texte sur les prêtres et religieux déportés, cliquer ICI

 

Photos GT

Photos GT

 

 

 

 

 

 

Les Frats reprennent en septembre

Chers amis,

L’année pastorale arrive à son terme. Je rends grâce pour tout ce que nous avons vécu et partagé tout au long de cette année.

Nos petites Frats se sont investies dans la démarche synodale missionnaire proposée par le diocèse. Le samedi 21 mai, à partir de vos réflexions, nous nous sommes retrouvés à Soubise pour voter les orientations retenues pour notre doyenné.

Elles sont au nombre de 4 :

  • Prendre soin des plus fragiles.         
  • Restaurer, soigner nos communautés.
  • Accueillir chacun et chacune comme le Seigneur le demande.
  • Evangéliser les familles, les jeunes et les enfants.

Il nous reviendra en paroisse, dès la rentrée, de voir comment les prendre en compte et les mettre en œuvre.

En Equipe Pastorale nous nous sommes redit combien l’expérience de vie fraternelle, de la vie prière et de partage qui se vit dans les Frats est importante. Nous nous réjouissons de cette expérience d’Eglise et désirons vous encourager à poursuivre cette aventure. Il nous faudra voir, dès la rentrée, comment appeler d’autres personnes à rejoindre ces Frats ou à en créer d’autres.

Un parcours vous sera proposé, toujours autour de la Parole de Dieu, pour lire ensemble le livre des Actes des Apôtres et découvrir cette Eglise naissante si proche de nos réalités pastorales actuelles.

Le samedi 24 septembre nous proposerons aux paroissiens une grande soirée de retrouvailles autour d’un temps de louange et de témoignage. Ce sera aussi l’occasion de faire découvrir à d’autres ce qui se vit dans les frats paroissiales.

Nous poursuivrons par un grand dîner partagé pour mieux nous connaître et accueillir les nouveaux. Réservez déjà cette soirée.

 

 

 

Le dimanche 25 septembre, nous nous retrouverons alors pour une messe unique de rentrée à 11h à l’église St Louis.

Nous pouvons rendre grâce à Dieu pour tout ce que nous avons vécu ensemble. Notre communauté est fraternelle, généreuse et missionnaire. J’en suis témoin chaque jour. Plusieurs jeunes familles vont nous rejoindre à la rentrée, tout comme de jeunes retraités. Voilà de quoi nous réjouir et nous préparer à les accueillir.

Bel été à chacun et chacune. Restons bien unis dans la prière.

Je vous redis ma joie d’être votre pasteur avec les confrères prêtres et diacres et les membres de l’Equipe Pastorale.

Père Mickaël, curé

Xème rencontre mondiale des familles Rome du 22 au 26 juin 2022

La dixième Rencontre Mondiale des familles aura lieu du 22 au 26 juin 2022 à Rome sur le thème  ” L’amour familial, vocation et chemin de sainteté “,  avec cette année également des initiatives locales dans les diocèses du monde entier.
Il s’agit d’un événement très festif pour célébrer la famille, souvent lieu de l’apprentissage de l’amour, source de force et de paix, mais parfois aussi de blessures profondes, sans nier les difficultés mais en cherchant à les surmonter. Toutes les conférences et tables rondes à Rome seront diffusées sur le site. Les délégués des Conférences épiscopales et des mouvements internationaux impliqués dans la Pastorale familiale y participeront en particulier.
Les rencontres mondiales des familles ont été lancées par le saint Jean-Paul II en 1994. Elles sont organisées tous les trois ans par le dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie. La dernière rencontre à Dublin en août 2018 a rassemblé 37000 personnes. « Ces milliers de personnes qui ont participé aux dernières éditions, avec la richesse de leurs langues, de leurs cultures et de leurs expériences, ont été un signe éloquent de la beauté de la famille pour l’Eglise et pour toute l’humanité » selon le cardinal Farrel, préfet de ce dicastère.
Catherine Gardies,
Déléguée épiscopale à la pastorale familiale
  • Programme : – Toutes les propositions à vivre du 22 au 26 juin Cliquer ICI
  • Vidéos : – Se préparer en regardant les catéchèses Cliquer ICI
  • Prier : – Avec la prière officielle et l’icône Cliquer ICI
  • Participer : – Avec votre paroisse, votre doyenné Infos à venir
Pour en savoir davantage : site officiel

Contact : pastoraledesfamilles17@gmail.com – 06 07 75 71 70

Vidéo : Le message du Pape François pour la Xème Rencontre Mondiale des Familles

Pour comprendre la symbolique du logo, cliquez sur la vidéo ci – dessous

 

 

 

La phase nationale du Synode sur la synodalité s’est achevée en France

La Conférence des évêques de France a publié hier le dossier de synthèse du synode sur la synodalité accompagné d’une analyse portant sur les points forts et points faibles que les évêques ont identifiés.

« A ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »
Jn 13, 35

Vous y retrouverez des similitudes avec le synode diocésain dont la prochaine étape, à la rentrée, sera l’envoi en mission auquel procèdera Mgr Colomb dans chaque doyenné.

Document d’accompagnement de la collecte des synthèses synodales

Synthèse synodale du diocèse de la Rochelle

 

 

Grande joie pour notre diocèse !

Samedi 11 juin 2022 à 10h00 : –  Oscar Akoha et Rémi Delprat deviendront prêtres, lors de la messe d’ordination qui sera célébrée à la cathédrale de la Rochelle,  par Mgr Georges Colomb

C’est tout le diocèse qui se réjouit avec ces deux ordinands et nous serons nombreux à venir vivre cette célébration avec eux !

Pour nous préparer aux ordinations du 11 juin dans la prière, le service diocésain des vocations propose une neuvaine de prière avec la Bienheureuse Pauline Jaricot (béatification le 22 mai 2022).

 

Pour faciliter la venue à La Rochelle, un service de car a été mis en place, mais les réservations sont closes depuis le 30 mai. Voici les horaires pour ceux qui sont inscrits :

Départ de Jonzac, à 7h10 à la gare SCNF (retour :  arrivée à Jonzac à 16h20)

–  Départ de Saintes, à 8h20 à la Maison diocésaine, 6 allée du Séminaire (retour : arrivée à Saintes à 15h10)

  Départ de Royan, à 7h40 à la gare SCNF (retour : arrivée à Royan à 15h50)

–  Départ de Rochefort, à 8h35 à l’esplanade Roy-Bry (retour : arrivée à Rochefort 14h45)

  • Frais de participation : 15 € à régler à l’entrée du car (ordre : Association diocésaine de La Rochelle)
  • Chacun est invité à apporter son pique-nique pour le déjeuner.

Témoignages d’Oscar et Rémi, futurs prêtres diocésains

Portes ouvertes du Mej de Rochefort

Une équipe Mej (Mouvement Eucharistique des Jeunes), composée d’Enora, Odilon, Amédeo et Louis, s’est réunie toute l’année pour vivre des temps de partage, de bricolage, de prière, de jeux, d’action solidaire.

Le Mouvement Eucharistique des Jeunes aide chaque jeune à faire le lien entre sa vie et sa foi, à découvrir les trésors spirituels pour les faire fructifier et en témoigner.

Le mouvement envoie les jeunes dans le monde afin d’être au service de leurs frères. Chaque enfant développe une sensibilité différente : protection de la planète, des plus pauvres et démunis, des plus fragiles… On s’engage seul ou en équipe pour faire l’expérience de la rencontre de l’autre, dans le Christ.

Le Mej c’est une vie d’équipe à l’année et aussi des camps l’été pour tous les âges de 8 à 19 ans (il reste encore de la place, n’hésitez pas à aller sur le site https://www.mej.fr/accueil/nous-rejoindre/inscrire-mon-enfant/sinscrire-pour-un-ete-vivre-un-camp-mej)

Afin de faire grandir notre équipe et de te partager ce que nous vivons, nous te te proposons de venir découvrir le MEJ le samedi 11 Juin 2022 à 10h30 à la salle Jeanne d’Arc de l’école St Joseph (entrée en face des salles paroissiales) suivi d’un pique nique pour ceux qui le veulent.

Venez nombreux !

Enora, Odilon, Amédeo et Louis

Contact :

Pour nous contacter et nous prévenir de ta venue : Adélaïde Ostermann – au téléphone : 06.60.51.11.59 et au courriel : ao2ostermann@gmail.com

Chant Roland Mattar :  Au coeur du Mej

Prière MEJ

“ Apprends-nous Seigneur,
À te choisir tous les jours,
À redire ton oui
en chacun de nos actes.

Donne-nous de te suivre sans peur
et de t’aimer plus que tout.
Rends-nous frères,
toi qui nous as rassemblés.

Fais de nous les témoins devant tous
de ce que nous avons vu et entendu,
de ce que nous croyons et vivons
pour que tout homme avec nous reconnaisse en toi
l’unique Seigneur. ”

Contribution diocésaine au synode romain

Deux Synodes complémentaires.

 La démarche synodale missionnaire en doyennés, lancée la première, par le diocèse de La Rochelle & Saintes, puis le synode romain, lancé postérieurement, par le pape François, se sont télescopés ( en raison du Covid qui a désorganisé les agendas).

Synode diocésain.  Le travail de réflexion a commencé dans les doyennés. Ce sont les curés de chaque paroisse qui organisent les échanges au sein de leurs équipes pastorales et des conseils pastoraux.

Synode romain . Dans ce cadre, quelques dizaines d’équipes  réfléchissent sur dix thèmes centrés sur “communion, participation et mission” proposés par le pape François en octobre 2021, ils disposent de la présentation du synode romain et de la « feuille de route ».

« Dans les deux cas,  synode diocésain et synode romain, il s’agit de marcher ensemble, fidèles, prêtres, diacres, évêques pour entrer dans une manière d’être ecclésiale en nous mettant à l’écoute de l’Esprit Saint pour chercher ensemble ce que le Seigneur attend de nous, pour toujours mieux répondre à son appel ». Mgr Georges Colomb

Le synode des évêques, préparé à partir du 10 octobre 2021 , se réunira à Rome le 15 août 2022   Sur le thème : « Pour une Église synodale : communion, participation et mission ».

Après ces premières étapes, l’itinéraire synodal se poursuivra continent par continent, de septembre 2022 à mars 2023.

La phase finale: “Église universelle” s’ouvrira à Rome en octobre 2023.

  • Retrouvez le calendrier annoncé ici
  • Courrier de Mgr Colomb ici
  • Document de travail ici
  • Prière du synode ici

Synthèse du diocèse de La Rochelle – Synode romain 2023

Télécharger la synthèse

Il est possible de prendre connaissance des synthèses des autres diocèses de France, en cliquant sur la carte interactive des diocèses, que l’on trouve ici

Communication paroissiale

L’information paroissiale se diffuse déjà par le site internet, la page Facebook et la feuille paroissiale.
Il est proposé d’ajouter un nouveau support, sous la forme d’un réseau WhatsApp. Ce sera une manière de recevoir les infos de dernières minutes, les rappels d’événements paroissiaux, des annonces à passer par des paroissiens…
Ce réseau serait administré par le curé de la paroisse accompagné par deux personnes qu’il désignera.
Si vous souhaitez bénéficier de ce réseau, vous pouvez remplir le formulaire suivant :
Nom – Prénom –
Tel portable numéro :
souhaite faire partie du réseau WhatsApp « Info paroisse Rochefort »
Ce formulaire pourra être déposé dans une corbeille à la fin des messes.