Qui est Pauline Jaricot (1799-1862)

La Vatican a annoncé le 27 mai, la reconnaissance d’un miracle attribué à la vénérable Pauline Jaricot, fondatrice de l’œuvre catholique de la Propagation de la foi, à l’origine des Œuvres pontificales missionnaires (OPM).

Son directeur pour la France, Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, revient sur l’importance de cette figure de la mission..

Le pape François a ouvert cette semaine la voie à la béatification prochaine de la Française Pauline Jaricot. Le directeur des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) et ancien supérieur général des Missions étrangères de Paris (MEP), Mgr Georges Colomb, revient pour Aleteia sur cette « grande nouvelle ». Selon lui, « Pauline Jaricot a donné en héritage aux OPM l’image d’une femme active, d’une femme de prière, pleine d’intuition et combative. »

Il se réjouit d’une béatification prochaine, qui va sans aucun doute « réveiller l’esprit missionnaire ».

Aleteia : Que représente la béatification prochaine de la vénérable Pauline Jaricot pour toute la branche missionnaire de l’Église ?


Mgr Georges Colomb :
 cette béatification est vraiment une grande joie et une grande nouvelle, en particulier pour tous ceux qui bénéficient de l’aide des missionnaires, tous ceux qui sont attachés à la mission, et pour les prêtres qui sont eux-mêmes en ce moment dans des pays de mission.

C’est la reconnaissance de la foi active et du dynamisme missionnaire d’une jeune fille qui est née à la fin du XIXe, et qui, pour son époque, était un petit génie. On trouve chez elle à la fois des préoccupations sociales, et le grand désir d’annoncer Jésus-Christ, que l’on retrouve chez tant d’autres missionnaires.

La vie de Pauline Jaricot, c’est aussi la démonstration qu’on peut contribuer à la vie missionnaire d’une manière magnifique tout en étant à Lyon, à Paris ou à La Rochelle.

Nutravya: Problèmes intestinaux? Faites ceci chaque matin (Publicité)Même si elle-même n’est jamais partie en mission, elle a mis en place en France des institutions qui aident à la mission et qui ont fait leurs preuves. La vie de Pauline Jaricot, c’est aussi la démonstration qu’on peut contribuer à la vie missionnaire d’une manière magnifique tout en étant à Lyon, à Paris ou à La Rochelle. La béatification prochaine de Pauline Jaricot est un grand encouragement donné à tous ceux qui soutiennent la mission.

Mgr Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes.

En quoi l’œuvre de Pauline Jaricot en faveur de la mission a-t-elle eu une fécondité incontestable ?
La vie de Pauline Jaricot a eu une fécondité matérielle évidente, car elle avait un esprit d’entrepreneur. Chaque année, l’œuvre des OPM, dont elle est l’inspiratrice, collecte environ 200 millions d’euros pour les pays de mission les plus pauvres. Cela fait presque 200 ans que les OPM existent, ce n’est pas rien ! Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, de très nombreux missionnaires sont partis de France : jusqu’en 1914, presque deux missionnaires sur trois dans le monde étaient français. Ce n’est certainement pas la seule influence de Pauline Jaricot, mais elle y a joué son rôle.

Quel héritage a laissé Pauline Jaricot aux OPM ?
Pauline Jaricot a laissé aux OPM l’héritage d’une jeune fille qui est une femme de prière, active, pleine d’intuition, et qui est combative. Sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille, loin de là… Elle a vécu la période du développement industriel à outrance, avec ces gens qui quittaient les campagnes françaises pour aller en ville, et qui vivaient dans des conditions difficiles. Elle s’est également intéressée à la question sociale, au sort des ouvriers.

Elle a créé la « Banque du ciel », persuadée que la conversion des travailleurs passait par le respect de leur dignité.

Elle était vraiment une femme de son temps. Elle s’est intéressée au sort des prostitués, elle a créé la « Banque du ciel », persuadée que la conversion des travailleurs passait par le respect de leur dignité. C’est quelqu’un qui était extrêmement pragmatique, et qui était en avance sur son temps. Pauline Jaricot est une femme qui a mis l’Évangile et le Christ au centre de sa vie.

La prochaine béatification de Pauline Jaricot peut-elle donner un nouvel élan à la dimension missionnaire de l’Église ?

Maison de Lorette à Lyon


Oui bien sûr, c’est en tout cas ce que j’espère. Aujourd’hui, il y en a grand besoin de vocations de jeunes qui répondent à l’appel du Seigneur pour notre pays, mais aussi pour des pays de mission. La catholicité de l’église se vit dans cette rencontre entre des prêtres du pays et des prêtres qui viennent d’ailleurs. On peut penser que cette béatification va réveiller l’esprit missionnaire, et on ne peut que s‘en réjouir.

Pour mieux connaître la vie de Pauline Jaricot et prier avec elle,

Cliquez ici

 

 

 

Dialogue contemplatif

Le jeudi 11 juin  de 20h15 à 21h15 en salle paroissiale codée, 65 ter rue Voltaire, venez goûter à un temps d’écoute et de contemplation de la Bible en petit groupe.

Dialogue” car c’est ensemble que nous allons dialoguer avec la Parole de Dieu. Il s’agit plus de se mettre à l’écoute les uns des autres pour ensemble entrer en dialogue avec le Seigneur que de se parler les uns aux autres.

Contemplatif” car, au cours de ce temps de prière, je vais me laisser toucher  par la Parole du Seigneur, avec l’aide de mes frères et sœurs. Je vais aussi contempler la manière dont le Seigneur parle au cœur de celles et ceux qui prient avec moi.

> Rens. Dominique GUIOT, ☏ 06.08.89.41.46 – d.guiot17@gmail.com

Chapelet pour “prier et faire prier pour les défunts”

Rendez-vous dans la chapelle Notre Dame de Lourdes à l’église St Louis,  pour un chapelet pour “prier et faire prier pour les défunts” selon les mots du père Buguet, fondateur du sanctuaire de Notre dame de Montligeon.

Ce chapelet au cours duquel nous prions pour les défunts de la paroisse et de nos familles  a lieu vendredi 12 juin à 9h30, il est précédé de la messe à 9h.

Renseignements : Père Jean : 06.58.43.22.19 / Adeline Philippon : 07.81.75.65.71 / Marie-Odile Poupeau : 06.83.42.31.19

Le pèlerinage diocésain 2020 à l’île Madame

Le pèlerinage diocésain à l’île Madame aura lieu le mardi 25 août 2020.

Il sera présidé par notre évêque Mgr Colomb et prêché par Mgr Riocreux, évêque de Basse-Terre, Guadeloupe.

Les horaires sont modifiés cette année de façon à permettre le spectacle nocturne « Le Chemin du Ciel », spectacle écrit et réalisé par Louis Chasseriau, prêtre du diocèse.

Certains pourront s’interroger sur les obligations sanitaires qui nous seront imposées compte tenu de la pandémie Covid-19.

Nous sommes conscients que des règles de protection (gestes barrière, port éventuel d’un masque….) seront sans doute nécessaires…

Nous vous tiendrons informés au fur et à mesure de l’évolution de la crise sanitaire

Que cela n’empêche pas le diocèse de se retrouver autour de la croix des galets pour ce temps de ressourcement et de mémoire !

Recommandations pratiques d’hygiène pour les locaux paroissiaux

Mesures de prévention générales :

Les gestes barrières et la distanciation sociale ont pour objectif de réduire la transmission du virus et ainsi de se protéger contre la maladie. Chacun est invité, en cas de doute, de sensation de fièvre, à prendre sa température avant de sortir et rester confiné si certains symptômes apparaissent.

  • Les gestes barrières :

– Les salariés et les bénévoles fréquentant les locaux paroissiaux et diocésains, doivent être dûment informés des gestes barrières à effectuer de manière obligatoire. (Annexe 1 : Gestes barrières). Il est nécessaire de procéder à un affichage de ces documents dans des espaces appropriés.

  • Règles de distanciation :

Les salariés et les bénévoles doivent respecter, dans les locaux, une distance minimale d’un mètre entre les différentes personnes. Toutes les personnes arrivant sur un site doivent pouvoir se laver les mains (Annexe 2 : Lavage des mains).

  • Equipements individuels de protection (EPI) :

Les équipements individuels de protection sont à adapter en fonction des situations d’exposition identifiées lors de l’évaluation du risque. Il est nécessaire de mettre à disposition les équipements nécessaires sur place si besoin.

L’usage des masques est obligatoire si la distanciation physique entre les uns et les autres ne peut pas être maintenue. Les réunions en présentiel ne doivent être maintenues que si elles sont indispensables, ne dépassent pas 10 personnes et permettent de respecter les distances réglementaires entre chaque participant (1 m minimum entre chaque personne).

Les déchets susceptibles d’être contaminés peuvent être mis avec les ordures ménagères sous réserve de prendre deux précautions :

  1. Mettre les déchets dans une double poche pour éviter toute contamination
  2. Conserver cette double poche dans un lieu de stockage isolé pendant 24 à 48h avant de les jeter avec les ordures ménagères
  • Information et formation :

La communication est essentielle afin de permettre à tous de pouvoir poursuivre une activité. Dans chaque lieu, il faut prévoir une communication adaptée à la situation. Il est indispensable que les personnes qui fréquentent les locaux puissent s’approprier et respecter les gestes barrières.

Des affiches sont à disposition pour rappeler à tous le respect des gestes barrières dont le lavage des mains (Annexe 3 : Port et retrait du masque)

Il faut aussi s’assurer de la bonne appropriation des gestes et des modes opératoires par les personnes s’occupant de l’entretien des locaux.

  • Comportement à adopter face au covid 19 :

(Annexe 4 : Quel comportement adopter face au coronavirus)

Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions :                    0800 130 000

Vous pourrez retrouver toutes les informations indispensables au déconfinement sur :  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

PJ : documents pour affichage :

 Annexe 1 : Gestes Gestes barrières

Annexe 2 : Lavage des mains

Annexe 3 : Port et retrait du masque

Annexe 4 : Quel comportement adopter face au coronavirus

 

 

Rappel des règles sanitaires dans les églises

Afin de garder nos églises ouvertes, nous vous rappelons que nous sommes  soumis aux règles sanitaires dans le cadre du COVID 19.

Respect des “gestes barrières”, notamment :

1 emplacement sur 2, en quinconce entre chaque rangée ;

  • Port du masque obligatoire (pour toutes les personnes de 6ans et plus),
  • Lavage des mains au gel hydroalcoolique,
  • Distanciation physique d’au moins un mètre entre deux personnes,
  • Communion reçue exclusivement dans la main, par un ministre porteur d’un masque.

Si vous ne souhaitez pas toucher l’hostie, vous pouvez vous munir d’un linge propre, sur lequel elle sera déposée.

MERCI à chacune et chacun d’être attentif !

Père Mickaël Le Nezet curé

 

 

 

Lire la Bible : Évangile selon Saint Jean

Rencontre le mardi 10 mars  à 14h30 en salle paroissiale codée Notre Dame, 65 ter rue Voltaire.

Cette lecture de l’Évangile de Jean a débuté l’année dernière mais il n’est pas nécessaire d’avoir participé aux lectures précédentes pour rejoindre le groupe.

Il s’agit d’une lecture au plus près du texte. Par cette lecture attentive et collective, le texte résonne et parle à chacun des lecteurs. Ceux-ci cheminent ensemble le temps de la lecture, compagnons actifs d’une expérience particulière qui se prolonge ensuite en chacun.

Ces lectures ont lieu 1 fois par mois.
Prochaines rencontres : – 7 avril, 12 mai et 9 juin.

Renseignements : Chantal Damême au 05.46.89.67.15

Café Œcuménique

Le Mercredi 8 janvier de 18h15 à 19h30
au Café la Terrasse Colbert, 27 Rue Audry de Puyravault / Place Colbert à Rochefort.

Venez vivre un temps de convivialité et d’échange entre membres des communautés catholique, protestante unie et protestante évangélique.

Thème de cette rencontre

Grèves, gilets jaunes, bientôt les élections municipales…
– Comment participons-nous comme citoyens au bien commun ?
– Quelles questions cela nous pose ? Par exemple, démocratie représentative et/ou participative ?
– Quel éclairage dans la Bible ? Par nos Églises ?

Contacts
  • Philippe Bortolus,  ☏ 06 09 66 15 37
  • Jean-Luc Cremer, ☏ 06 73 96 41 47

Le catalogue de la bibliothèque paroissiale est en ligne

Envie d’emprunter un livre religieux, de partager un moment et d’échanger autour d’un café ?  Danièle, Gérard et Suzon vous attendent dans la petite bibliothèque paroissiale ouverte de 14h30 à 17h les JEUDIS (hors vacances scolaires) dans la même salle St Paul VI où est installé le Catholic’s pub (entrée à l’arrière de l’église Saint-Louis, par rue Pierre Loti).

Pour découvrir la liste des livres disponibles à la bibliothèque , cliquez sur les liens ci-dessous :
> Liste alphabétique des auteurs de livres
> Liste alphabétique des livres par titres.

Vous pouvez aussi cliquer dans le menu de ce site dans la rubrique “Se former /Partager / Échanger puis dans le menu déroulant sur “En paroisse → Bibliothèque paroissiale”.