Se faire des amis au MEJ , Chanter, Prier, Jouer entre copains

Tu as envie de rencontrer d’ autres enfants , chanter, prier,  partager, jouer,  célébrer avec eux l’Eucharistie?
Rejoins-nous pour le temps fort de rentrée

Samedi 01 Octobre 2022 à 15h à la salle Jeanne d’Arc de l’école St Joseph

Programme de la journée :

  • 15h : Accueil
    Découverte du Thème de l’année Mej
    Partage, grand jeu, chants
  • 17h15 : Goûter / jeu extérieur
  • 18h : Rdv à l’église Notre Dame, préparation de l’Eucharistie
  • 18h30 : Messe animée par les enfants
    Fin de la journée vers 19h30 à l’Église Notre Dame

Pour plus de renseignements :
Adélaïde Ostermann – ao2ostermann@gmail.com – 0660511159

Rentrée 2022-2023 à l’aumônerie de Rochefort

 La première rencontre des jeunes de l’aumônerie ADOS se déroulera

Vendredi 7 octobre 2022 de 19h00 à 20h30 au 65 ter rue Voltaire.

Les prochaines auront lieu :

  • Vendredi 21 octobre 2022
  • Vendredi 11 novembre 2022
  • Vendredi 25 novembre 2022

Pour vous inscrire à l’un  de ces groupes vous devez envoyer un courriel à :   aumonerierochefort@gmail.com

  • Martin se chargera du groupe des 12 -13 ans.
  • Mayeul se chargera du groupe des 14 – 17 ans.
CONTACTS

Chantons…

Pour imprimer ou télécharger ce document cliquer sur l’image.

Venez marcher sur la route d’Abraham. Pour les 18-35 ans

“Quitte ton pays et la maison de ton père, et va vers le pays que je te montrerai.” Gn 12,1

C’est une proposition originale que le service diocésain des vocations propose aux jeunes de 18 à 35 ans dès le mois d’octobre 2022 : 4 marches (9 octobre, 20 novembre, 19 mars et 23 avril), autour d’une figure de sainteté, dans différents lieux de notre diocèse.

Accompagnées par le Père Louis Chasseriau, responsable du service des vocations, ces marches seront l’occasion de prendre du temps pour réfléchir à sa relation personnelle au Christ, trouver sa place dans l’Église et la société, mieux comprendre la vocation à la sainteté.

Ces marches seront ponctuées par des temps de prière, d’adoration, la célébration de la messe, ainsi que des “topos spi”.

La première marche aura lieu le 9 octobre, avec le bienheureux Pier Giorgio Frassati : elle permettra de découvrir le Fort Lupin et ses environs.

Rendez-vous à 9h au Fort Lupin : le petit déj’ est offert !

Départ à 9h30 : marche avec des haltes à l’occasion de topos, de la messe et aussi du pique-nique (à apporter)

Fin à 16h30 avec un temps de prière et d’adoration dans le Fort Lupin

Renseignements : Père Louis Chasseriau – 06 84 85 15 87 – vocations@diocese17.fr

Rentrée du MEJ sur notre paroisse de Rochefort

►  Agenda 2022 – 2023

Les réunions d’équipe auront lieu le samedi matin de 10h00 à 12h00 à la salle Jeanne d’Arc (école St joseph – 65 Ter rue Voltaire – Rochefort).

  • Samedi 15 octobre 2022
  • Samedi 19 novembre
  • Samedi 17 décembre
  • Samedi 21 janvier 2023
  • Samedi 18 mars
  • Samedi 20 mai
  • Samedi 17 juin

Temps forts à 15h00 – animations de  messe à l’église Notre Dame – 18h30

  • Samedi 1er octobre  à 15h00
  • Samedi 26 novembre
  • Samedi 25 février
  • Samedi 13 mai
Comment ça fonctionne ?

Le Mouvement Eucharistique des Jeunes se vit au sein de petites équipes de 6 à 10 jeunes.
Un thème d’année constitue le fil rouge de ces rencontres. Encadrés par des responsables d’équipe, les MEJistes peuvent s’exprimer en toute liberté sur les sujets qui leur tiennent à cœur ou tout simplement des sujets dans l’actualité du monde ou de l’Eglise.
Les réunions d’équipe auront lieu le samedi matin de 10h00 à 12h00 tous les mois dans la salle Jeanne D’Arc de l’école St Joseph (entrée face aux salles paroissiales Notre Dame – rue Voltaire à Rochefort).
Ils vont apprendre à mettre du sens dans tout ce qu’ils font : les jeux, la prière, les rencontres… La notion d’équipe est très importante : grâce à elle, les MEJistes apprennent à faire confiance et à s’ouvrir aux autres. Cela leur servira toute leur vie !
Le MEJ propose également des rencontres régionales et des camps l’été qui permettent aux enfants de faire de belles rencontres, de créer, de partager…

Contact :
  •  Adélaïde OSTERMANN   06.60.51.11.59  par courriel :  ao2ostermann@gmail.com
    Le site du Mej : https://www.mej.fr/

*Adélaïde est une maman de 3 enfants, elle a fait du Mej pendant ses années lycée puis a été animatrice et responsable diocésaine du Mej 64 (Pau/Bayonne) pendant 5 ans.

  • Secrétariat paroissial :  – 109 Ter  rue Pierre Loti (derrière l’église Saint-Louis) 17300 Rochefort
      05.16.65.42.89 – Courriel : paroissederochefort@gmail.com
Le Mej, c’est quoi ?

Le Mouvement Eucharistique des Jeunes est un mouvement d’éducation humaine et spirituelle qui s’adresse aux enfants et aux jeunes de 6 à 18 ans qui désirent vivre à la manière de Jésus. Le MEJ les aide à construire une relation d’amitié avec Jésus, en puisant ses fondements dans une spiritualité ignatienne.
Le MEJ aide chaque jeune à faire le lien entre sa vie et sa foi, à découvrir les trésors spirituels pour les faire fructifier et en témoigner.
A vocation apostolique, le mouvement ouvre les jeunes au monde afin d’être au service de leurs frères.
Chaque enfant développe une sensibilité différente : protection de la planète, des plus pauvres et démunis, des plus fragiles… On s’engage seul ou en équipe pour faire l’expérience de la rencontre de l’autre, dans le Christ.

Prière chantée ci- dessous :

 

Pèlerinage à Notre-Dame de Recouvrance sous le soleil de Pons

Environ 200 personnes, venues des 4 coins de la Charente Maritime pour prier Notre Dame de Recouvrance furent accueillies, devant l’église saint Vivien de Pons, ce samedi 10 septembre, par le curé, l’abbé Michel Resenterra et de nombreux bénévoles, tous aussi radieux que le soleil.

Vers 9h30, les plus jeunes partaient à pied de l’église d’Avy pour rejoindre le groupe des pèlerins arrivés en voiture à l’église St Vivien, au terme d’une marche de 5 km.

Vers 10h00, Pontoises et  Pontois (ainsi s’appellent les indigènes de Pons), accueillaient les participants venus au pèlerinage en leur offrant un café gourmand devant l’église St Vivien de Pons.

église St Vivien de Pons

                                               Programme de la journée :

  • 9h30 :  Accueil devant l’église d’Avy, pour les plus jeunes et marche ( environ 5 km) vers Pons,
  • 10h00 : Accueil devant l’église St Vivien.
  • 10h45 : Chapelet.
  • 11h30 : Conférence du père Louis Chassériau, sur les vocations.
  • 12h45 : Pique nique sur l’île aux sœurs (juste derrière l’église St Vivien)
Île aux sœurs, juste derrière l’église St Vivien
  • 13h45 : Retour dans l’église St Vivien, prières, chants et témoignages.
  • 14h30 : procession mariale. dans les rues de Pons.
  • 15h45 : Messe à l’église St Martin en l’honneur de Notre Dame de Recouvrance, sous la présidence de Mgr Georges Colomb.

Chant : O Vierge de Recouvrance

J’inscris mon enfant au catéchisme à Rochefort

Chers parents,

Une nouvelle année scolaire et pastorale va bientôt commencer. Nous relançons aussi la catéchèse sur la paroisse avec des propositions nouvelles suite au départ de notre animatrice pastorale, Brigitte Gadenne qui n’a pas été remplacée. Mais nous accueillons cela comme un défi et comptons aussi sur des parents pour nous aider et nous soutenir.
Nous proposerions aux enfants cette année de se retrouver en petites équipes, toutes les semaines pendant trois semaines selon des jours et des horaires à définir ensemble lors de notre réunion de parents et quelques temps forts certains samedis après-midi.
Nous serons heureux de vous accueillir pour la réinscription de votre enfant à la catéchèse paroissiale pour l’année 2022 – 2023.

Pour tous  ceux qui n’ont pas pu s’inscrire au caté à temps, vous  pouvez téléphoner au 06 99 69 88 01 ou par courriel : faniekt@yahoo.com 

Bulletin d’inscription cliquer ICI.

A bientôt,
P. Mickaël Le Nezet et Mme Fanie Perreau

Pour imprimer ou télécharger la lettre cliquer ICI

Pourquoi inscrire mon enfant au catéchisme ?

Le catéchisme, proposé aux enfants de 6 à 12 ans, est une démarche qui construit la personne humaine, qui initie à la vie avec Jésus Christ qui aide à découvrir Dieu et à l’aimer. De plus, comment comprendre la civilisation et l’histoire de la France sans connaître le Christianisme sur lequel elles sont fondées ?

Inscrire son enfant au catéchisme, c’est lui permettre de rencontrer Jésus et de découvrir qu’il est aimé de Dieu. C’est lui donner des éléments de réflexion sur des questions qu’il se pose sur lui-même, sur le monde et sur Dieu.

Le catéchisme présente la foi de l’Eglise, sa cohérence, son intelligence, sa dynamique pour que chacun puisse exprimer sa propre foi chrétienne par des mots et des actes.

Que fait-on au catéchisme ?

Au catéchisme, les enfants « apprennent » à devenir croyants. La foi n’est pas un savoir théorique que l’on évalue comme à l’école ! C’est une façon de vivre avec Jésus-Christ. Les enfants s’ouvrent à une relation à Dieu et aux hommes.

Eveil à la FoiAu catéchisme,  progressivement, l’enfant découvre une relation à Dieu, en Eglise.

L’occasion lui est donnée de comprendre ce qui est vécu dans les sacrements, et d’aborder la Parole de Dieu. Il découvre ainsi les contenus d’une foi vivante qui donne sens à sa vie.

Il y a différentes façons de mieux connaître Jésus et le catéchisme propose des itinéraires variés :

Les enfants peuvent étudier un texte d’Evangile, l’illustrer, ou bien regarder un DVD, découvrir un épisode de la Bible par le jeu ou le mime, aller voir une exposition, visiter une église, ou découvrir ensemble l’histoire de la vie d’un saint.

Le  catéchisme permet aussi aux enfants de se faire des amis qui cheminent comme eux. C’est l’occasion d’aborder des questions, qui touchent à leur quotidien, de participer à une célébration et de prier ensemble.. Le ou la  catéchiste les accompagne dans leurs découvertes, les écoute, lance le débat, répond aux questions et les initie à la prière de l’Eglise.

Comment inscrire mon enfant au catéchisme ?

Pour inscrire son enfant au catéchisme, il suffit de s’adresser à la paroisse à laquelle est rattaché son domicile.

Des permanences d’inscription sont  organisées  au cours du mois de septembre pour donner tous les renseignements concernant l’inscription de l’enfant et l’organisation de la catéchèse (jours, lieux, horaires, etc.)

 

 

Oclocher : Ma paroisse dans la poche !

Découvrez le site Oclocher en moins de 5 minutes.

Oclocher : Ma paroisse dans la poche !

Pourquoi Oclocher ?

Le clocher est un repère pour les pèlerins.
Les cloches donnent le rythme de la journée.
On se retrouve dans Oclocher !

L’ambition : ​une communauté  évangélisatrice.

“À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples :
si vous avez de l’amour les uns pour les autres.”
 Jn 13, 35

Une communauté soudée est une paroisse qui rayonne,   ses paroissiens s’engagent dans les œuvres et l’évangélisation.  L’étirement géographique des paroisses, le rythme rapide de notre société, et les réticences à l’engagement rendent difficile le contact régulier et vrai entre les membres d’une paroisse.

Fort de ce constat, Oclocher souhaite dynamiser les communautés en aidant les paroissiens à participer à leur paroisse et à ne pas rester aux portes tant de l’église (lieu) que de l’Eglise (communauté).

Le contexte

Nouvelles possibilités offertes par le numérique.

Le smartphone permet de maintenir des contacts malgré la distance et s’affirme aujourd’hui comme un véritable moyen d’organiser sa vie : chaque événement est organisé en ligne, chaque famille a son groupe WhatsApp, les paroisses créent leurs chaînes Youtube…Même si en raison de son âge on est réticent il faut avoir le courage de sauter le pa, Au XIXème siècle combien ont hésité à passer de la diligence au chemin de fer !

Présent dans toutes les poches, le smartphone démultiplie l’accès aux autres. Pour servir et écouter les autres il est indispensable.

La proposition d’Oclocher

Grâce à son application, Oclocher propose aux fidèles de conserver le contact entre eux et avec la paroisse : le curé  peut  s’adresser à ses paroissiens à tout moment via des messages courts : exemple ” Commentaire du père Mickaël”, horaires des messes, animations paroissiales, évènements.

Grâce à son application, Oclocher propose aux  paroissiens d’interagir entre eux :

  • ” Notre bébé Paul est né hier soir, nous remercions le Seigneur”
  • ” Mon mari est entré à l’hôpital, je le confie à vos prières ! “
  • ” Besoin d’aide pour déplacer un frigo lourd chez moi. 

L’application Oclocher propose des fonctionnalités que l’on peut regrouper en trois groupes.

Je me nourris spirituellement Je m’engage Je m’informe
Homélie quotidienne Evénements Horaires
Articles Coups de main Lieux
Intentions de prières Equipes Coordonnées

Pour télécharger l’application “Oclocher ” cliquer ICI

     

 

Le pélé VTT 2022 riche de souvenirs et d’émotions

Le Pélé VTT est une association catholique qui facilite, sur le plan national, des camps diocésains en VTT pour ados de 11-15 ans. Pélé VTT est une marque déposée.

Le Pélé VTT, c’est 5 jours à vélo avec d’autres jeunes en direction d’un sanctuaire marial ou d’une cathédrale.

C’est un événement intergénérationnel, une aventure humaine, spirituelle et sportive qui permet de progresser dans la foi.

40 jeunes pèlerins de Charente-Maritime ont participé à ce pélé VTT, qui les a menés, après avoir parcouru plus de 180km, jusqu’à Notre-Dame de Recouvrance à Pons.
Bravo aux cyclistes et merci aux accompagnateurs, (une vingtaine de personnes) dont les pères Arockiya et Eric Ndikubwayo, les animateurs: TTV, staff, ABS, OGM, GGG… qui ont permis la réussite de ce grand moment en assurant intendance , entretien des vélos , sécurité, etc.
L’épopée de 180 km à vélo, s’est déroulée du mardi 23 au dimanche 28 août 2022. Le départ a eu lieu à Sablonceaux, magnifique abbaye du XII ème siècle où se déroulent les grands rassemblements diocésains.
Le soleil, en cette période post caniculaire, a accompagné le pèlerinage. Le vent et pluie ne se sont manifestés que dans la nuit du mercredi au jeudi, pour réveiller le campement aux aurores, mais le petit déjeuner a été pris bien au sec, dans le réfectoire de la maison diocésaine de Saintes.
Les cyclistes sont ensuite partis vers Ecurat et les châteaux de Crazannes et de Panloy.
Une halte aux Lapidiales de Port d’Envaux – site dédié à l’art lapidaire ( du latin  lapis : pierre) – a permis de rencontrer les sculpteurs d’œuvres parfois étonnantes. La carrière bien connue de Crazannes n’étant pas loin.
De leur coté, les accompagnateurs restés au camp, préparaient les activités  à venir : soirées et grand jeu dans Saintes.
Sur la route, les pèlerins,  séchés par  un généreux soleil sont arrivés  au camp de Saintes où les attendaient,  après  la douche : jeux, préparation  de veillée et prise de photos aériennes, grâce  au TTV multimédia spécialiste ès drones. Puis, à midi, brochettes de chamallows grillés au barbecue…..
Au pelé VTT, on ne se laisse pas mourir de faim.
La veillée  a permis à chaque équipe de présenter son saint Patron et  après l’office des complies (dernière prière du soir), le camp a retrouvé son calme et les sportifs, le  repos .
Après Saintes, les pèlerins VTT ont gagné le lieu de camp suivant,  à Chermignac, au terme d’un circuit de 36 kms à vélo.
Le vendredi 26 août les 100 km ont été atteints, le samedi a été bien occupé et  le dimanche 28 août, sixième journée du pélé, départ vers Pons, but ultime du pelé.  Après avoir bénéficié d’un ravitaillement paroissial au 30ème kilomètre, puis avoir affronté la rude “montée des marches,” le peloton est arrivé au donjon de Pons.
Les équipes ont reçu un accueil inoubliable à l’hôpital des pèlerins, hospice médiéval  célèbre, situé sur le chemin de Compostelle, avec une haie d’honneur des staffs et des TTV. La musique a fait sortir des riverains qui se sont joints à la petite foule pour féliciter  les jeunes pour leur performance.
Une messe a clôturé le pelé, merci à Notre Dame de Recouvrance !
Il est dur de se quitter… mais l’avenir est là: chacun pense déjà  au pelé VTT 2023 !

 

Départ ce matin du pélé VTT en Charente Maritime

Ce matin vers 8h00 des jeunes du diocèse, collégiens et lycéens, sont partis en VTT, de l’Abbaye de Sablonceaux vers Pons.

Les pèlerinages en VTT sont nés au Sanctuaire de Rocamadour (Lot) en 2001. Aujourd’hui, des « pélés VTT » sont organisés dans une quarantaine de départements et regroupent environ 5000 participants dans toute la France.

Dans le diocèse de La Rochelle, c’est la seconde année qu’un Pélé VTT a lieu. 70 personnes, collégiens (“pédalants”), lycéens et adultes, âgées de 11 à 75 ans, y participeront.

Le Pélé VTT est parti de l’Abbaye de Sablonceaux, et fait étape à Saintes, Chermignac, Saint-Simon-de-Pelouaille, jusqu’à Pons et sa belle statue de Notre-Dame de Recouvrance. Pendant 6 jours, les collégiens vont découvrir les routes, les paysages, les communes, les monuments et les habitants de la Saintonge, accompagnés d’un animateur et d’un prêtre ou d’une religieuse. Pendant ce temps, des lycéens démonteront le camp, pour le remonter à la prochaine étape, aidés par des adultes qui assurent l’intendance, la sécurité et la logistique.

 

 

Fidélité et mission pour la vie en Christ : thème du pèlerinage à l’île Madame

Vendredi 19 août 2022, les chrétiens de Charente-Maritime se sont retrouvés au pèlerinage à l’Île Madame, dédié aux prêtres et religieux martyrs sous la Révolution.

Cliquer ICI pour lire le texte “Fidélité et Mission pour la vie en Christ” de Mgr G. Colomb

Programme  :

  • 9 h 45 : Accueil des pèlerins au sanctuaire de  Port-des-Barques
  • 10h00 : Ouverture du pèlerinage, accueil et présentation de Mgr Hervé Gosselin  par Mgr Georges Colomb. Réponse de Mgr Gosselin.

 

Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême, invité par Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, a présidé ce pèlerinage .

 

Vidéo de l’intervention de Mgr Gosselin

Texte recueilli après l’intervention de Mgr H. Gosselin par GT

Père Blomme

Temps spirituel et évocation du martyr des prêtres et religieux sur les pontons de Rochefort, par le père Blomme, postulateur de la cause en béatification des 64 prêtres et religieux martyrs de la Révolution française en 1794; déclarés bienheureux le 1er octobre 1995, à Rome, par saint Jean-Paul II, avec le père Jean-Baptiste Souzy à leur tête.

Vidéo de la Messe du pèlerinage

Les prêtres martyrs de Rochefort – 1794

La plus grande nécropole de prêtres au monde.

 L’île Madame à l’embouchure de la Charente, est un lieu unique, d’une grande beauté, c’est aussi « Le plus grand reliquaire de prêtres martyrs, en France, et peut-être dans le monde », comme le déclarait en 1994, Mgr Roger Etchegarray, venu au pèlerinage du bicentenaire des prêtres et religieux martyrs des pontons de Rochefort. Propos repris en 1995 par le cardinal Lustiger, présidant à son tour le pèlerinage à l’île Madame.

La Révolution française fut anticléricale, dans ce rejet ont joué :

Les dérives et excès scandaleux du haut clergé aristocratique, puisque les évêques étaient nommés avec l’accord du roi, tout comme les riches abbés, selon le système commendataire,

L’alliance séculaire du trône et de l’autel et la pauvreté du peuple, due aux guerres de Louis XIV, n’expliquent pas tout, car le peuple connaissait le dévouement du bas clergé, des curés, des moines et des moniales. Bien souvent, ce sont les curés, qui rédigèrent les cahiers de doléance du peuple, pour les adresser aux Etats Généraux de mai 1789.

En fait, les élites révolutionnaires, animées par l’esprit des Lumières et la montée de la Franc maçonnerie, rejetaient l’Eglise, considérée comme une force obscurantiste, et elles haïssaient la monarchie et la noblesse qui leur barraient la route, malgré leurs compétences, leur dévouement et leur habileté, vers le pouvoir, les promotions et les faveurs. Enfin, le mépris affiché par les aristocrates envers tout roturier, même dévoué et talentueux, n’arrangea rien.

La « Constitution civile du clergé »,

Une tentative de prise de contrôle de l’Église catholique par l’État.

La persécution des prêtres et religieux qui refusèrent de rompre avec le pape pour se placer sous le contrôle de l’Etat français en 1791, en ne signant pas la « Constitution civile du clergé » fut un épisode dramatique de l’histoire de France.

Le clergé, qui, en 1789, comptait 130 000 prêtres dont 44 000 curés de paroisse, auxquels il fallait ajouter 30 000 religieux et religieuses, se partagera sous la Révolution en deux camps, presque égaux: les jureurs « assermentés », qui composèrent avec le nouveau pouvoir, et les non-jureurs « insermentés », qui restèrent fidèles au pape Pie VI et refusèrent de prêter le serment d’allégeance au gouvernement révolutionnaire.

En effet, le 12 juillet 1790, l’Assemblée constituante vote la Constitution civile du clergé qui coupe les ponts entre le clergé français et Rome : les évêques devant être élus par le corps électoral civil, mêlant croyants et incroyants, sans interférence du pape.

Le 14 juillet 1790 c’est la fête de la Fédération au Champ-de-Mars, à Paris.

Le 24 juillet, le serment d’allégeance à la République est imposé aux évêques et aux prêtres, Louis XVI accepte le texte,

Le 27 novembre 1790 un décret impose à tous les ecclésiastiques de prêter serment sous 8 jours, la moitié, environ, du clergé paroissial « jurera » et l’autre moitié refusera ; on la dira « insermentée ».

Le 10 mars 1791, Pie VI rejette la Constitution civile du clergé.

Le 27 mai 1792 l’Assemblée, devenue législative, vote la loi d’exil dans les 3 mois des prêtres rebelles, dits « insermentés », sinon c’est la déportation en Guyane.

Le 26 août 1792 la loi est durcie : départ en exil dans les 15 jours, sinon c’est l’arrestation et la déportation en Guyane.

Le 27 mars 1793  les prêtres insermentés sont regroupés à Bordeaux pour déportation.

La saturation des prisons de Bordeaux dirige les flux suivants vers Rochefort.

En 1794, c’est la Terreur, le Comité de salut public a envoyé 1 494 ecclésiastiques, de toute la France, à Bordeaux  (on comptera 160 décès à Bx), puis à Rochefort829 ecclésiastiques  arriveront de mars à juillet 1794.

A Rochefort ils embarquent, à partir d’avril 1794, d’abord sur les « Deux Associés », puis », à partir de juin 1794, sur le « Washington ».

 Entassés sur ces deux navires négriers, ancrés à l’embouchure de la Charente, près de l’île d’Aix, dans des conditions concentrationnaires 547 prêtres et religieux mourront en 8 mois.

En janvier 1795, après la chute de Robespierre, la détention s’adoucit.

Le 15 août 1795 les détenus apprennent leur débarquement sur l’île Madame et ils mettent ce bonheur au compte de Notre Dame.

Au total, il n’y aura que 228 survivants, soit à peine le quart des prisonniers. Fait capital à souligner : ils décideront, au nom du Christ, de pardonner à leurs bourreaux et de ne pas s’étendre, en liberté, sur leurs souffrances, afin de contribuer à la paix civile.

Le 1er octobre 1995, à Rome, 64 ecclésiastiques, avec le père Jean-Baptiste Souzy, vicaire général de La Rochelle à leur tête, seront béatifiés, par le pape Jean-Paul II, comme martyrs de la foi. Ce  chiffre de 64 ecclésiastiques est dû au fait que ne furent retenus que ceux pour lesquels on disposait de témoignages d’héroïcité et de vertu, pour beaucoup d’autres, hélas, ce fut impossible, faute de témoignages.

Initié en 1910, le pèlerinage diocésain de l’île Madame a lieu à proximité du 18 août, jour de la fête commémorant le martyre des ecclésiastiques français.

Pour télécharger ou imprimer ce texte sur les prêtres et religieux déportés, cliquer ICI

 

Photos GT

Photos GT

 

 

 

 

 

 

Les Frats reprennent en septembre

Chers amis,

L’année pastorale arrive à son terme. Je rends grâce pour tout ce que nous avons vécu et partagé tout au long de cette année.

Nos petites Frats se sont investies dans la démarche synodale missionnaire proposée par le diocèse. Le samedi 21 mai, à partir de vos réflexions, nous nous sommes retrouvés à Soubise pour voter les orientations retenues pour notre doyenné.

Elles sont au nombre de 4 :

  • Prendre soin des plus fragiles.         
  • Restaurer, soigner nos communautés.
  • Accueillir chacun et chacune comme le Seigneur le demande.
  • Evangéliser les familles, les jeunes et les enfants.

Il nous reviendra en paroisse, dès la rentrée, de voir comment les prendre en compte et les mettre en œuvre.

En Equipe Pastorale nous nous sommes redit combien l’expérience de vie fraternelle, de la vie prière et de partage qui se vit dans les Frats est importante. Nous nous réjouissons de cette expérience d’Eglise et désirons vous encourager à poursuivre cette aventure. Il nous faudra voir, dès la rentrée, comment appeler d’autres personnes à rejoindre ces Frats ou à en créer d’autres.

Un parcours vous sera proposé, toujours autour de la Parole de Dieu, pour lire ensemble le livre des Actes des Apôtres et découvrir cette Eglise naissante si proche de nos réalités pastorales actuelles.

Le samedi 24 septembre nous proposerons aux paroissiens une grande soirée de retrouvailles autour d’un temps de louange et de témoignage. Ce sera aussi l’occasion de faire découvrir à d’autres ce qui se vit dans les frats paroissiales.

Nous poursuivrons par un grand dîner partagé pour mieux nous connaître et accueillir les nouveaux. Réservez déjà cette soirée.

 

 

 

Le dimanche 25 septembre, nous nous retrouverons alors pour une messe unique de rentrée à 11h à l’église St Louis.

Nous pouvons rendre grâce à Dieu pour tout ce que nous avons vécu ensemble. Notre communauté est fraternelle, généreuse et missionnaire. J’en suis témoin chaque jour. Plusieurs jeunes familles vont nous rejoindre à la rentrée, tout comme de jeunes retraités. Voilà de quoi nous réjouir et nous préparer à les accueillir.

Bel été à chacun et chacune. Restons bien unis dans la prière.

Je vous redis ma joie d’être votre pasteur avec les confrères prêtres et diacres et les membres de l’Equipe Pastorale.

Père Mickaël, curé